30 septembre 2015

Ces enfants veulent une planète plus verte.


L'année scolaire précédente avait vu l'équipe enseignante de l'école maternelle du Petit-Bois développer le projet d'école autour du thème «Le tri et la gestion des déchets, l'écocitoyenneté et la protection de l'environnement», et dans ce cadre participer pour la première fois à l'opération «Nettoyons la nature», action d'envergure nationale. 

En ce début d'année scolaire 2015-2016, alors que le projet d'école choisi portera sur les contes traditionnels et un projet «Danse» avec l'Astrada de Marciac , l'engagement d'écocitoyenneté a été reconduit. 

Accompagnée de parents volontaires, l'équipe des enseignantes et assistantes maternelles a conduit les groupes d'enfants équipés de chasubles et gants dans différents quartiers ; opération de nettoyage sur l'environnement de proximité, plutôt urbain, mais qui témoigne aussi des négligences sinon incivilités des plus grands (les mégots restant le filon le plus riche, le cru 2015 a aussi réservé dans les trouvailles insolites, un Caddie de grande surface abandonné et une pièce de lingerie féminine !). 

Et puis, hors nettoyage, petite leçon de choses : devant une clôture d'où dépassaient des branches de pommiers chargés de fruits dont les plus murs étaient tombés au sol, l'occasion de rappeler des notions de produits biodégradables ou non... A voir et entendre l'intérêt des enfants, et à constater certains manquements des habitants d'ici et d'ailleurs ... nul doute que les éditions 1 et 2 de «Nettoyons la nature» seront suivies de beaucoup d'autres.

29 septembre 2015

Vic loin du compte à Gimont.


Empruntés, imprécis, fébriles, les «étoilistes» ont livré une pâle copie de rentrée, devant des Bigourdans encore loin, très loin du compte. Certes, la victoire et les quatre points sont engrangés, implacables, et salvateurs. Mais entre le «flan Mireille» et le «Gimontois», l'éclair «semi-industriel» servi par le groupe laisse un goût amer en bouche. Sévère ? Certainement. Mais l'ESG est, cette saison, taillée pour la route. Avec un paquet d'avants charpenté à souhait : deux cocottes (du brouillon de poule..), enfin maîtrisées d'ailleurs, viennent étayer la thèse. Avec une ligne de trois-quarts au potentiel certain, mais qui aujourd'hui entre «Bastareaud-attitude» et «air du large», se cherche encore. Qu'importe. Le tableau de marche est largement respecté. Mais l'on s'est passablement ennuyé à Louis-Ufferte, dans une rencontre définitivement de «reprise». Les «étoilistes», à l'envie manifeste de bien faire, mais maladroits et spectateurs, auront donné le bâton à une formation certes joueuse, mais au potentiel limité. Laurent, après une énième prise en touche de Téjédor, finit en terre promise ; collectif, le bien nommé, après une énième prise de Téjédor, valide le boulot. Entre-temps, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Sauf, peut-être, un essai grand champ de Vialade, après un turnover joué dans le bon tempo. Mais ne faisons pas la fine bouche : l'Étoile présente un bilan comptable prometteur. Le curseur de l'exigence se doit toutefois d'être, et largement, revu à la hausse, si l'on veut éviter toute déconvenue. À Gimont : Laurent, constant dans l'effort ; Téjédor, «maître des airs» ; Zucchetti et Angelé ont amené de la fraîcheur depuis «leur banc».
À Vic-en-Bigorre : Kendy Lopez, affamé ; les «Zabadie», insupportables empêcheurs de tourner en rond ; et Mathet ont secoué le cocotier.

gimont 21-vic-en-bigorre 10

MT : 8-3. Arbitre de champ : Mickaël Fouret (Limousin).
Pour Gimont : 2 E Laurent (20), collectif (78) ; 1 T (78) et 3 P Pène (33, 41, 69).
Pour Vic-en-Bigorre : 1 E Vialade (78) ; 1 T Baget (78) ; 1 P Vergez (7).
US VIC-BIGORRE : Mathet ; Imberti, Lacrampe, Ferrer, Garlat ; (o) Vergez, (m) K. Lopez (cap.) ; P. Abadie, Cabanne, Y. Abadie ; Bonan, Partimbène ; Roques, Castellot, Mauries. Sont entrés en jeu : Sans, Cazorla, Bordenave, Uthurralt, Querehais, Belin, Vialade, Brouillot. Staff : Christophe Dulong, Mathieu Duport, Bruno Almendro.
Carton blanc : Cabanne (antijeu, 25). Carton jaune Abadie (contestation 79).
ES GIMONT : Massaglia ; Dupoux, Soucasse, Taché Thomas (cap), Riva ; Pène (o), Lamothe (m) ; Téjedor, Larrieu, Mendez ; Rowling, Damiot ; Laurent, Cecchin, Truilhé. Sont entrés en jeu : Bedout, Zucchetti, Angelé, Fratus, Ceccato, Rambeau, Bouyssou. Staff : Sébastien Busato, Vincent Pène, Vincent Cacciabué, Benoît Bornancin.

Les sportifs méritants ont été récompensés.


Alors que les festivités autour de la Fête nationale 2014 avaient été l'occasion pour la municipalité d'un coup de projecteur sur les clubs sportifs à travers la remise de récompenses aux dirigeants, pratiquants, compétiteurs, pour cette année 2015, c'est le cadre du Forum des associations qui a été choisi pour cette même cérémonie. Dans un lieu symbolique à bien des égards, le nouveau gymnase sur le site de l'ensemble sportif du stade Antoine-Ménoni. C'est ainsi que le maire, Clément Menet, et notamment l'adjoint délégué aux sports, Patrick Roucau, ont remis des médailles à des sportifs en individuel ou par équipes pour leurs résultats au cours de la saison écoulée, et des trophées à des dirigeants, entraîneurs ou professeurs pour leur engagement et investissement au sein des clubs.
Si les lauréats de l'US Vic et du Basket-Club vicquois étaient absents pour cause de matchs en déplacement (une remise sera organisée lors de compétitions à Vic), ont été à l'honneur le Football-Club du Val d'Adour ; le Judo-Club du Val d'Adour ; le Karaté-Club vicquois ; le Club des lutteurs vicquois ; le Tennis-Club vicquois ; le club des Mille-Pattes ; l'Echiquier vicquois ; le Club de gymnastique vicquois ; la Gym volontaire vicquoise.
Nous reviendrons sur la promotion des récompensés.

