30 juin 2015

LETTRE DU MAIRE N°2

...
***
.
Souhaitons tous à "Les Tablées de Vic" qu'elles réalisent leurs ambitions et que les "vicquoises  et vicquois" ainsi que leurs amis et invités  jouissent simplement et fraternellement des joies du "Convivium" cette façon de partager la vie qui rend la vie plus belle. Car plus joyeusement offerte.

Fin d'année pour les activités périscolaires.


L'année s'est conclue en beauté. 

À quelques jours des vacances d'été, le spectacle donné en clôture des Temps d'activités périscolaires (TAP) a été l'occasion de dresser un bilan par la commission municipale des affaires scolaires. «Si la mise en place des TAP a été fastidieuse pour bon nombre de collectivités locales (organisation, logistique, coût financier…), les résultats sur la commune d'Andrest sont à la hauteur des investissements. Tout au long de l'année, les enfants ont pu participer à différents ateliers (pratique sportive, hip-hop, zumba, initiation au théâtre, découverte des animaux nuisibles des Hautes-Pyrénées, conception d'un kamishibaï, opération «Nettoyons la nature», initiation au tri sélectif, éveil musical et sportif pour les plus jeunes, diverses activités manuelles…) animés par des associations, des bénévoles, des employées de la commune (Françoise, Chantal, Béatrice, Marie-Line, Bernadette, Marie-Ange et Laureen)».


Un bilan de la richesse de ces TAP illustré par «l'exemple marquant, la comédie musicale proposée en cette fin d'année aux parents d'élèves et enseignants. Orchestrée avec brio par Laureen Martin dans le cadre de l'atelier chant annuel, cette superbe prestation était orientée vers la tolérance, le partage et la liberté, thèmes choisis par les enfants.

Des couleurs, des chorégraphies, des instruments de musique et des chants ont émerveillé une salle des fêtes comble. Les TAP à Andrest, une réussite favorisant l'épanouissement des enfants !»
Recueilli par J.P.

Continuation et migration du site de NIOUZES VIC.

..
.

PS: J'ai toujours assumé seul, sans le concours de quiconque,  depuis de nombreuses années la charge financière de ce site.
C'est là un gage de liberté qui me tiens particulièrement à cœur et qui ne souffre nul compromis.

Par contre je réitère mes remerciements et ma gratitude à tous ceux qui sont les co-auteurs des sources d'information et permettent l'existence de ce site

29 juin 2015

Les échos du karaté.


Melvyn et Marie de retour de Coubertin. 

Alors que le mois de juin voit les écoles et ateliers de musique, danse ou théâtre se produire sur scène pour les auditions et galas de fin d'année, les clubs sportifs dressent le bilan de la saison avec les résultats de championnats, compétitions, tournis… 

Le Karaté-Club vicquois le fait ainsi. D'abord en rappelant la participation en avril de deux compétiteurs aux épreuves combat, au gymnase Pierre-de-Coubertin à Paris ; «Si Melvyn Pierre-Jean n'a pu se défaire de son combattant malgré sa motivation, Marie Rébouillat est arrivée à se hisser en 8es de finale». 

Ensuite, étape toulousaine, avec la Ville rose pour la première fois hôte des championnats de France de katas ; sélection féminine par équipes qui a permis aux compétitrices du club vicquois de côtoyer «les meilleurs techniciens tant au niveau national qu'international». 

Amandine Marquès, Sarah Coulot, Léa Bruneau «n'y sont pas allées pour faire de la figuration et ont réussi à se hisser à la 5e place pour leur première participation à ce niveau ; cela vaut bien des félicitations !».
Recueilli par J. P.

BCV : clôture au top !


Des titres partagés. 

Les U20 du Basket-Club vicquois ont clôturé une saison chargée (Coupe de France, coupe départementale), en tirant le meilleur jusqu'au dernier jour du calendrier. 

Le «temple sportif» de la cité, le gymnase Ménoni, a régulièrement vibré comme aux grandes heures du BCV ou de l'USV rugby. En rencontrant l'équipe de Cunac, 2e de la poule régionale en ce mois de juin 2015, «elles ont réussi l'incroyable performance de remporter deux ans d'affilée ce titre en deux ans de participation. 

