31 octobre 2015

Bienvenue sur les tapis «rouge et or» bigourdans.


Arrivé en Hautes-Pyrénées depuis le Doubs pour le début de saison en septembre, Nicolas Sauvaire est un atout de qualité pour la lutte bigourdane. Entraîneur pour le comité départemental de lutte 65 que préside aujourd'hui Patrice Cancel, le parcours du Besançonnais est jalonné d'apprentissages, d'expériences, de compétitions qui ont enrichi... la part de l'imprégnation, éducation et engagements familiaux, son père siégeant dans les instances nationales de lutte, chargé des relations internationales. Lors de l'assemblée générale du comité départemental qui s'est tenue au gymnase de La Herray, les dirigeants du Club des lutteurs vicquois, en particulier le président Michel Garatens, confiait : «Nicolas s'intègre vite, le courant passe très bien auprès des jeunes et des dirigeants de clubs, reste à espérer qu'il se plaise dans les Pyrénées. Toute l'équipe du Club des lutteurs vicquois lui souhaite la bienvenue parmi nous».
Nul doute que Nicolas contribuera dans la voie tracée par Charly Cancel qui avait su développer et faire rayonner une véritable «école» bigourdane de lutte à Vic comme à Tarbes, Rabastens, Maubourguet.

L'électrivité verte est-elle (vraiment) trop chère ?

...

Accueillir au mieux les nouveaux arrivants.


Les quelque 350 accueils locaux de l'association nationale de l'Accueil des villes françaises, créée en 1964, avec leurs équipes de bénévoles, s'engagent, d'octobre à novembre, à faciliter la mobilité de leurs concitoyens ; qu'ils déménagent pour mutation professionnelle, raisons familiales, ou simplement changement de cadre de vie, dans un nouvel environnement géographique, humain, social, l'intégration tient à un ensemble de situations de ce nouveau quotidien. 

L'AVF de Vic autour de Chantal Cassou, à l'instar des accueils de France, organise l'accueil du nouvel arrivant, l'édition 2015 se déroulera le vendredi 20 novembre ; dans la cité vicquoise, la réception à laquelle la municipalité s'associe a lieu à l'hôtel de ville. Au programme : «portrait» d'une commune dans ses aspects économiques, associatifs, présentation des activités de l'AVF, mots de bienvenue, distribution de fleurs et documentations, jusqu'au buffet de réception «bel et bon, spectaculaire et délectable», signé des Amies de l'AVF Vic.

Rendez-vous. Les Amies de l'AVF lancent une invitation aux nouveaux venus sur le territoire de Vic et alentours : qu'ils se fassent connaître auprès de l'association ; soit en venant rendre visite à l'équipe lors des permanences des lundis, de 14 h 15 à 16 h 30 (sauf vacances scolaires donc à partir du lundi 2 novembre), au local AVF, 4 bis, rue des Écoles à Vic. Possibilité de laisser un message sur le répondeur au 09.83.32.66.51 ; d'adresser un mail (avf-vic65@bbox.fr). Renseignements sur le site internet (http ://avf.asso.fr/fr/vic-en-bigorre/contact-local).


30 octobre 2015

Consultation n°Consultation n°2015-14.

...

En jaune et rose : l'Octobre des 1.000 Pattes.



Participations sportives bien entendu et, en ce mois d'octobre placé sous le signe de l'engagement, aussi des participations pour des causes de santé publique, sensibilisation, solidarité et générosité ; il en a été ainsi le 10 octobre pour la Foulée de l'hôpital de Tarbes, sous la bannière du don d'organes, et le 11 octobre, pour la Foulée du Madiran, où les participantes ont reçu un tee-shirt rose, en partenariat avec la Ligue contre le cancer.
Foulée de l'Hopital. Organisée par les Ran'donneurs des rivières de l'hôpital de Tarbes. Sur un week-end chargé en propositions, une quinzaine de 1.000 Pattes, 10 coureurs et 5 marcheurs sur le circuit de 10 km.
Foulée de Madiran. Forte participation de 1.000 Pattes sur 3 épreuves (trail 23 et 15 km, marche 10 km). Aux 23 km, sur 76 arrivés, Sabine Laborde et Corinne Vasseur se classent 2e et 3e ; à la marche de 14 km, parmi les 416 arrivés, chez les seniors, Isabelle Enjalran se classe 2e et Annie Retout 4e au scratch ; Marie-Pierre Mézaille 2e, Michel Galiana 3e en vétérans.
Kilomètre vertical de Villelongue-Hautacam. Première édition organisée par l'association La Ronde des Bualas, sur une distance de 5,600 km et 1,200 m de dénivelé ; quelque 95 à l'arrivée dont Philippe Bricault 53e.
Caminade d'Odos. Nombreuse délégation de 1.000 Pattes avec une vingtaine de participants dans la course des 10 km ; du trail 18 km, avec les vétérans Patrick Saint-Lauren et Marie Fervel en premiers arrivés ; et la marche 10,500 km Michel Galiana se classant 3e au scratch à la marche 10,500 km.

Le dialogue social n'est-il qu'une histoire de ceinture et de chemise?

...

29 octobre 2015

Club ornithologique : palmarès et solidarité.


Destination Chantonnay pour les adhérents du Club ornithologique de Bigorre, le COB, que préside le Camalésien Christian Werlé. Chantonnay la vendéenne où s'est déroulé le championnat national des clubs des éleveurs d'oiseaux exotiques. La délégation bigourdane, composée de 7 compétiteurs, a engrangé 38 médailles (14 or, 11 argent, 13 bronze), ce qui, selon le commentaire du président, «n'est pas rien car il y avait en compétition 2.125 oiseaux !».