Les lauréats du Forum des associations

La 10e édition du Forum des associations, manifestation dont le maire Clément Menet a indiqué qu'elle faisait l'objet d'une réflexion pour «un nouveau format», a vu la remise de médailles et de trophées à des licenciés compétiteurs, dirigeants administrateurs, entraîneurs et encadrants des clubs sportifs vicquois. En voici les lauréats :
US Vic Rugby : L'équipe des juniors Phliponeau de l'Entente Adour/échez.
Basket-Club vicquois : L'équipe U20 filles (champion des Pyrénées), Flora Rossi (sélection départementale benjamines), Solange Court (au BCV depuis 1983 jusqu'à 2015).
Gym volontaire : Sandrine Descazeaux, animatrice depuis 2011.
Football-Club du Val d'Adour : Équipe U15 (champion promotion), Cyril Furst (entraîneur).
Judo-Club Val d'Adour : Sébastien Chapuis (3 titres de champion de France sport adapté), Erwan Faucher (4e coupe départementale benjamins), Thierry Dabadie (encadrant).
Karaté-Club vicquois : Léa Bruno, Sarah Coulot, Amandine Marquès (équipe kata), Régis Castaing (enseignant).
Club des lutteurs vicquois : Thomy Leloutre, Loïc Pineau (champions cadets Midi-Pyrénées, en libre et gréco-romaine), Bernadette Garatens (secrétaire).
Club des Mille-Pattes : Trophée à Michel Oletta, médailles à Nathalie Barréjot, Annie Retout, Michel Galiana, Cédric Lasgleyses, Benoît Gandon, Julien Bajon, Grégory Marchesin .
Tennis-Club vicquois : Jérémy Rossetti, Pierre Milhas (titres département et région), Luc Roussigné (national), équipes I et II hommes, équipe II femmes, et Lucie Bonneau (initiatrice bénévole).
Club de gymnastique : Jacky Cardy, encadrant professeur depuis 1975.
Échiquier vicquois Équipe jeunes (accès en nationale 3), Téa Gerde, Julien Abaïr, Corentin Gandon, Drystan Mosset-Cancel.

28 septembre 2015

Des apprentis guitaristes à l'école.


La réforme des rythmes scolaires et la mise en place des Temps d'activités périscolaires (TAP) a été, à Andrest, l'occasion de confirmer le choix de la municipalité de «toujours mettre l'enfant au centre de sa réflexion». 
Engagée dès la première année dans le dispositif en proposant plusieurs ateliers, l'équipe municipale, dont Marie-Jo Courrèges est l'adjointe déléguée sur ce sujet, a reconduit le dispositif en valorisant le potentiel et les compétences existantes. 
Ainsi, Laureen Martin, employée municipale ayant une expérience certaine dans le domaine musical, avec son groupe Musique et Chant, a proposé aux 14 enfants l'apprentissage de la guitare. C'est donc tous les mardis que les jeunes musiciens s'appliquent à apprendre les premiers accords. Un concert de fin d'année est bien évidemment prévu, et d'autres surprises sont annoncées.

27 septembre 2015

La Foire au vin se poursuit ce week-end.


Après un temps de pause en raison des travaux et réagencements de l'établissement de la route de Maubourguet, l'équipe de Carrefour Market, autour de Patrick Loste, a reconduit une nouvelle Foire aux vins.
Le rendez-vous entre fin d'été et début d'automne est devenu un incontournable du secteur économique, inscrit dans le calendrier des manifestations promotionnelles dans un pays qui est celui du fromage et celui des vins.
La Foire aux vins à Vic est aussi notée dans l'agenda des amateurs au rang des rencontres conviviales et amicales. Effectivement, dans un espace dédié du magasin, les invités peuvent découvrir une large gamme de vins de pays, d'ici et d'ailleurs, recevoir des conseils avisés pour constituer une cave, déguster des vins accompagnés de toasts et verrines colorées. Le rendez-vous 2015 a renoué le fil d'une Foire aux vins née en 2002, avec de fidèles clients et amis ; jusqu'au dimanche 27 septembre.

26 septembre 2015

La Mandolinata en concert ce dimanche.


L'Association de quartier Saint-Aunis, qui a fait sienne une dimension culturelle à travers «La culture, mon quartier l'invite», décentralise des programmations ouvertes à tout public. Ainsi, dimanche 27 septembre, en l'église Saint-Martin, c'est un concert avec La Mandolinata de Tarbes que l'équipe associative propose. À 15 heures, l'ensemble musical ( orchestre à plectres, mandolines, mandoles, et guitares) et choral (à 4 voix ), sous la direction de Christelle Kinal, chef d'orchestre, donnera à écouter un répertoire varié.

La doyenne des sociétés musicales de la capitale bigourdane a toujours su se renouveler dans un brassage intergénérations talentueux. Réservations soit à l'office de tourisme Vic-Montaner, place du Corps-Franc-Pommiès, ou le jour du concert. Participation 8€. Une partie de la recette sera reversée au profit des migrants chrétiens d'Orient. Renseignements au 05.62.96.25.58.

25 septembre 2015

Cash investigation - Le business de la peur.


Document sur la vidéo surveillance:  1 heure 04 minutes. Utilisez le curseur temps.

Associations : un forum «charnière» ?


Nouvelle édition à plus d'un titre (2015 en est la 10e, site en extension avec le nouveau gymnase, couplée avec la remise de récompenses de la municipalité à des sportifs, dirigeants, encadrants et bénévoles associatifs pour leurs résultats et engagement), cette édition du Forum des associations pourrait être une édition charnière avant un forum remanié. En effet, lors de la clôture, Clément Menet, entouré à la tribune, notamment, des adjoints et élus Sylvie Boirie, Monique Bosom, Sidonie Cardouat, Danielle Bajon, Patrick Roucau, après avoir remercié les associations qui témoignent à travers cette manifestation du «dynamisme de la commune», indiquait que l'équipe municipale menait «une réflexion sur un nouveau format, une fréquence annuelle».