Une victoire collective qui démontre la détermination et l'immense progression de ce groupe qui a su travailler sans se décourager pour arriver... à l'objectif de début de saison». 

Pour l'objectif atteint, l'état d'esprit manifesté, l'ambiance créée, bravo à Inès, Ines, Julia P., Julia C., Axelle, Manon, Maeva, Laura, Constance, Margot, Alice, Chloé. Une réussite que les U20 et leur coach veulent partager, en remerciant les supporters et les parents qui les ont encouragées et accompagnées depuis deux saisons, les sponsors et la mairie qui ont leur part dans le bon déroulement de la saison. Rendez-vous à la rentrée pour une nouvelle et 3e saison au top.

Recueilli parJ.P.

28 juin 2015

À l'accueil de loisirs d'été.


Depuis l'été 2011, les communes d'Andrest et Siarrouy ont mis en place un centre de loisirs de vacances, dont l'animation est confiée au centre Léo-Lagrange. 

L'édition estivale 2015 est programmée du lundi 6 au vendredi 31 juillet inclus (à l'exception du 13), soit 18 jours d'accueil. à noter d'ores et déjà, une nouveauté avec la session d'automne, du lundi 19 au vendredi 30 octobre prochain. Les tarifs sont fonction des revenus de la famille et de la commune de résidence. Les inscriptions pour les vacances d'été auront lieu à la mairie d'Andrest, les vendredi 19, lundi 22 et lundi 29 juin, de 16 h 45 à 18 h 30.

J. P.

La fête des clubs de la MJC a fait le plein.

.
Chaque année renouvelée, la fête des clubs de la MJC donne lieu à une représentation donnée sur la scène de l'Octav, avec le concours de la régie du centre multimédia qui apporte sa touche technique en soulignant le côté spectaculaire et artistique. L'affiche de l'édition 2015 présentée par Sira l'animatrice ?


En fil rouge, du théâtre d'impro avec l'association Aux Arts etc. qu'anime Mitiel Bertin ; une version du «Petit Prince» donnée par les enfants de l'atelier théâtre animé par Pierre Pomès ; de la lecture de textes poétiques écrits lors des ateliers de l'association Le

Roseau qu'anime Marie-Christine Berjonval ; du hip-hop avec les élèves de Moran de l'association Dans'6 ainsi que du rock et du swing chorégraphiés par Marie Kahn du Studio 8 ; enfin l'association des Amis du verbe animée par Dominique Princeau a donné un aperçu du dernier club partenaire de la MJC.

Une fête qui témoigne du large éventail des ateliers ou clubs pour tous les âges, avec parfois des adhésions familiales, parents-enfants, couples. Le final avec tous les participants sur la scène en a donné une illustration.
J. P.

27 juin 2015

Les Victambules sont de retour, ce soir à L'OCTAV.


Mystère et humour...
....
Historique des Victambules
Le démarrage de l’atelier théatral a eu lieu en Octobre 2006 - 

La création de l’association "  Les victambules " a suivi en Novembre 2007



Sous l'égide de Pierre Pomès son éveilleur théatral les Victambules comptent 13 membres au départ


L’association a pour but : la formation de ses adhérents aux techniques du théâtre en vue d’un développement personnel et éventuellement de représentations publiques.

A partir d’improvisations développées au cours des ateliers, une réalisation finale écrite et peaufinée par Pierre Pomès débouche chaque fin de saison sur une représentation au Centre Multimédia de Vic en Bigorre.
A la demande de communes environnantes : d’autres représentations sont étalées sur l’année.

Un appel, une voix l'engagement.


75e anniversaire de l'appel du général de Gaulle lancé sur les ondes de la «BBC» depuis Londres ; une date, le 18 juin 1940, entrée dans l'histoire de France avec une reconnaissance officielle tardive puisqu'il a fallu attendre 2006 (décret n° 2006-313 du 10 mars ; publication au «Journal Officiel» n° 67 du 19 mars 2006) pour que soit inscrite au calendrier officiel des cérémonies patriotiques la «Journée nationale commémorative de l'appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi».