Palmarès. Raymond Saint-Jean se taille la part du lion avec 7 or, 4 argent, 5 bronze. Claude Cazeaux ramène 2 or, 1 argent, 6 bronze ; Thierry Bascaules, 2 or, 3 argent ; Henri Perez, 2 or, argent ; Stéphane de Lavergne, 1 or, alors qu'il présentait 2 oiseaux, beau pourcentage de réussite. Cyrille Garre, 1 argent, 1 bronze, alors qu'il participait pour la première fois. Enfin Manuel Chupeau, dans la catégorie la plus difficile avec la concurrence la plus rude, obtient 1 argent et 1 bronze.
Remerciements. De bons résultats qui valent des félicitations aux lauréats, et des remerciements pour leur participation facilitée par «Raymond et Évelyne qui, malgré la fatigue accumulée (exposition, convoyage des oiseaux), ont chaleureusement accueilli la délégation bigourdane».
à l'honneur. Un trophée tout particulier à adresser aux époux Saint-Jean et aux époux Rexach qui, dans la plus grande discrétion, ont participé à la reconstruction pour un sinistré du Var, un éleveur ayant tout perdu (outil de travail, maison inondée, élevage détruit) ; «ils ont reçu des oiseaux qui, souhaitons-le, atténueront leur douleur et leur permettront un nouveau départ dans l'élevage». La famille des oiseaux n'est pas un vain mot, que ses membres en soient remerciés pour leur solidarité et générosité».
Bourse aux oiseaux. Rendez-vous le dimanche 8 novembre, à Seissan, dans le Gers, pour la bourse aux oiseaux (vente, achat, échange d'oiseaux). Renseignements auprès de MM. Werlé, tél. 06.76.51.33.67, ou Domec, tél. 06.70.47.56.23.

28 octobre 2015

Invitation picturale.

  Bienvenue à l'Atelier. 

L'association de l'Atelier de peinture en Val d'Adour, née en 1998, depuis 2001 accueillie à la Maison des associations, au 17, rue Barère-de-Vieuzac, s'inscrit toujours dans les objectifs déclarés à la création : de l'initiation au perfectionnement, pour les candides et les amateurs éclairés, en matière de dessin ou de peinture, pour jeunes et moins jeunes à partir de 9 ans. Avec Laure Colbac, artiste peintre issue de l'école supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, parcours picturaux dans les techniques de peinture à l'huile, acrylique, aquarelle ... à un chevalet ou sur une table proposés par l'association, avec votre matériel (pinceaux, couleurs, palettes, supports toile, papier, carton ... blouse ou tablier recommandés), salle des arts plastiques.

Modalités : les adultes ont cours les lundis, de 17 h 30 à 19 h 30, et les vendredis, de 14 h 30 à 16 h 30 ; les enfants de 9 à 13 ans, les vendredis de 17 h 30 à 19 heures Tarifs : adultes, 60€ par trimestre, matériel non fourni ; enfants, 40€ par trimestre, matériel fourni. Contacts téléphoniques : Maurice Belloni, nouveau président, au 06.60.20.55.05, ou Patrick Visse, au 05.62.96.80.60.
J.P.

26 octobre 2015

Le changement (climatique) c'est maintenant.

 
............
 



De Saint-Martin de Vic à Notre-Dame de Lourdes.


En prélude au dixième rassemblement des choristes, l'Association nationale des chorales liturgiques, Ancolies, qui se déroulera à Lourdes du 6 au 8 novembre prochain, l'ensemble choral paroissial de Vic et Maubourguet, a donné un concert en l'église Saint-Martin de Vic. «Les Ancolies sont l'occasion pour les chanteurs liturgiques de se retrouver, de chanter dans un immense chœur, sous la direction de chefs de chœur de renom, eux-mêmes responsables de la musique dans des sanctuaires, ou en diocèse». 
Les voix de l'ensemble vicquois, que dirige Denis Massie, et celles de l'ensemble de Maubourguet, dirigé par Isabelle Tachouin, se sont rassemblées dans un chœur d'une quarantaine de choristes, ainsi que des musiciens (flûtes traversières, saxophones, trompette, et orgue) sous la direction d'Odile Sablayrolles, titulaire de l'orgue de l'église Saint-Martin, aussi au piano pour certaines pièces du concert. 
Un concert unique avant cette première participation aux Ancolies pour l'ensemble choral paroissial parmi 7.000 à 10.000 participants attendus dont quelque 800 chefs de chœurs. Le programme, riche, (18 pièces et extraits d'un large répertoire couvrant 4 siècles jusqu'à aujourd'hui) a été préparé en 3 mois, jusqu'au partage avec le public du val d'Adour, avant le partage au Sanctuaire de la cité mariale.

25 octobre 2015

Basket : camp de vacances.


Début de vacances sportives proposé par le Basket-Club vicquois, au gymnase Ménoni, les lundi 19 et mercredi 21 octobre. Poussins, poussines, minimes et cadettes ont rejoint Déborah avec l'objectif «perfectionnement». Objectif atteint pour cette première session de la saison avec une appréciation : «Bonne humeur et plaisir de jouer ensemble ont été les maîtres mots de ce camp». Compte tenu de ce succès, le BCV organisera des stages à chaque vacances scolaires. L'invitation ? «L'équipe du BCV attend de nombreux basketteurs vicquois, et d'ores et déjà, souhaite la bienvenue à ceux des autres clubs qui rallieront Ménoni !»

24 octobre 2015

Créer son site internet en un clic.