Ce samedi 19 septembre, la 10e édition du forum s'est donc étendue sur le site Ménoni aux deux gymnases (associations et clubs sportifs plutôt dans les murs du nouveau, les autres associations dans le gymnase historique), également sous chapiteau ; quant aux clubs-houses ils ont été investis pour l'intendance, cuisine et repas.
À l'utilité première du forum (renseignements sur les activités, inscriptions, rencontres avec dirigeants et animateurs), s'ajoute un relationnel et une synergie entre associations que le début de saison permet plus aisément. Du reste, la reconduction de la prise en charge de l'intendance par une équipe mixte interassociative aguerrie l'illustre parfaitement (Amicale des pompiers, Pelotari-Club, Basket-Club et USV rugby). Le Forum des associations, plus que la vitrine du dynamisme local, réellement un mode du bien vivre avec d'autres.

TROIS JOURS DE FÊTE A SIARROUY.


À l'occasion de la fête locale qui se déroulera les vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 septembre, le comité des fêtes de Siarrouy présente le programme des festivités.
Vendredi 25 : Le soir, ce sera la 19e soirée moules-frites. Un repas festif et toujours animé par deux bandas, Lous Berrétès et Les Boleros burgais, pour une ambiance garantie. Les inscriptions se font auprès de Romain, au 06.83.91.53.33. La soirée se terminera par un bal avec la disco mobile Adishatz.
Samedi 26 :à 14 heures, concours de pétanque ; à 23 h 30, bal avec le podium Atonium. À noter que durant la journée, le comité assurera la retransmission des matchs de la Coupe du Monde de rugby. Le rendez-vous est donné à la salle des fêtes pour les passionnés de l'ovalie.
Dimanche 27 : Après le dépôt de gerbe et l'apéritif, les sérénades partiront vers 13 heures à la rencontre des habitants de Siarrouy, jusqu'à 19 heures, où aura lieu le bal de clôture de ce week-end de fête.
Les membres du comité souhaitent vous retrouver aussi nombreux que l'an passé pour partager ce moment de fête et revivre les mêmes instants de convivialité.

PV Conseil Municipal du 31 Août 2015

.............

Concert avec la Mandolineta, le 27 Septembre à Vic en Bigorre


24 septembre 2015

Remarquable «Misa Tango»


Une belle harmonie de voix et musiciens d'ici et d'ailleurs, avec aux pupitres des voix d'amateurs et de professionnels, l'œuvre originale, «Misa Tango», d'un compositeur argentin, Martin Palmeri ; le chœur Mezza Voce, l'orchestre Oscar Delgar avec piano, cordes et bandonéon, la mezzo Agnès de Butler, la direction de Régine Cabanne. Pour un concert donné en l'église Saint-Martin, un concert en tout point remarquable. 

Alors que la capitale bigourdane est devenue, en deux décennies, une des villes mondiales du tango avec le festival du mois d'août, ce concert à Vic faisant découvrir l'œuvre de Martin Palmeri a révélé une autre dimension de cette musique, envoûtante sûrement par ses rythmes et mouvements, s'inscrivant en l'occurrence, dans le sacré.
J.P

23 septembre 2015

Thé le dimanche «tarbais» le mardi.


À l'occasion des 100 ans d'Henriette, en février dernier, nous avions découvert le cercle des Amies du dimanche dont Le Bigou est le siège convivial : Arlette, Françoise, Mona, Josette, «Nénette», Isabelle, Jeanette, «Juju», etc., voisines du quartier de la place Verdun, parmi lesquelles seul Jacques avait ses entrées. En ce mois de septembre, à l'heure des cueillettes et récoltes, c'est à l'écossage du fameux «tarbais» — en fait quelque 70 kg en habit — que ces respectables dames et Jacques ont consacré un après-midi sous la véranda du Bigou.
Henriette présidant une tablée avec Claudine, Marcelle 1, Josette, Marcelle 2, Isabelle, Mireille… Bien entendu, en véritables gardiennes du produit de tradition et de la manière de l'accommoder, ces dames se sont fait parfois prier pour révéler quelques secrets. Déjà, le lieu de production lâché du bout des lèvres… en insistant sur le vrai, l'authentique, le seul digne de l'appellation, celui qui grimpe le long des tiges de maïs ! Quant aux recettes, le rappel de quelques ingrédients fondamentaux (mouton, agneau, talon de jambon, lard, oignon…). Pour autant, ces dames conviennent que le congélateur, s'il n'a pas supplanté le stérilisateur à conserves, est bien «commode». Les précieux lingots tarbais déshabillés, la compagnie des écosseurs a clôturé l'après-midi par… un thé.

22 septembre 2015

JEUDI, ZEBDA À L'OCTAV.



Un réel événement que le concert des Toulousains sur la scène de l'Octav à Vic. Avec cette invitation de la régie du centre multimédia : «On veut du monde, on veut de la bonne humeur, des sourires, des larmes de joie, pour accueillir Zebda !». Un réel événement que cette étape à l'Octav, petite salle au regard de celles de la tournée 2015-2016. 
Et une réelle concordance entre les idées et les messages du groupe sur la culture et les politiques culturelles, avec la décentralisation, l'accès aux concerts… et leur attitude (le président de la régie pourra parler de cachet modeste consenti aux organisateurs par rapport à la notoriété). 
S'inscrire dans la lignée des chanteurs à textes engagés sur scène et concrétiser cet engagement dans la vie, chapeau ! Il faut dire que ce concert concrétise des contacts de l'équipe de la régie avec le groupe, depuis deux ans, et que l'affiche de ce 24 septembre est ouverte à Roocky pour la 1re partie. Celui qui avait conquis le public lors du festival Zik à Vic, en juin dernier, est en effet de retour. Jeudi 24, à partir de 21 heures, dansez, groovez ! à l'Octav. 
Billetterie ouverte à l'office de tourisme Vic-Montaner, tél. 05.62.37.63.55 et à l'Octav, tél. : 05.62.33.74.00. Tarifs : normal, 15 € ; étudiants, 10 €; moins de 12 ans, gratuit.
Plus d'infos sur Zebda sur le site http://www.zebda.fr/ et sur Roocky sur 

Saur, rapport du délégataire.

Nouveau schémas départemental de coopération intercommunale.

...

Vic contré par Pamiers.