Un appel dont le général de Gaulle avait écrit l'histoire dans ses Mémoires dont le 1er tome fut publié en 1954. «(...) je lus au micro le texte que l'on connaît. à mesure que s'envolaient les mots irrévocables, je sentais en moi-même se terminer une vie, celle que j'avais menée dans le cadre d'une France solide et d'une indivisible armée. à 49 ans, j'entrais dans l'aventure, comme un homme que le destin jetait hors de toutes les séries (...)». Un destin avec d'autres pages de l'histoire de France d'un livre fermé le 9 novembre 1970.

Ce 18 juin, au cours de la cérémonie au monument aux morts, Jean Bort, ancien combattant, a relayé l'appel, avant que le maire Clément Menet lise celui de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, et dépose la gerbe de la municipalité, entouré des adjoints Jean-Paul Pène et Sylvie Boirie ; Jean Moïse, président des anciens combattants, et le lieutenant-colonel Louis Maslies, du Souvenir français, déposant celle des associations patriotiques.
J. P.

Lafitole. «Portes ouvertes» au centre thérapeutique.


Le Csapa (Centre de soins d'accompagnement et de prévention en addictologie), communauté thérapeutique du Val d'Adour, a organisé la journée «Portes ouvertes» autour de rencontres avec le Groupe SOS et de découverte de différents ateliers.

L'équipe d'éducateurs, moniteurs, personnels des divers services avec Richard Spiegel, directeur, accueillait les visiteurs autour d'un petit déjeuner matinal. La visite de la structure suivait avec présentation des ateliers.

L'atelier dessin peinture, l'atelier théâtre notamment, sont deux expériences menées avec plaisir par les intervenants et réussite avec les résidents. D'autres ateliers s'ajoutent au panel d'activités.

Le centre peut accueillir 35 résidents de plus de 25 ans pour un an. L'accueil peut être renouvelé tous les trois mois jusqu'à la deuxième année. Un centre qui permet à tous de continuer une démarche de soins, de réhabilitation et de réadaptation. Pour une autonomie de la vie quotidienne.

La visite du matin se terminait autour d'un buffet des plus agréables concocté par Mireille, sur des tables joliment fleuries, avec aussi exposition des travaux des résidents. L'après-midi, place au théâtre. 

Janine Noguez

26 juin 2015

Le bac professionnel porte bien son nom.


Certes, les bacs généraux sont plus médiatisés que les bac pro avec les «nobles» sujets de philo et français livrés à la France entière ! Et pourtant, ils sont nombreux, inscrits dans le cursus pro offrant quelque 80 spécialités. 

Ainsi, à la cité scolaire Pierre-Mendès-France, où le lycée professionnel prépare aux bac pro Électrotechnique énergie et équipement communicants (Eleec), bac pro Systèmes électroniques numériques (SEN), bac pro technicien en prothèse dentaire, bac pro logistique ; l'établissement organise des épreuves sur site, dont celle de la soutenance orale du dossier de synthèse pour les candidats Eleec, devant un jury. 

Une épreuve de présentation synthétique des périodes de formation en entreprises sur les trois ans du cursus, avec évaluation conjointe enseignants et professionnels. En l'occurrence, pour cette session 2015, Pierre Granjé, enseignant, qui avant d'entrer à l'Éducation nationale était technicien de maintenance (alliant donc des compétences techniques, pédagogiques et relationnelles bénéfiques aux élèves) ; Raymond Giraudo, société Gircodep (Saint-Gaudens) ; Julian Gaye, Danone (Villecomtal-sur-Arros) ; Frédéric Besnard, VIC-Technic (Vic) ; Christophe Pelay, Sablières des Pyrénées (Chis) ; 1er maître Lydie Moyat du Centre d'information et de recrutement des forces armées (Cirfa de Pau) ; Lionel Giraudo, Cassagne Électricité (Lannemezan) ; Guillaume Crochet, F-Tech (Lannemezan). Ils étaient 12 candidats dont 1 seule fille (Manon, Jérôme, Baptiste, Florian, Mathias, Yohan, Alexis, Corentin, Pierre-Baptiste, Jirawat, Thomas, Théo) à avoir satisfait à l'épreuve. 