Depuis sa création le 23 mars 2000, le Réseau interassociatif du Val d'Adour pour la gestion des énergies et de son environnement, identifié plus communément sous le sigle RivageS, est une force de propositions pour le développement de la vie associative du pays du Val d'Adour. Rivages, œuvrant sous la bannière «Ensemble, pour un territoire vivant et créatif», propose un nouveau cycle de formation d'une durée de 20 heures sur le thème : «Créer son site internet en collaboration».
Pour qui et pourquoi. Si «vous ne disposez pas de site internet et vous voulez augmenter la visibilité de votre projet ; vous n'avez pas ou peu de connaissances en informatique et peu de moyens en temps et en argent à consacrer à cette activité ; vous vous sentez isolé sur ce domaine, vous aimeriez rencontrer d'autres personnes pour partager et vous entraider dans la mise en œuvre de votre site internet ?», Rivages vous propose cette formation dont la finalité s'inscrit dans «l'utilité sociale, sociétale et environnementale ; en apportant de la visibilité sur ces projets, en mettant en relation les personnes qui les animent». Et toujours cet engagement : «Nous portons des valeurs coopératives avec l'objectif de faire se rencontrer les projets dans la convivialité afin d'échanger, de partager et de créer du lien entre chacun».
Calendrier. Avec Jérôme Sadoch, responsable développement service civique et chargé de mission Technologies de l'information et de la communication (TIC), les 9 et 16 novembre, de 9 h 30 à 13 heures ; le 23 novembre, de 9 h 30 à 17 h 30, et le 15 décembre, de 9 h 30 à 13 h 30, plus 2 heures d'entretien individuel à Artagnan, à la Maison des associations, 1 bis, rue Bousquet.
Pour plus de renseignements : permanences à Rivages, les lundis, de 9 heures à 13 heures et de 14 heures à 17 heures ; mardis et jeudis, de 9 heures à 13 heures ; les autres jours sur rendez-vous. Tél. 05.62.31.88.59 ; mail (collectif.rivages@gmail.com) ; site (www.collectif-rivages.fr).

Vide-greniers et mémoire touristique.


Pour le vide-greniers de l'Association des assistantes maternelles en val d'Adour, sous la halle de Vic, les nounous organisatrices avaient ajouté l'extension originale «vide-écuries». L'occasion de retrouver parmi les exposants Nicole et Jean-Louis Guyot, aujourd'hui résidents dans le Grand Tarbes, qui lors des décennies 1990 et 2000, participèrent activement aux pages touristiques du val d'Adour et des Hautes-Pyrénées.
Avec leur asinerie Flânerie, à Mazères près de Castelnau-Rivière-Basse, Nicole et Jean-Louis proposaient un produit touristique, d'accueil, chambres et table d'hôtes, alors que l'élevage d'ânes des Pyrénées, le domaine de prédilection de Jean-Louis, s'ouvrait vers la randonnée sur des circuits variés (en plaine et en montagne).
Nicole, quant à elle, intervenait aussi dans l'équipe des Guides culturels pyrénéens. Des décennies qui voyaient le val d'Adour se positionner dans le secteur du tourisme vert, et les Hautes-Pyrénées confirmer leur vocation touristique autour notamment de l'organisme Hautes-Pyrénées Tourisme-Environnement ; l'occasion de rappeler l'accession, alors, de lauréats du nord du département (l'Asinerie Guyot donc et l'apiculteur Frulin) aux Trophées du tourisme Midi-Pyrénées, témoignant qu'il y avait des perspectives en dehors du sud de la chaîne, de ses stations thermales et de ski, et de la fréquentation cultuelle à Lourdes. Pays, communauté de communes, cantons, des territoires du val d'Adour qui aujourd'hui, porte toujours cette même ambition touristique.

23 octobre 2015

Aéromodélisme : ailes en liberté.


C'est une nouvelle équipe qui préside le club Vic-Bigorre Aéromodélisme autour du président Michel Bruwier, et que le maire de Vic, Clément Menet, avec Alain Madrona, conseiller délégué, est venu saluer. Avec le statut association loi 1901, le club, créé en 1993 par une dizaine de modélistes passionnés, tient bon le cap et le vent et en ce mois d'octobre a clôturé la saison sur le terrain de la route d'Artagnan par la rencontre de Grands planeurs remorqués (GPR). Un parfum de liberté pour les 31 pilotes qui se sont retrouvés au pied des Pyrénées. 
Commentaires : «La météo étant de la partie, les nombreux remorquages se sont effectués sans relâche sur la plateforme du club. Ambiance au beau fixe et manifestation conclue sur de larges sourires.»
A souligner : «une sécurité des vols exemplaire a été instaurée par le club de Vic-Bigorre Aéromodélisme ; le bilan de cette rencontre GPR est positif». Règlement, technique et convivialité allant ensemble, dire que quelque 85 repas ont été servis, et que tous les pilotes auditionnés sur le terrain n'ont qu'une seule envie «revenir l'année prochaine», c'est dire le savoir-faire et le savoir recevoir du club!

22 octobre 2015

A la recherche des emplois non pourvus.

...
...

Un forum utile et très concret.


Une nouvelle page concrète du partenariat entre Pôle Emploi de Tarbes-Arsenal et la communauté de communes Vic-Montaner : l'organisation du 1er forum des services à la personne dans le cadre de la semaine de l'Emploi en Midi-Pyrénées.
Ont présidé à ce projet, d'une part, l'engagement de la collectivité territoriale intercommunale - «l'emploi est la double face de l'action économique», selon le propos de Jean-Louis Curret, président de la CCVM - d'autre part, la mission de Pôle Emploi : l'enjeu d'une telle manifestation, soulignera Gérald Capel, directeur d'agence Pôle Emploi Tarbes-Arsenal, est celui de la «médiation entre les demandeurs d'emploi et les entreprises» en favorisant les échanges et rencontres directes.
Ce forum, pour la première fois sur le nord du département, en val d'Adour, où (comme pour le reste du département) d'une part, les demandes de services à la personne sont fortes (dans les deux secteurs de la petite enfance et des personnes âgées) et où, d'autre part, plus de 2.800 demandeurs sur le bassin cherchent un emploi, s'est inscrit dans l'utilité publique. Forum de recrutement et d'information sur les métiers de l'aide à la personne, avec déjà des offres de recrutement, et tout autant des informations sur les formations nécessaires ; la participation d'organismes dispensant des formations pour l'obtention de qualifications indispensables pour répondre à ces emplois et dont les animateurs ont reçu individuellement les visiteurs, plus les tables rondes, ont été largement appréciées.
Sur une matinée, ce ne sont pas moins de 250 à 300 visiteurs qui ont été reçus ; en attendant l'analyse des différents volets de ce forum, le premier constat est celui du succès de fréquentation.