Ce premier match était attendu… et il a tenu ses promesses, du moins dans l'intensité. Vic entame les hostilités avec une pénalité de Vialade de plus de 50 m qui frôle les poteaux. Pamiers se met en route et sa très bonne organisation gêne les Vicquois qui ont du mal à franchir la ligne d'avantage. Une pénalité pour une faute vicquoise sur un maul permet à l'ouvreur ariégeois d'inaugurer la marque. Alors que les locaux tentent de revenir, leur attaque est contrée et F. Garcia se montre le plus véloce pour aplatir dans l'en-but. Ce coup du sort semble assommer les locaux qui subissent les impacts visiteurs. Lopez essaie bien de secouer les siens mais son échappée derrière un groupé pénétrant sera annihilée par la défense des «damiers». Pamiers enfoncera le clou avec une nouvelle pénalité et un essai en force de Sandre. Rien à dire !
À la reprise, Vic est mieux dans le match. Vergez convertit une pénalité, puis une échappée de Lopez est à deux doigts de faire mouche. Imberti, en bout d'alignement, se voit privé d'un essai pour un en-avant. La révolte vicquoise est récompensée par 3 points de Vergez. Les Ariégeois plient, font des fautes mais ne rompent pas. Les «bleu et blanc», dans leur volonté de revenir à la marque, manquent de lucidité sur le dernier geste et, par précipitation, perdent des ballons en touche alors que les visiteurs sont pressés sur leur en-but.
Cette première défaite vicquoise, si elle est contrariante, ne doit pas rester dans les têtes. D'autres équipes, assurément, s'inclineront devant Pamiers cette saison.

Vic 6-Pamiers 16

MT : 0-16.
Pour Vic 2 P Vergez (45, 58).
Pour Pamiers : 2 E F. Garcia (12), Sandre (36) ; 2 P A. Casenave.
US Vic Vialade ; Imberti, Lacrampe, Ferrer, Garlat ; (o) Vergez, (m) K. Lopez (cap.) ; P. Abadie, Bonan, Bordenave ; Y. Abadie, Partimbène ; Roques, Castellot, Cazorla. Sont entrés en jeu : Mauriès, Sans, Cabanne, Uthurralt, Brouillot.
SC Appaméen Malirach ; C. Casenave, Renart, Simon, F. Garcia ; (o) A. Casenave, (m) Marfaing ; Lledos, Laforgue, Pécrix ; Niculaï, Allam ; Van Staden, Henry, Sandre. Sont entrés en jeu : Gouze, Pujade, Vergnes, Viola, J. Garcia, Toffolo, Hart.
Réserves : Vic 23-Pamiers 30.

Sport scolaire à PMF : 6e journée nationale.


La cité scolaire Pierre-Mendès-France, et plus particulièrement le collège pour les élèves de 6e, a participé à la journée nationale du Sport scolaire lancée il y a 6 ans qui, en cette année 2015-2016, s'inscrit sous la bannière «Année du sport de l'école à l'université». L'objectif essentiel général étant de faire découvrir ou redécouvrir aux élèves des activités sportives et de les amener à s'impliquer en Union nationale du sport scolaire (UNSS), et l'objectif de l'établissement vicquois de découvrir les activités sportives proposées tout au long de l'année dans le cadre de l'Association sportive de la cité scolaire.
Avec l'équipe des professeurs d'éducation physique et sportive autour de Boris Elorza, coordinateur, les élèves qui se seront acquittés du montant de 20 € de licence (unique pour l'année et toutes les activités) ont la possibilité «soit se spécialiser dans une activité, soit en pratiquer plusieurs aussi diverses et variées : VTT, escalade, tir à l'arc, course d'orientation, athlétisme, basket, rugby, badminton, pelote basque, musculation (pour les lycéens uniquement), foot en salle. Activités auxquelles cela se rajoute l'organisation de 6 sorties de ski pendant la période hivernale». Ces activités font l'objet d'un calendrier défini au début de chaque année scolaire diffusé auprès des élèves et familles.
A noter, la dimension «responsabilisation et engagement» des activités sportives puisque, outre les compétitions proposées dans ce cadre (et non obligatoires) , les élèves peuvent se former au rôle de jeune officiel.
Nul doute que cette 6e édition est prometteuse de nombreux élèves licenciés et des résultats sportifs de très bons niveaux, à l'image de l'année précédente.

SOIRÉE ANDALOUSE AVEC MIRA EUROPE.


Rendez-vous d'automne organisé par l'équipe des bénévoles de Mira Europe/Pyrénées pour une nouvelle soirée de générosité festive : le samedi 26 septembre, à partir de 19h30, sous la halle, une soirée en soutien du premier centre européen d'éducation de chiens-guides pour enfants aveugles.
soiree-andalouse-avec-mira-europe.


Pour mémoire, chaque année en juillet, une classe d'enfants et jeunes recevant un chien gratuitement se déroule à l'Isle-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse. Alors qu'est programmée la 4e édition de la semaine nationale du Chien-guide, du 20 au 27 septembre, la délégation Pyrénées de Mira Europe, autour de sa présidente Anne-Marie Larmitou, a concoté un programme aux saveurs et rythmes du Sud. A l'affiche de la soirée andalouse, spectacle de danse avec Arte Andaluz, concert guitare et percussions avec Serge Lopez et Pascal Rollando ; au menu, tapas et boissons en vente tout au long de la soirée (1 assiette + 1 boisson, adultes 12€ et enfants 6€). Réservations et inscriptions avant le 23 septembre, à l'office de tourisme au 05.62.37.63.55 ou au 06.75.19.92.46. L'association Mira Europe/Fondation Frédéric-Gallianne reçoit les dons par chèque (Mira Europe/Pyrénées, 6, rue Baloc, 65500 Vic-en-Bigorre) ou espèces, donnant lieu à un certificat pour déduction d'impôts. Pour découvrir l'association , site internet ( http://www.miraeurope.org/ ).


21 septembre 2015

Au livre du Basket- Club vicquois.