Le commentaire de Pierre Granjé : «Les candidats ont donné le meilleur d'eux-mêmes, je suis fier de leurs prestations», ajoutant des remerciements pour les professionnels, membre du jury, et les appréciations portées «avec beaucoup de rigueur et de justesse».

Du côté de la direction de l'établissement, Jérôme Blanc, chef des travaux, et Pascal Touzanne, proviseur, double satisfaction : pour la production des élèves, et pour les liens confortés avec les entreprises partenaires.

Sans nul doute, un bon pourcentage de réussite à la session 2015 du bac pro.
J. P.


25 juin 2015

Deux Jeunes Flamencos Bigourdans




Concert surprise au bord de l'Adour. 

Nous avons eu la chance de profiter d'une séance improvisée d'un Flamenco authentique, inventif, plein de "duende", interprété avec un grand sens du partage, un belle humeur rieuse et pleine d'esprit. Bref un pur moment de bonheur...

Ces jeunes artistes sont animateurs d’événements, soirées, mariages, baptême etc ...
Vous pouvez les joindre aux adresse suivantes:

Courirel: gregoire.gerome@gmail.com

Tel: 07 88 39 30 75. 
N'hésitez pas de faire appel à leur belle humeur.

Ce morceau est une création, mais leur répertoire est vaste. 

Les sapeurs-pompiers à l'honneur.


Au lendemain de la cérémonie à Paris dans le cadre la journée nationale des Sapeurs-Pompiers, cérémonie au cours de laquelle la flamme sous l'Arc de triomphe a été ravivée en présence de tous les drapeaux des corps départementaux, la cité vicquoise accueillait des délégations de toutes les unités (29 centres de secours) composant le corps des Hautes-Pyrénées. Qu'ils soient pompiers professionnels, volontaires, officiers, sous-officiers, sapeurs, tous d'une sécurité civile emblématique d'un service public de proximité exemplaire.


Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète, présidait la cérémonie, au côté de Clément Menet, maire et hôte de l'édition départementale 2015, du colonel Patrick Heyraud, chef du corps départemental, accompagné du commandant Michel Brousse, président de l'union départementale des sapeurs-pompiers des Hautes-Pyrénées ; de Jean Guilhas, conseiller départemental du canton Val d'Adour-Rustan-Madiranais représentant le président Michel Pélieu ; de Bernard Poublan, conseiller départemental du canton de Vic, et président du conseil d'administration du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS 65). Autour d'eux, élus de la République de nombreuses communes, chefs de services d'État, et de nombreux concitoyens des femmes et hommes à l'honneur. Une configuration du centre-ville exceptionnelle avec le site depuis le square de l'hôtel de ville jusqu'au boulevard d'Alsace-Lorraine réservé à la cérémonie, avec une stèle dressée pour l'occasion.

Au prototocle souligné par la batterie-fanfare des sapeurs-pompiers : revue des personnels, remise du casque aux nouveaux incorporés, remise de l'insigne de chef de centre, remise de décorations, lectures de messages et allocutions, hommage aux sapeurs-pompiers victimes du devoir, défilé motorisé, démonstration d'un parcours adapté à l'opérationnel, remise de diplômes de l'employeur de sapeurs-pompiers volontaires.
J. P.

24 juin 2015

Kermesse de l'hôpital.


Au rang des institutions festives, la kermesse de l'hôpital dans le cadre de la résidence La Clairière, c'est d'abord une synergie d'équipes, celle des personnels des différents sites vicquois d'accueil des aînés, celle des bénévoles de l'association des Amis d'hier et d'aujourd'hui, tous œuvrant dans le même sens. Programme pluriel présidé par l'attention festive portée aux résidents ; occasion de rencontres intergénérations dont témoigne le repas avec les familles ; participation de fidèles aux stands qui recueillent ainsi des fonds permettant de jalonner le calendrier de manifestations amicales et généreuses pour les résidents ; airs de fête avec musiques et chansons. Du square Pierre-Trouillé à la salle Campet-Larmitou, de la tendresse partagée.