21 octobre 2015

Orange bleue : team dynamique.


Si, dans l'aventure de «Tintin et les oranges bleues», le professeur Tournesol, malgré l'aide fabuleuse de ses amis, n'a pas pu faire aboutir le projet fou de vaincre la famine dans le monde, Sandrine et Sébastien Pérès ont concrétisé à Vic, dans l'établissement de remise en forme L'Orange bleue, leur projet. À l'été 2014, à quelques semaines de l'ouverture, Sébastien confiait : «L'esprit Orange bleue, c'est assurer la détente, le plaisir, la convivialité, avec des cours et un concept très novateur dans le domaine de la remise en forme, des cours adaptés pour tous les âges, du débutant au plus expérimenté». 
Ajoutant : «A chacun sa motivation : se détendre, raffermir sa silhouette, s'entretenir, s'affiner, préparer une compétition... Les activités sont mixtes, adaptées à tous les âges et à tous les niveaux, chacun à son rythme, que ce soit en individuel ou en cours collectifs». Le public a adhéré au concept (la déclinaison Yako), a apprécié installations, équipements, et a trouvé une équipe «soudée et ultra-dynamique», attentive, qui a su allier compétence et relationnel. Angélique, Audrey, Benjamin, autour de Sandrine et Sébastien, font de l'Orange bleue, une étape inscrite dans l'agenda de centaines d'adhérents.
Orange bleue, 21, boulevard d'Alsace à Vic-en-Bigorre. Tél. 05.62.35.45.43. Et (https ://www.facebook.com/orangebleuevicenbigorre)

Vic confirme à Condom.


Rugby XV - Amateurs

Après un moment de recueillement à la mémoire de Félix Boschet, devant une belle chambrée, les «rouge et noir» démarrent en trombe avec Biensans tout proche de la ligne de but. Mais Vic ouvre le score à la 3e minute avec la pénalité de Tomasella pour placage haut. Deux minutes plus tard, Biensans envoie le ballon au milieu des barres et égalise. Durant le 1er quart d'heure, les locaux reprennent du poil de la bête et les avants ne se font pas de cadeaux. Par contre, le vent latéral nuit aux buteurs et deux pénalités échouent dans les deux camps. Le «planchot» ne décolle pas. Après un équitable 3 à 3 aux «citrons», dans la foulée, les locaux ratent l'entame et Laffargue pointe; la transformation, pourtant bien placée, est manquée. Suite à un carton, les «sacistes», en infériorité numérique dans les lignes arrière, «tombent des ballons» dans un jeu haché et cafouilleux avec sûrement une envie de bien faire sclérosante. Gibrac plonge et Tomasella transforme pour offrir le score final de 15 à 6 en faveur des siens. Une victoire méritée pour les têtes de poule qui étaient bien au rendez-vous du derby et n'ont pas dit leur mot. Du côté des locaux, l'esprit combatif a réellement fait défaut et malgré quelques généreuses actions, il reste du chemin à faire pour se libérer et offrir un bel engagement à des supporters qui sont restés sur leur faim après deux défaites successives à la maison.

condom 6 - vic-fezensac 15

MT :3-3. Arbitre Eric Gleyze (A.B.).
Pour Condom 2 P de Biensans (5,63).
Pour Vic-Fezensac : 2E de Laffargue (41), Gibrac (52); 1T (52) et 1P de Tomasella(3). CONDOMMiniaylo, Rispe, Latapie, Lier (cap.), Boué, (o) Biensans, (m) V. Labourdère, L.Pitton, Ossun, Gutierrez, Y.Pitton, Laborde, Piques, Goubis, Ponsart. Sont entrés en jeu : Dailledouze, Séris, Philip, De Castro, Espéron, Beyries, Bon.
Carton blanc : Rispe (46). Carton jaune : Philip (77).
VIC-FEZENSAC : Tomasella, Lafargue, Raffin, Bianchini, Monget, (o) R. Pérès, (m) Jaffres, Labriffe, Saint Martin, Massaroto, Gallon (cap.), Stroe, Guilbert, Cassagne, Gibrac. Sont entrés en jeu : Moreno, Dalla Torre, Perna, Ennaga, Della Vedove, Lasbats, Laudon.
Réserve : Condom 20-Vic-Fezensac 18.



20 octobre 2015

La Semaine, 15 Octobre 2015.


Du bon et du moins bon au BCV.


Vitesse de croisière pour la saison 2015-2016 avec 2 victoires et 2 défaites pour les 4 équipes engagées.
U20. Victoire 82-28 face à Vaquiers. Commentaire du coach : «Bonne victoire du groupe U20 qui s'est entendu et a défendu fort face à une équipe de Vacquiers venue à 7 joueuses. De bonnes réalisations ont été vues en attaque sur la défense proposée par les visiteuses. à noter, le rôle du banc sur ce match en renfort de qualité. Continuons sans nous enflammer !».
Seniors filles II. Victoire 78-42 pour le derby face à Maubourguet et premier match département. Anaïs rend compte : «Bonne entame avec une défense serrée et de bons rebonds ; l'attaque, un peu approximative, manque de roulement mais bonne adresse. Un bon écart de points (+ de 15 tout au long du match), un léger relâchement au 3e quart-temps, et pour le 4e, comme pour le 1er, bonne attaque avec de bons shoots ; bonne rotation du ballon et bonne défense. Premier match porteur de promesses d'une bonne saison mais attention à ne pas s'enflammer : sûrement des équipes qui auront beaucoup plus de basket dans les prochains matchs. Félicitations à toutes les filles ; un grand merci à Blandine et Jade pour leur prestation. Merci également à Sandra et Alice pour la table, à Manon et Julia pour l'arbitrage.
Seniors garçons I. Second derby face à Artagnan et défaite 96-59 . Le coach Jean Flo commente : «Lourde défaite, nous avons très mal joué, très mal défendu, aucun repli défensif et pas d'application dans les consignes données par le coach. Pas de communication non plus en défense, il va falloir s'y mettre, sinon la saison va être longue !». Bon rétablissement à Nico et Damien, blessés au cours du match.
Seniors filles I (région). Défaite 61-40 pour un «non-match» face à une équipe de Muret agressive et expérimentée. «Durant 40 minutes nous avons subi leur jeu, leur non-rythme et leurs impacts physiques. Les Vicquoises n'ont montré aucune réaction, et surtout aucune rapidité dans leur jeu.»