Après la pause estivale, c'est une -ouvelle saison de la vie sportive qui s'ouvre, et aussi la clôture d'un chapitre du livre du Basket-Club vicquois. En effet, Solange Court, qui a posé ses baskets au gymnase Ménoni en 1983, rejoignant alors l'équipe de Corinne Montamat («Coco»), quitte le club pour d'autres enceintes sportives. Joueuse la plupart du temps, avec un passage d'entraîneur-coach et un investissement quasiment à tous les postes du conseil d'administration et du bureau, y compris en étant arbitre officiel depuis 2001, et aussi en siégeant au comité départemental de basket.
Entretien à bâtons rompus avec Solange et «Coco», au Familia, où Chantal et Jean-Pierre Carpy ont toujours été plus que des hôtes accueillant le siège du club. Des années émaillées d'événements dont en 1978, la création du Basket-Club Vic-Pujo, BCVP (Club féminin du nord du département succédant à la grande aventure du club de Vic qui a brillé jusqu'en nationale 1 et sur lequel nous reviendrons); puis le Basket-Club vicquois, BCV en 1979 ; la création de la Nuit du Basket en 1994 sous l'impulsion de Pierre Gintrand ; participation à l'organisation du concert Patrick Bruel en 1995 ; visite de Richard Dacoury en 1997, soirée des Ballons du bonheur en 2014, de rencontres dont certaines sont inscrites dans le souvenir et l'émotion, et d'autres dans l'amitié qui perdure . 

A ces titres, «Coco», bien sûr , «35 ans de club, 32 ans de bureau, fort caractère mais un cœur en or, une des premières pierres à l'édifice du club»; Yves Vidal, «qui était la définition parfaite du bénévole que tous les clubs rêvent d'avoir dans leurs rangs»; tous les coachs que Solange remercie pour «l'avoir supportée avant Vic, et à Vic «(Christian, Max, Claude, Daniel, «Coco»...) ; Régine Bielsa, puis Marie-Claire et Riton, «qui ont été d'une patience remarquable et d'une aide précieuse». Un chapitre dans lequel sont inscrites «toutes les personnes qui ont tant donné pour le basket vicquois, sans jamais attendre un retour, si ce n'est l'immense plaisir de se retrouver sur le terrain, ou après les rencontres, ou pendant les manifestations» , les sponsors qui ont fait confiance aux «bleues», et qui ont contribué à la pérennité du club ; «aux différentes municipalités successives, qui nous ont fait un club-house tant attendu (il s'est passé 24 ans depuis qu'après la victoire en finale Armagnac-Bigorre et la montée en régionale, Claude Miqueu en faisait la promesse aujourd'hui réalisée)». 

Clôture du chapitre vicquois pour Solange, avec ce vœu : «que le ballon orange continue de faire rêver les jeunes Vicquois sans oublier que dans le sport, il y a une place pour tous et que cela doit rester un plaisir».
Depuis des décennies et pour longtemps encore, le temple Ménoni retentit des clameurs du rugby et du basket.

Escapade de résidents : direction Pays basque.


Il faut remonter à la décennie «90», précisément de 1991 à 1998, pour retrouver l'organisation de séjours de vacances pour les résidents des maisons de retraite de l'hôpital de Vic ; des séjours de juin et septembre, vers des destinations de montagne (Aast près d'Argelès-Gazost, Vielle-Aure…), de côtes océaniques (Capbreton, Mimizan, bassin d'Arcachon…) et même citadine avec un séjour à Paris ! 
Le voyage qui a vu partir ce 15 septembre 9 résidents (des sites de La Clairière et des Acacias) et une équipe accompagnante de personnels (animation, infirmier) et d'associatifs, vers un gîte à Itxassou, renoue avec une proposition aux objectifs multiples (départ en vacances, prévenir la perte d'autonomie, créer du lien social, rompre l'isolement, découvrir ou redécouvrir un patrimoine régional en touristes). 
Une préparation pluridisciplinaire pour le programme et multipartenariale pour le financement (gratuit pour les résidents), avec la mise à disposition gracieuse du bus municipal ; de la visite de Saint-Jean-Pied-de-Port en petit train à celle de Saint-Jean-de-Luz, en passant par les repas au restaurant, la visite d'exposition… et bien sûr des activités selon les envies ou suggestions des résidents, un véritable séjour de vacances pour des résidents vacanciers pendant trois jours.
Les équipes d'organisation, d'animation, d'accompagnement, dont Christelle, Chantal, Régine, Éliane, Paquita, Roland… comptent bien sur des expressions, commentaires et carnets de voyage des résidents à partager au retour.

20 septembre 2015

Vic : un choc d'entrée.

La saison dernière, Vic, ici avec Ferrer, était venu à bout des Ariégeois.

Retrouvailles, dimanche à Ménoni, avec l'équipe de Pamiers qui avait fini première de sa poule, la saison dernière, et dont le dauphin n'était autre que Vic. Un premier gros choc en perspective pour l'ouverture du championnat ! On sait la solidité des Ariégeois dans toutes leurs lignes et leur capacité à étouffer l'adversaire. L'USV aborde donc cette rencontre avec prudence mais sans complexe d'infériorité. Ce premier test nous dira si les bonnes impressions laissées par les lignes arrière, lors du challenge Marty seront confirmées. 
Les Lerbey, Lacrampe, Garlat y avaient brillé, mais on pourra aussi compter sur K. Lopez, Belin, Vialade, Ferrer, Othal et autres pour donner de belles émotions aux supporters. Devant, Cabanne et Arino ont amené leur savoir-faire et, si l'on excepte Roques, toujours solide au poste, c'est un pack rajeuni qui aura à cœur de faire aussi bien que son devancier. Après le match de dimanche, les entraîneurs, Christophe Dulong et Bruno Almendro, auront de précieuses indications pour la suite de ce championnat et les ambitions éventuelles de leur groupe. Quant aux supporters, après le repas organisé à leur intention, ils devront être nombreux autour des talenquères pour soutenir les «bleu et blanc».

Lutteurs vicquois : reprise.