Tombola. Numéros gagnants de la tombola organisée par l'association des Amis d'hier et d'aujourd'hui  : 1662, 891, 1082, 1907, 1112, 1004, 244, 2237, 721,1043,349, 2279, 953, 2398, 1190, 201, 1029, 1554, 1017, 2414, 979, 66, 563, 2311, 1780, 734, 1325, 1228, 591, 1412, 243,1360, 2452, 689, 435, 1478, 1100, 722, 2192. 
La Dépêche du Midi

23 juin 2015

Mobilisés pour l'école maternelle.


Mobilisation citoyenne pour garder, à l'école maternelle du Petit-Bois, les moyens en personnel communal (un Agent territorial spécialisé des écoles maternelles, Atsem, par classe) qui forme, avec les personnels de l'Éducation nationale, des équipes complémentaires pour les missions pédagogiques et éducatives attendues. 

L'argument municipal de «fournir le meilleur service public dans le souci et le respect de l'utilisation de l'argent public» ne passe pas ; pas plus que la référence à la consultation du centre de gestion de la fonction publique, que le principe de l'affectation d'Atsem à un établissement scolaire et non pas à une classe, ou encore l'annonce de travaux importants tel la réfection du toit de l'école ...

Certes, l'équipe pédagogique a été sollicitée pour proposer un schéma de réorganisation avec 4 Atsem, mais comme l'a rétorqué cette enseignante à la retraite, au maire qui en appelait à être constructifs : «Vous ne pouvez pas demander à l'équipe pédagogique de cautionner une régression, ce n'est pas possible !» . Et ce témoignage d'une enseignante à la maternelle depuis 1986 : «Il y a toujours eu, à la maternelle, un personnel par classe, avec les maîtresses, qu'elles aient été, auparavant, dames de service ou agents ,avant le statut d'Atsem».
Interrogations

Des questions sinon des interpellations sur le coût annuel d'un poste d'Atsem et celui du Festival de gastronomie de juillet (175.000 €) ; sur la promesse de campagne municipale de consolidation d'emplois précaires et le projet de contrat aidé. Au total, des échanges relevant du dialogue de sourds, avec cette échéance importante du conseil municipal programmé le 30 juin et ce dossier à l'ordre du jour.
J.P.

22 juin 2015

Partitions de l'Harmonie


Écoute avant applaudissements. 

Une première sans doute, que ce concert de printemps à la salle des fêtes, donné par l'Harmonie de l'Indépendante, sous la baguette du chef Régis Fourcade ; et en même temps, dernier de la saison du cycle des concerts saisonniers et itinérants conduisant les musiciens dans un périple cantonal jusqu'à salles des fêtes ou églises. 

Après Caixon, Tarasteix, Nouilhan ... qui ont reçu les saluts musicaux d'automne, du Nouvel An, du printemps, escale à Saint-Lézer pour la dernière étape de l'année scolaire musicale 2014-2015. 

Pour autant, partitions, pupitres et instruments ne seront pas encore rangés pour la pause estivale, quelques rendez-vous restant à honorer : la Fête de la musique sous la halle, samedi 20 juin, avec marché musical, et animation pour le feu de la Saint-Jean à Saint-Aunis, le samedi 27 juin.
J. P.

21 juin 2015

Du cours moyen à la 6e.


Le passage de l'école élémentaire au collège est une véritable aventure que les élèves (et les parents) de quelque 75 classes de cours moyen relevant du collège Pierre-Mendès-France parcourent en plusieurs étapes, avec le «coaching» des équipes de direction et pédagogiques de la cité scolaire PMF et des écoles du secteur. Le principal adjoint, Christophe Elichabe, rappelait que la journée de liaison CM2-6e est un moment ponctuel inscrit dans une démarche à plusieurs étapes. Déjà, une première approche dans le cadre des «Portes ouvertes» qui ont eu lieu à la cité scolaire en avril dernier ; ensuite, des infos données en direct lors de visites dans les écoles ; enfin, l'organisation de la journée de liaison CM2-6e avant la sortie des grandes vacances. Une journée à l'image de ce que sera le parcours du collégien à la rentrée, des salles de cours aux salles d'activités, en passant par le réfectoire, repas compris et animations en sus !