19 octobre 2015

Prix Goncourt : les lycéens y seront.


Un événement et une première pour les 15 élèves de 1re littéraire de la cité scolaire Pierre-Mendès-France : la sélection de leur classe au prix Goncourt des lycéens organisé par le ministère de l'Éducation nationale et la Fnac, avec l'accord de l'Académie Goncourt, depuis 1988. L'objectif ? «Faire découvrir aux lycéens la littérature contemporaine, susciter l'envie de lire et le partage des idées.» Les modalités ? «Le Goncourt des lycéens permet chaque année à près de 2.000 élèves issus de seconde, 1re, terminale ou BTS, généralistes scientifiques ou techniques, de lire et d'étudier la sélection des romans de la liste du Goncourt.» La Fnac offre 6 exemplaires de chaque ouvrage de la sélection pour un marathon littéraire d'un mois. Hélène Baudouy, professeur de lettres, à l'initiative de la participation, confie que cette sélection ponctue des candidatures qu'elle a renouvelées depuis dix ans !
Ouverture à des établissements de zone rurale dont la participation est moins évidente que celle des établissements urbains ? Toujours est-il que cette classe, dont beaucoup d'élèves sont inscrits en option cinéma et audiovisuel, a travaillé jusqu'à la veille des vacances de Toussaint et sa participation à la phase régionale (à Toulouse pour les Vicquois, une des 6 villes relais). Après les délibérations et la désignation du tiercé de livres gagnants, le jury constitué par les délégués régionaux réunis à huis clos à Rennes, en présence des représentants de l'Académie Goncourt, élira le 28e prix Goncourt des lycéens, le 17 novembre prochain.

Une aventure très riche

Pour les élèves, une expérience originale qui les a conduits à des lectures hors habitudes (plutôt polars, fantastiques, héroïc fantasy, BD…), et comme le souligne Hélène Baudouy : «Un joli projet et une expérience, tant pour les élèves que pour l'enseignante ; un projet qui a fédéré la classe et au-delà. Du point de vue pédagogique, notamment un travail sur l'argumentation, la justification du point de vue…».
Au retour de leur étape à Toulouse, où ils auront rencontré les auteurs, où les délégués seront intervenus en public pour défendre leur choix, les élèves nous confieront leurs impressions.

PRUDENCE- Morsure d'araignée violon : nouveau témoignage d'une victime.


Comme nous le révélions dans notre édition du 16 octobre, un Carcassonnais a été victime, le 29 septembre dernier, d'une morsure d'araignée violon, et a dû être hospitalisé, notamment en service de réanimation à l'hôpital de Carcassonne
Aux dernières nouvelles, ce père de famille, âgé de 37 ans, n'est pas encore rétabli et doit subir de nouveaux examens cette semaine. Non seulement la plaie n'est pas belle à voir, mais en plus l'œdème qui s'est formé au niveau de sa cheville l'empêche de rester en position debout plus de deux heures. Manifestement, sa convalescence va durer plus longtemps que prévu. Tandis que cette «première» à Carcassonne fait beaucoup parler, surtout dans la mesure où cette araignée, Loxosceles rufescens, est censée n'être présente que sur le littoral et en Espagne, un nouveau témoignage de victime de morsure est parvenu à notre rédaction de Castelnaudary. 
Il s'agit de celui d'une dame relativement âgée. «Je me suis fait piquer par une araignée le 19 septembre. La petite plaie est devenue une ampoule, comme un œuf de pigeon, et j'ai eu de la fièvre. Le 21 septembre, je me suis présentée aux urgences (j'en profite pour les remercier de leur gentillesse et de leur compétence). 
Ils m'ont traitée en purgeant l'ampoule, stérilisée, bandée et mise sous traitement antibiotique pendant dix jours. La plaie diminue doucement en séchant, avec une cicatrice violacée qui, j'espère, disparaîtra. Mais, voilà, quand même quarante-cinq jours !», nous a confié cette dame. Visiblement, elle s'en sort à meilleur compte que la victime carcassonnaise, mais tout de même ! Un mois et demi plus tard, la plaie existe encore ! 
Et surtout, le fait que la morsure a eu lieu à Castelnaudary démontre que cette espèce d'araignée, qui affectionne la chaleur, a tendance à «rentrer» dans les terres et à s'éloigner du littoral. Pas de panique toutefois. 
Avec l'arrivée du froid, elle, qui n'est pas forcément agressive, va encore se calmer.



Le scandale de l'évasion fiscale.

...

18 octobre 2015

Insolite : quand un village a plus de caméras de surveillance par habitant que Paris.

Semaine Bleue et rencontre intermaisons de retraite.



Octobre et la Semaine Bleue, semaine nationale des retraités et personnes âgées, action née en 1951 sous une autre appellation, qui évolua jusqu'en 1977, jusqu'à cette appellation définitive, accompagnée du slogan «365 jours pour agir, 7 jours pour le dire».