Sports de combat

Au «label régional 2 étoiles» obtenu en 2010, le Club des lutteurs vicquois ajoute cette année le «label école de lutte», une belle récompense de la Fédération française de lutte (FFL) et une immense satisfaction pour les dirigeants du club ; le label couronne un travail d'équipe entre dirigeants du club, entraîneur et lutteurs que le président Michel Garatens commente : «Suivie prioritairement par le ministère des Sports, cette reconnaissance fédérale de qualité s'intègre dans un dispositif global de valorisation, de structuration et de développement». Sport de loisir et de compétition pour tous (d'enfants à adultes, filles ou garçons dès l'âge de 3 ans), la lutte est une discipline qui défie le temps. 5e sport le plus pratiqué au monde, sport de combat olympique, «sport complet, la lutte contribue à l'épanouissement personnel et à un développement physique harmonieux ; le respect de l'arbitrage et de l'adversaire est une règle d'or». L'activité au CLV : jeux de lutte, maîtrise technique, entretien physique, compétition, arbitrage…

Modalités

Ce mardi 8 septembre, à partir de 17 h 30, au gymnase de La Herray, double rendez-vous avec l'équipe du CLV : inscriptions pour la nouvelle saison 2015-2016 et reprise des entraînements. L'adhésion de 100 € l'année, tarif unique de poussins à seniors, comprend la licence, l'assurance et la cotisation. Un certificat médical est obligatoire pour monter sur le tapis.
L'enseignement est dispensé par un éducateur sportif diplômé d'État et/ou un animateur FFL : un nouvel entraîneur départemental arrive de Besançon, Nicolas Sauvaire, 27 ans.
Les personnes intéressées auront la possibilité de bénéficier de deux séances d'initiation gratuites.
Pour tous renseignements complémentaires, rencontre avec les dirigeants aux jours et heures d'entraînements ; tél. 05.62.96.77.72 et mail  clvic@neuf.fr. Blog ( http://www.clv65skyrock.com ).

19 septembre 2015

1.000 Pattes vicquois : du quotidien à l'événement.


Le club de coureurs et marcheurs né au printemps 2009 continue sur l'air du succès «mesurable» au nombre d'adhérents (plus de 210 en nombre communiqué lors de l'AG 2014), à la notoriété, qu'il s'agisse de la représentativité du club tout au long du calendrier sportif officiel, ou de l'attractivité lors de l'événement annuel (la Foulée des 1.000 Pattes programmée cette année le 5 octobre). 
Un club de 1.000 Pattes mixte, intergénérationnel et d'adhérents animés de toutes motivations (de l'entretien physique à la compétition) qui décline son activité en course, marche sportive, marche loisir, VTT loisir ; ainsi la marche loisir, soit 4 matins par semaine (lundi, mardi, jeudi, vendredi) avec un premier départ à 8 h 30, devant le local du club, sur le site du boulodrome le long de l'échez.
Pour plus d'informations, un site internet ( http://www.millepattesvicquois.com/ ), avec la vie du club, et toutes coordonnées utiles.

18 septembre 2015

BTS prothésiste PMF en fer de lance.


La grande nouveauté de la rentrée pour la cité scolaire Pierre-Mendès-France est bien l'ouverture du BTS prothésiste dentaire, un cursus de formation unique dans le territoire académique ; une section qui permet la poursuite d'études dans le supérieur après le bac pro.
Une ouverture avec sept étudiants d'un large recrutement (Nancy, Nantes, Bordeaux…) et qui peuvent être rejoints puisque la section compte 12 places.
Rentrée au lycée professionnel marquée par la venue de deux inspectrices pour une réunion de travail avec l'équipe de la filière.
Le proviseur Pascal Touzanne, avec Jérôme Blanc, chef de travaux ; Lionel Dumont et Jean-Jérôme Cristiani, professeurs de la section, rejoints cette année par Bénédicte Saïsset et Chloé Furic renforçant l'équipe, ont reçu Martine Lacote (inspectrice d'académie, inspectrice pédagogique régionale en sciences et techniques médico-sociales et biotechnologies option santé environnement) intervenant sur trois académies (Toulouse, Bordeaux, Dijon), ainsi que Sylvie Lesclauze (inspectrice de l'Éducation nationale).
Réunion de travail, avec une première satisfaction partagée, celle d'un enseignement qui «tire les élèves vers le haut, dans une logique de perfectionnement technique, de spécialisation» ; aussi une fierté exprimée d'avoir ouvert cette filière.
D'autant que le plateau technique répond à un référentiel de qualité : un équipement avec des outils de pointe en conformité avec l'exigence de la prothèse dentaire actuelle.
Cette appréciation sur la première promotion BTS : «élèves motivés d'un bon niveau», de bon augure pour le succès du cursus.

17 septembre 2015

Traque aux détritus de l'Adour.


Pierre-Guillard : 256 élèves et 15 enseignants.


Jour de rentrée, à l'école Pierre-Guillard, inscrite dans le périple d'Hervé Cosnard, Directeur académique des services de l'Éducation nationale (Dasen) et inspecteur d'académie des Hautes-Pyrénées, avec Gilles Coignus, inspecteur de l'Éducation nationale de la circonscription Vic-Val d'Adour. Jour de rentrée pour 256 élèves et 15 enseignants parmi lesquels 4 nouveaux. à ce rang, bienvenue à Nicole Rigou en CM1, Benoîte Cazaux en CM2, Camille Dabadie en CE1-CE2, Yves Le Guern en CE1 ; ils feront équipe autour du directeur Gilles Rome (CM2) avec Pascal Lanusse (CP), Françoise Peltier (CP), Marie-France Dussollier (CE1), Evelyne Mauran (CE2), Hélène Muguerza (CE2), Valérie Dumay (CM1), Laurent Gauthier (CM1), Nathalie Folet (CM2), Sonia Mendez Caville (CLIS), Pierre-Arnaud Ferrer. Équipe au complet donc, et des projets inscrits dans le cursus de l'année scolaire que le directeur indique : ski de fond pour les CP-CE1, ski alpin pour les CM1 (4 journées) et CM2 (séjour d'une semaine à Saint-Lary) ; reconduction d'une des spécialités de l'école avec le projet chant choral qui donne lieu à une restitution publique en scène en fin d'année scolaire. Vitesse de croisière au long cours pour les CP et les 5 années d'école élémentaire, dernière étape d'école primaire pour les CM2 avant l'accès au collège.
J.P

ZEBDA EN CONCERT LE JEUDI 24 SEPTEMBRE A 21H !

ÉVÉNEMENT A L'OCTAV !

16 septembre 2015

PMF : nouveaux et nouveautés de rentrée.