Circuits vélos et jeux autour de la prévention ; cours dans des classes «brassées» composées d'élèves d'écoles différentes, avec pour chaque groupe, une chanson apprise faisant l'objet d'un final partagé à la fin des journées de liaison.

Une page se tourne pour des écoliers demain collégiens.
JP.

20 juin 2015

Journée d'hommage aux sapeurs-pompiers


Une affiche toujours d'actualité. 

Le 18 juin 2011, la place du Corps-Franc-Pommiès avait été investie par des délégations de pompiers professionnels et volontaires du Service départemental d'incendie et de secours des Hautes-Pyrénées (SDIS) et des centres de secours du département pour les cérémonies de la journée nationale d'Hommage aux sapeurs-pompiers. Un rassemblement de femmes et hommes engagés au service de leurs concitoyens.


Ce samedi 20 juin, Vic accueille à nouveau cette journée, organisée place de l'Hôtel-de-Ville, à partir de 11 heures. Si le colonel Heyraud, résident vicquois, est toujours le chef du corps départemental, directeur du SDIS 65, le nouveau président du conseil d'administration, qui a succédé à Henri Forgues après les élections départementales de mars dernier, est Bernard Poublan, nouvel élu du canton de Vic au conseil départemental.

Cinévic

19 juin 2015

L'Entente Adour-Echez sait voyager.



Les jeunes de l'Entente Adour/Echez ont salué, dans la douceur des bords de Baïse, leur succès au classement général du 18e bouclier de l'Albret à Nérac. Avec des 1re place en U8 et U12 (les U6, hors compétition, participant à des jeux en matinée et gardant le frais l'après-midi), les «vert et noir» terminent ainsi en tête au classement général réunissant les bons résultats des 17 entités d'ovalie invités, des U8 aux U14, devant l'US Nérac et Bon-Encontre-Boé.

Ceci au cours d'un sympathique week-end sportif et de détente marquant la fin de la saison. Les chants des jeunes rugbymen et de l'encadrement pouvaient résonner dans la nuit étoilée !
La Dépêche du Midi

Des parents d'élèves mobilisés.


L'appel des deux associations de parents d'élèves actives sur le territoire vicquois, l'Association des parents d'élèves indépendants, APEI, et la Fédération des conseils de parents d'élèves, FCPE , à un rassemblement devant la mairie, «Pour le maintien d'un poste d'Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (Atsem) par classe à la maternelle du Petit-Bois» a été l'occasion d'une manifestation symbolique à bien des égards. 

Depuis l'arrivée de la nouvelle équipe municipale, une première que cette contestation publique sur la place publique, à un jour (samedi) et une heure (10h) de grande fréquentation dans la cité. Alors que les services de la mairie sont désormais fermés le samedi matin, le maire et une délégation d'élus sont venus sur le perron à la rencontre des citoyens ayant répondu à l'appel ; citoyens concernés directement parce que parents, parce qu'enseignants, parce que citoyens défendant la qualité du service public et de l'enseignement public en particulier. 

Étaient aussi présents des citoyens engagés au sein d'organismes et associations, d'anciens élus municipaux et élus de l'opposition municipale d'aujourd'hui. Sur place, diffusion d'un texte commun des représentants de parents d'élèves, du syndicat des enseignants de l'Unsa et de l'Unsa territoriaux de Vic, avant l'intervention des représentants de parents d'élèves, des témoignages d'enseignantes de la maternelle, l'interpellation de citoyens, et les commentaires du maire sur la réorganisation du service «Comment faire avec 4 Atsem pour 5 classes». Echanges parfois vifs sur la place publique, les manifestants ayant décliné l'invitation du maire à rejoindre la salle du conseil municipal ; une volonté de débat public pour tous et à la vue de tous.
Josiane Pomès