L'édition 2015, du 12 au 18 octobre, a vu l'accueil, sur le site de La Clairière, des résidents des maisons de retraites de Trie-sur-Baïse et Castelnau venus rejoindre ceux de Vic ; journée conviviale et plus que cela qui voit la synergie entre les équipes d'animation, des personnels soignants du centre hospitalier de Bigorre et des bénévoles associatifs des amis d'hier et d'aujourd'hui ! Si ces rencontres intermaisons de retraite créent des liens à travers les échanges renouvelés, certains résidents retrouvent aussi des connaissances de leur village d'origine. Une soixantaine de convives a pris place autour des tables dressées salle Campet-Larmitou et a fait honneur à un menu interrégional ! Avec, pour l'entrée et le plat de résistance, des saveurs de l'est, de l'Alsace précisément, flammenküche et choucroute, et de Normandie pour le dessert. De la musique, des chansons et même quelques pas de danse sur la piste entre les tables ont agrémenté l'après-midi des convives.

17 octobre 2015

Vie des commerces : bienvenue à Alban.


Une invitation aux découvertes gustatives, gourmandes, savoureuses, délectables à l'enseigne Picoti Picota, épicerie fine et cave à vin ; invitation d'Alban Nouasria, jeune homme de 27 ans déjà riche d'une expérience personnelle en restauration, alliée à une tradition familiale dans le commerce de proximité (sa maman tient la Vinothèque à Rabastens).


Rue Maréchal-Foch, que d'aucuns continuent à nommer la rue du Château, un espace épicerie fine aux rayonnages et présentoirs comme autant d'incitations aux délices sucrés (confiseries, biscuits, confitures…) et dits salés (fromages, canards gras, porc noir…), sans oublier les thés, cafés ; un espace cave à vin où Alban organisera des dégustations. Côté produits, une exigence de qualité, d'une production de terroirs reconnue ; côté ambiance, une dimension cocooning avec conseils avisés. À quelques encablures des fêtes, des idées de cadeaux à offrir et à s'offrir. Accueil du mardi au vendredi, de 9 heures à 13 heures et de 14 heures à 19 h 30.

16 octobre 2015

Geste antigaspi.


Une ambiance festive à la salle de fitness.


C'était le premier anniversaire de l'Orange bleue, un établissement du réseau de quelque 290 salles fitness sur le territoire, lancé par Sébastien et Sandrine Pérès, à la rentrée 2014. Des installations et des équipements, dans des espaces dédiés, aux programmes adaptés à un large public aux motivations et objectifs variés, du débutant au sportif expérimenté ; la forme, la remise en forme, la progression, l'apprentissage, toujours dans un certain état d'esprit sur fonds de détente, de plaisir, et de convivialité.

Douze mois d'activité que Sébastien retrace : «Avec une équipe soudée et ultra-dynamique, nous avons fait évoluer le club : lancement des cours de baïla en janvier 2015, rénovation du club pendant l'été (notamment installation de la climatisation), lancement du biking (cours de vélo collectif pour brûler un max de calories) et du yako form (cours collectif de cardio muscu avec step), en septembre, évolution des plannings pour positionner les différents cours sur les créneaux les plus adaptés pour nos adhérents». Succès au rendez-vous qu'il convenait de fêter en rythmes !

Une belle idée pour l'anniversaire

L'idée était de fêter l'anniversaire du club au cours d'une baïla party géante, ouverte à tous, adhérents ou non, et de passer un moment de sport convivial. Faire connaissance, s'amuser et brûler des calories tous ensemble et dans la bonne humeur…
Une invitation qui illustre toujours le credo de l'Orange bleue de Vic. Une invitation honorée sous la halle par quelque 150 participants pour une première baïla party qui sera certainement suivie d'autres animations dans les prochains mois.
Orange bleue, 21, boulevard d'Alsace, tél. 05.62.35.45.43 ; https://www.facebook.com/orangebleuevicenbigorre

VENDREDI 30 et SAMEDI 31 OCTOBRE : DU THEÂTRE A L'OCTAV !


15 octobre 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA MINORITE MUNICIPALE DE VIC-EN-BIGORRE.


Le groupe des élus de la minorité municipale communique :


Nous élus, nous constatons que depuis le début du mandat, Monsieur le Maire de VIC EN BIGORRE entretient volontairement un climat délétère au sein du Conseil Municipal.


Nous avons attendu plusieurs mois avant d’ en alerter les vicquois :


– refus de respecter notre expression, en considérant que nous ne devrions pas poser de questions, 

 

– dénaturation des questions que nous posons, 

 

– refus opposé aux propres élus de sa majorité de nous répondre, 

 

– accusations portées au procès-verbal du Conseil Municipal de propos qui n’ont pas été tenus, 

 

– demande de vote téléphonique (interdit), pour éviter un nouveau Conseil Municipal, tout en proposant de le mentionner comme ayant été effectivement voté en séance publique lors d’un Conseil Municipal précédent, 

 

 – ouverture du dernier Conseil Municipal, sans attendre que les élus, siégeant de droit en commission d’ouverture des plis dans les locaux de la Mairie, n’aient eu le temps d’arriver dans la salle du conseil. Le compte-rendu du précédent conseil a été ainsi considéré comme adopté à l’unanimité, alors que les conseillers de l’opposition n’ont pu ni s’exprimer, ni voter. 

 

De plus le Maire a refusé la procuration d’une des élues minoritaires, au motif que le document n’avait pas été donné avant l’ouverture – précipitée – du Conseil Municipal.

 


Plus largement, nous constatons le refus assumé par le Maire, de respecter le droit à l’expression de la minorité municipale. Celui-ci est pourtant prévu par la loi, pour chaque parution et dans tous les supports d’information (ex : lettre du maire, sites internet…).

 


Nous considérons que le Conseil Municipal doit permettre à l’ensemble des représentants des vicquois de s’exprimer, et ce dans l’intérêt commun.

 


Nous ne pouvons que nous inquiéter de cette dérive anti-démocratique, qui ne sert pas l’intérêt général.

 

... 

Bleu, jaune, blanc partagés.


Lors de l'étape vicquoise du Sporting-Club Toulon-Le Las venu pour le match de CFA face au Tarbes-Pyrénées Football, le terrain des Arcalès où évolue le Football-Club du Val d'Adour a été site d'entraînement des visiteurs. 