La cité scolaire Pierre Mendès-France, un bel équipage avec le proviseur Pascal Touzanne à la barre (et proviseur adjoint, principal adjoint, chef de travaux...) ; une équipe de dix personnes à l'administration et intendance; quelque 110 enseignants ; une équipe de vie scolaire avec quatre conseillers principaux d'éducation et 17 assistants d'éducation ; quatre personnes aussi au service social (infirmière, médecin, assistante sociale); deux assistants de langue (anglais et espagnol); pas moins de 30 agents régionaux de lycée (cuisine, entretien bâtiments et espaces verts, techniciens...) ; un équipage pour en ce début d'année scolaire 680 élèves au collège, 330 au lycée général et 200 au lycée professionnel.

Des équipes au complet donc, pour une rentrée dont le proviseur indique «qu'elle s'est passée dans de bonnes conditions, avec des effectifs stables» complétant «des ajustements normaux d'emplois du temps sont et seront effectués au cours des 15 premiers jours».

Nouveaux dispositifs

Pascal Touzanne souligne que les équipes enseignantes, notamment celles du collège «vont être particulièrement sollicitées pour préparer les nouveaux dispositifs actifs dès cette rentrée : parcours d'éducation artistique et culturel, parcours avenir (préparation du projet d'orientation), parcours santé, remplacement de l'éducation civique par l'enseignement moral et civique», sans compter la réforme du collège qui débutera à la rentrée 2016 : «les enseignants du collège seront formés sur les nouveaux programmes, le nouveau socle commun de connaissances, compétences et de culture, les enseignements pratiques interdisciplinaires».
Pour l'heure, «des équipes motivées pour accueillir, suivre et faire progresser l'ensemble des élèves de la cité scolaire».

15 septembre 2015

Apéro-lecture à Saint-Aunis.


Avec l'exercice 2014/2015 de l'association de quartier Saint-Aunis (pour mémoire, à destination des résidents des lotissements Saint-Aunis, Jean Dupuy, Hameau des peupliers, Jardins de Saint-Aunis, et extension à la commune mitoyenne Camalès), le culturel a fait son entrée dans le programme des animations et activités proposées, sous la bannière «La culture mon quartier l'invite». Au calendrier de ce mois de septembre, une rentrée «Apéro-lecture». 

Une initiative originale, première dans le quartier dont Bernard Villacrès indique que la soirée a été «un agréable moment de détente et de découverte, une invitation à se souvenir qu'on aime tous se faire raconter des histoires et cela depuis notre plus tendre enfance ; certains lisent, d'autres prennent un apéro, et tous se retrouvent pour échanger autour des textes choisis». 

Au rang tour à tour des lecteurs et auditeurs, Jeannette, Maryline, Céline, Bernard, auxquels s'était jointe Dominique Princeau Delherbe, présidente de l'association des «Amis du verbe 65» qu i a présenté slam et poèmes de sa composition ; tous ont fait partager leurs coups de cœur , mis en valeur et lumière par Yves. 

En conclusion, un «détournement» de slogan publicitaire lancé par les organisateurs de la soirée : «Rentrée à Saint-Aunis marquée par le succès, la consommation sans modération de lecture et avec raison l'apéro !».

Recueilli par J.P .

14 septembre 2015

Claude Miqueu : engagement toujours.



Septembre est synonyme de rentrées diverses, au-delà du monde scolaire et estudiantin, il en est ainsi pour les associations sportives et culturelles ; aussi pour les élus à tous les échelons de la démocratie républicaine. Si septembre est parfois un chassé-croisé entre départs à la retraite et nouvelles affectations, il peut être l'occasion de faire le point avec des personnalités à l'heure de «nouveaux emplois du temps».
Claude Miqueu, que devenez-vous ?
Une nouvelle vie où le mot retraite n'a pas sa place. D'autres engagements familiaux, professionnels et militants, sur d'autres territoires.
Militant dans un parti ?
Non. J'ai tourné la page en 1988, quand j'ai été exclu du PS. Aujourd'hui, je constate sans surprise que la classe politique n'est pas audible et je le regrette. Peut-être ai-je été lanceur d'alerte trop tôt. Une démocratie sereine et efficace a besoin de formations politiques crédibles dans notre monde cruel. Justement, en cruauté, l'actualité est riche ! Celle des migrants est indigne pour notre société dite évoluée. J'ai honte pour l'Europe ! Dans les années «80», au moment d'un autre drame, celui des «boat people» du Sud-Est asiatique, nous avions, à Vic, organisé immédiatement une réponse solidaire concrète en accueillant une famille autour d'un comité regroupant la mairie, l'hôpital (qui avait mis à disposition un appartement vacant) et Vic Solidarité (regroupant les associations caritatives locales). Ce qui a été fait hier peut encore être fait aujourd'hui.
Une pierre dans le jardin de l'équipe municipale d'aujourd'hui ?
Non. Je n'ai pas vocation à distribuer des bons ou des mauvais points aux uns ou aux autres. Hier, le suffrage universel a décidé, demain il jugera. Avant-hier, ce suffrage universel m'a choisi pendant 38 ans, notamment comme jeune maire, et en m'élisant conseiller général dès la première candidature. Les Vicquoises et les Vicquois que je rencontre ont gardé de cette période le souvenir d'élus rassemblés, respectueux de leurs différences, mobilisés dans des structures intercommunales porteuses de projets où la polémique et les affrontements de personnes n'avaient pas leur place.
Alors cette nouvelle vie ?
C'est un projet familial avec une épouse basque qui veut retrouver ses racines dans un territoire où mes nombreux amis élus de toutes sensibilités politiques, porteurs d'une ambition intercommunale, me demandent de les accompagner dans la gestion de l'eau. C'est ensuite un retour dans la maison familiale de Tarbes où j'ai grandi. J'y installe la jeune société que je viens de créer. Nous avons vendu notre maison vicquoise. C'est un moment d'émotion après ces 45 ans de fidélité amicale et complice. Nous vivrons donc entre la Côte Basque, Tarbes et Toulouse.

13 septembre 2015

Une plantation de cannabis : un domicile stupéfiant.


À l'actif de la communauté de brigades Vic, Maubourguet, Castelnau, placée sous le commandement du lieutenant Dumanoir, une enquête menée ce 8 septembre sur le territoire vicquois a conduit à la découverte d'une plantation de plusieurs pieds de cannabis. 
Pas moins de huit pieds chez le quidam qui s'adonnait à sa propre culture ; l'auteur des faits a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade de Vic et sera jugé en novembre prochain pour répondre de ses faits devant le tribunal de grande instance de Tarbes.

Concert Madolinata à l'église de Vic en Bigorre le 27 Septembre


12 septembre 2015

«MISA TANGO» AVEC MEZZA VOCE DIMANCHE.


Un concert exceptionnel, ce dimanche 13 septembre, à 16 heures, en l'église Saint-Martin à Vic, donnera à découvrir une œuvre originale de musique contemporaine, la «Misa tango», composée en 1996 à Buenos Aires par Martin Palmeri, jeune compositeur argentin ; «une œuvre avec tous les éléments traditionnels d'une messe (Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Benedictus, Agnus-Dei) sur des airs de tango, pour un rythme inhabituel, dansant, envoûtant». Un orchestre à cordes complété par un piano et un bandonéon - instrument emblématique du tango - pour une «messe sublime, avec un son nouveau et puissant où l'émotion est à l'honneur».
Les interprètes L'ensemble vocal Mezza Voce, accompagné par l'orchestre Oscar Delgar et la soliste Agnès de Butler, sous la direction de Régine Cabanne. L'ensemble Mezza Voce, chœur mixte d'une quarantaine de choristes de Tarbes et de Plaisance-du-Gers, accueille des chanteurs amateurs, musiciens ou non, depuis deux décennies, avec au pupitre de chef Régine Cabanne, qui connaît une carrière musicale riche.
Agnès de Butler, soliste mezzo, a récemment interprété «Giovanna» dans «Rigoletto» de Verdi, à l'opéra de Limoges. Pour en savoir plus, site internet (http://choralemezzavoce.free.fr) ou contact 05.62.31.28.64.
Le tarif d'entrée : 12 €; tarif réduit : 8 € pour les étudiants et les chômeurs, gratuit pour les moins de 15 ans.

Vic Music : première rentrée.


Après l'exercice du regroupement et de fusion des deux écoles de musique sur le territoire vicquois (l'École de musique de l'Indépendante, l'Emli, et l'École de musique associative vicquoise, l'Emav), bienvenue à la nouvelle école de musique Vic Music sur le même site de la Maison des associations, 17, rue Barère-de-Vieuzac.
Si la rentrée et la reprise des cours est programmée à partir du lundi 21 septembre, pour les inscriptions, ce sera ce jeudi 10, de 16 heures à 19 heures.
Activités : cours d'éveil musical à partir de 4 ans ; cours de formation musicale ; cours individuels de chant ; cours individuels d'instruments de musique (piano, synthétiseur, accordéon, saxophone, clarinette, percussions, flûte traversière, trompette, batterie, basse, guitares sèche et électrique) ; des ateliers instrumentaux jazz et banda ; des chorales enfants et ados ; un espace chant pour adultes. Pour tous renseignements hors créneaux d'inscriptions et pour découvrir Vic Music, contacter le 06.81.49.79.40.

11 septembre 2015

Ch. Dulong : «Cette saison sera plus difficile pour l'US Vic».



La saison 2014-2015 de Vic a été convaincante, avec une 2e place de poule synonyme de qualification pour le championnat de France. Où en est l'USV avant l'entame du championnat le 20 septembre à Ménoni contre Pamiers ?
Après le challenge Marty, quel regard portez-vous sur votre effectif ?
Dans la mesure où nous sommes dans la continuité de la saison dernière, le contenu est relativement correct, mais pas vraiment suffisant pour rivaliser avec les grosses équipes de la poule en ce début de championnat. Il a manqué trop de joueurs aux entraînements du mois d'août et, cette année, on a un effectif global amoindri (à peine un peu plus de 50 licences) du fait qu'une dizaine de joueurs a arrêté de jouer.
Les lignes arrière semblent mieux fournies cette année ; est-ce votre sentiment ?
Oui, nous avons recruté des joueurs de qualité tout en conservant la quasi-totalité de l'effectif de l'équipe I de la saison passée ; cela nous donne donc un effectif plus pléthorique et de meilleure qualité derrière.
Sur quoi allez-vous insister avant la reprise du championnat ?
Comme l'an dernier, et certainement comme beaucoup de clubs, sur la rigueur, le détail, et bien entendu le travail.
Quels seront les gros clients de la poule de l'USV ?
Je suis plutôt en train de chercher les équipes qui ne sont pas très outillées ! Tout le monde a beaucoup recruté ; cela me paraît bien plus difficile cette année.
Quels objectifs pour la saison à venir ?
L'objectif est le même que la saison précédente : le maintien ! Le club s'est donné trois ans pour pérenniser sa place en fédérale 3… Il y en aura besoin ! Il reste encore pas mal de choses à structurer et tout le monde s'y emploie. Après, bien sûr, si on peut se qualifier…

10 septembre 2015

FCPE : 489 collections de livres distribuées.


La bourse des livres organisée par le conseil local de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) Vic 65 a, pour cette rentrée scolaire 2015-2016, et précisément au 2 septembre, assuré la diffusion de 489 collections d'ouvrages aux lycéens des établissements d'enseignement public vicquois. Un service de proximité rendu aux lycéens de la cité scolaire Pierre-Mendès-France (140 au lycée professionnel, 251 au lycée général), et pour la première fois aux lycéens et étudiants de l'établissement d'enseignement agricole, le lycée Jean-Monnet (97 collections alors que la rentrée de tous les élèves n'est pas clôturée).
L'organisation de la bourse des livres, depuis la reprise des ouvrages de l'année écoulée jusqu'à la livraison des nouvelles collections, en passant par les saisies, les commandes, la logistique du stockage, vente/rachat d'occasion et neufs, est assurée pour la plus grande partie par des parents adhérents bénévoles. Cette année, l'association locale a employé Josiane Pelissero pendant la période estivale. Pour les retardataires ou inscrits de dernière minute, la FCPE Vic 65 peut être jointe au 07.77.26.31.79 ; informations sur le site internet http ://www.fcpe-vic65.fr
Assemblée générale : le conseil local, FCPE Vic 65 réunit son AG le jeudi 10 septembre, à 19 h 30, à la mairie de Vic. À l'ordre du jour : rapports moral, d'activité et financier ; élection du nouveau conseil d'administration et du bureau.