Si les petits «manchots» de l'école de foot du FCVA ont posé fièrement avec leurs aînés toulonnais, la présidente du club bigourdan, Nathalie Iturria, a reçu un maillot du secrétaire du club varois ; avec le constat de couleurs communes, les bleu, jaune et blanc composant la palette des écusson, fanion, flamme, et tenues officielles pour les matchs, et identifier ainsi les équipes sur le pré.
JP

14 octobre 2015

Services à la personne : un forum pour recruter.



Depuis l'ouverture de l'espace ressources emploi-formation au pôle des services publics intercommunal, en avril dernier, le partenariat entre la collectivité territoriale, la communauté de communes Vic-Montaner et l'établissement public Pôle Emploi de Tarbes-Arsenal, s'inscrit dans une continuité d'utilité publique, de service au public. Alors que la semaine de l'Emploi se déroule en Midi-Pyrénées, du 12 au 16 octobre, l'événement pour les Hautes-Pyrénées est bien ce Forum des services à la personne organisé à Vic, au centre multimédia, le mardi 13 octobre, de 9 h 30 à 12 h 30. Un forum à destination des demandeurs d'emploi, bien sûr, mais aussi des actifs demandeurs de services. Il faut savoir que le secteur des métiers de l'aide à la personne concernant particulièrement deux publics, les personnes âgées et la petite enfance, est aujourd'hui celui qui crée le plus d'emplois, et les besoins vont croissant.

Entreprises et organismes participant

Les organisateurs, autour de Thibaut Charron, responsable d'équipe à Pôle Emploi ; Jean-Louis Curret, président de la CCVM, avec Françoise Sentilles, élue communautaire, et Sandra Cicéro, collaboratrice, ont présenté le forum, programme et objectifs. À retenir : deux tables rondes avec des entreprises, à 10 heures et à 11 heures ; plus de 30 stands d'entreprises (des offres d'emploi seront affichées), d'organismes de formation (plusieurs métiers), de partenaires ; rencontres individuelles, documentations.

Des navettes gratuites proposées

Un service de navettes gratuites au départ de Maubourguet et Rabastens sera mis à disposition. Réservation au 05.62.31.94.41.

13 octobre 2015

Cash investigation : Marketing : les stratégies secrètes.

 


Les autres «verts».


Pas de comparaison entre le boulodrome de l'échez et son équipe de «verts» autour du président Garcia avec un certain chaudron, le stade Geoffroy-Guichard, où et d'où les «verts» de l'AS Saint-Étienne ont écrit quelques pages du sport français !
Il n'empêche, les amis de la Libre Boule vicquoise, sportifs en vert, ont su, pendant des décennies, au boulodrome longeant l'échez, sous les frondaisons des platanes, créer un site vivant, convivial et animé ; rendez-vous les après-midi de quasiment toute l'année, pour des habitués compétiteurs et des pétanqueurs ludiques. Souvent, aussi, étapes de curieux venus au spectacle à l'ambiance méditerranéenne.
Qu'on ne s'y trompe pas, la LBV sait aussi organiser des compétitions qualificatives avec plus de 200 engagés et ajouter quelques titres à son palmarès lors de challenges et championnats.

Basket : les U20 en lice pour un 3e titre.

 
 

Basket-ball

Le Basket-Club vicquois réécrit-il, avec son équipe des U20, une nouvelle grande page sportive de son histoire ? Doubles championnes régionales 2014 et 2015, vont-elles récidiver en 2016 et conserver le bouclier ? C'est bien parti en tout cas. Une première rencontre face à l'équip B des U20 de Toulouse-Lardenne conclue sur le score sans appel de 90-50. Sur la feuille de match, l'équipe coachée par Déborah Guesnery : Maeva Managau, Axelle Menvielle-Turon, Margot Rossi, Maëva Badie-Soubira, Andréa Guesdon, Laura Mestre, Alice Marot, Inès Guesdon, Julia Partie (à l'arbitrage notamment Anaïs Teulé). Bien sûr, l'équipe 2015-2016 est remaniée, des joueuses sont parties - études obligent - d'autres vont fêter leurs 20 ans et donc passent chez les seniors. De nouvelles arrivent, ainsi, bienvenue à : Andréa Guesdon, du SOM, et Maëva Badie-Soubira, cadette du BCV surclassée.
Agenda. Ce samedi 10 octobre, à Ménoni, les U20 du BCV reçoivent leurs homologues de Vacquier, à 14 heures. Deux derbys pour les seniors avec, à Ménoni, à 20 h 30, les filles qui reçoivent leurs voisines du SO Maubourguet, et les garçons qui se déplaceront à Artagnan. Infos sur le site (http ://club.quomodo.com/basketclubvicquois/accueil/bienvenue).

12 octobre 2015

Plus de 40 enfants à la Foulée des 1.000 Pattes.


Si ce n'est génétique ou héréditaire, c'est au moins de l'imprégnation familiale avec un papa, une maman ou parfois les deux qui marchent, courent, traillent… Ou alors, à la manière d'Obélix tombé dans la marmite tout-petit, quelque mini 1.000 Pattes se sont sentis d'attaque ! C'est ainsi que la course enfants de la 6e Foulée des 1.000 Pattes, ce premier dimanche d'octobre, a mis sur la ligne de départ du circuit, à l'intérieur du stade Antoine-Ménoni, plus de 40 enfants. Après une séance d'échauffement animée par Alain Marqué (le commentateur animateur du jour qui a retrouvé son rôle d'entraîneur d'athlétisme catégories jeunes à Tarbes), les mini 1.000 Pattes de 3 à 12 ans ont pris le départ en 3 vagues, selon l'année de naissance, contenues par le ruban de Nathalie et Sébastien ; des encouragements tout le long du parcours, et si pas de classement à l'arrivée, des «perfs» ont été enregistrées avec fierté par des parents !
Médailles pour tous, les toutes premières pour certains, qui ne manqueront pas d'être rejointes dans les années à venir par coupes, trophées… tant il nous a semblé que des compétiteurs étaient nés !

11 octobre 2015

Bien prendre en charge les malades.


Sur le site des Acacias du centre hospitalier de Bigorre, une Structure d'accueil spécialisé Alzheimer (Sasa) baptisée «Les Gentianes», avec 26 lits permanents et 2 lits temporaires ; et un Pôle d'activités et de soins adaptés (Pasa), «Les Cerisiers», avec 14 places pour l'accueil de jour interne au site de Vic.
 
Des locaux adaptés, bien sûr, très agréables, lumineux, avec équipement et mobilier de salles spécialisées parfaitement adaptés aux activités spécifiques, dont la réalisation et maîtrise d'œuvre ont été exemplaires.
De l'élaboration du programme en février 2011, à l'ouverture du bâtiment début 2015 (construit dans une démarche de Haute qualité environnementale, HQE, et de niveau basse consommation donc performant énergétiquement), un déroulé efficace, rigoureux.
 

Quid du financement ?

Un coût total de 3.650.000 € dont 150.000 € pour les équipements. Part de l'État : 2.100.000 €; de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) : 560.000 € ; autofinancement de 100.000€ ; emprunt de 850.000 €.
Miguel Brehier, directeur général du centre hospitalier de Bigorre, exprimera des remerciements et de la gratitude pour l'État, en associant Yves Houadec pour la mise en œuvre, le docteur Ghislaine Lapalisse, médecin à l'Agence régionale de santé (ARS) délégation de Tarbes, l'équipe vicquoise autour du docteur Gasnier.
Déjà un bilan très positif pour les résidents et leurs familles (avec une liste d'attente déjà longue), aussi pour les personnels dans leurs conditions de travail et de fonctionnement dans les différents services.

10 octobre 2015

Une coopération parfaite.


Lors de l'invitation à l'action renouvelée de nettoyage des berges et d'une anse de l'Adour sur le territoire d'Artagnan, deux «brigades» se sont constituées ; une pédestre et une aquatique.
 
Ainsi, pour l'intervention sur le bras du fleuve Adour, renfort de l'Association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique, l'AAPPMA de Vic-Rabastens-Montaner, venue avec une embarcation à moteur électrique et œuvrant auprès de l'équipe en canoë dont une conseillère municipale et deux écoliers. Complémentarités d'embarcations pour une même mission.

09 octobre 2015

Basket : les U20 en lice pour un 3e titre.

 

Basket-ball

Le Basket-Club vicquois réécrit-il, avec son équipe des U20, une nouvelle grande page sportive de son histoire ? Doubles championnes régionales 2014 et 2015, vont-elles récidiver en 2016 et conserver le bouclier ? C'est bien parti en tout cas. Une première rencontre face à l'équip B des U20 de Toulouse-Lardenne conclue sur le score sans appel de 90-50. Sur la feuille de match, l'équipe coachée par Déborah Guesnery : Maeva Managau, Axelle Menvielle-Turon, Margot Rossi, Maëva Badie-Soubira, Andréa Guesdon, Laura Mestre, Alice Marot, Inès Guesdon, Julia Partie (à l'arbitrage notamment Anaïs Teulé). Bien sûr, l'équipe 2015-2016 est remaniée, des joueuses sont parties - études obligent - d'autres vont fêter leurs 20 ans et donc passent chez les seniors. De nouvelles arrivent, ainsi, bienvenue à : Andréa Guesdon, du SOM, et Maëva Badie-Soubira, cadette du BCV surclassée.

Agenda.

Ce samedi 10 octobre, à Ménoni, les U20 du BCV reçoivent leurs homologues de Vacquier, à 14 heures. Deux derbys pour les seniors avec, à Ménoni, à 20 h 30, les filles qui reçoivent leurs voisines du SO Maubourguet, et les garçons qui se déplaceront à Artagnan. Infos sur le site (http://club.quomodo.com/basketclubvicquois/accueil/bienvenue).

1.000 Pattes à succès.


Toujours populaire, cette édition 2015 de la foulée des Mille Pattes a réuni plus de 290 participants.
 
Une matinée parfaite pour le club des 1000 Pattes, arrivée et départ au stade Ménoni. Il y avait 5 épreuves au choix, toutes variées selon le kilométrage.
Un 10 km marche athlétique dominé par les marcheurs du Stado et une victoire finale pour Francis Couhaillat, en 52 ‘33''; 2e, son copain de club Dimitri Hugon, en 52'55'', et 3e Gérard Barboteau, de l'Asca, en 53'33''. Isabelle Laranburu, également du Stado, l'emporte en 59'39'', devançant Élisabeth Cardeillac et Évelyne Couhaillat. Il y avait 42 marcheurs à l'arrivée.
Un 10 km pour faire avancer le chrono avec Denis Moliner, de l'UAT, qui gagne en 35'15'', devant Guillaume Bertos, à dix secondes, et Jérôme Nadalin finit 3e. Christelle Simon franchit la ligne en 44'30'', devant Pauline Laroze-Lauga et Danièle Fis. 39 arrivants sur la course 10 km.
Plus technique sur les chemins et les montées, un 12 km nature. Frédéric Marque assure sa victoire en 45'49'', Cyril Morillo termine en 47'32'' et Laurent Darras finit 3e. Lætitia Besse signe un chrono de 1h 00'26'', Cécile Delaroche termine 2e et Christelle Esperon 3e. 85 participants sur ce parcours.
19 km sur un trail difficile et vallonné, parcours pour athlètes chevronnés, dans les bois.
Un vainqueur chez les 1.000 Pattes, Aurélien Simonet, en 1h 22'32'', et le podium se complète par Yvan Lepoirel et Charles Kiener. Nadine Hauret-Clos remporte la victoire chez les féminines, en 1h 40'22''; 2. Stéphanie Vilon ; 3. Marylin Mallet.
Il y avait une randonnée de 10 km, des courses enfants. Bonne ambiance et de nombreux lots chez les 1.000 Pattes de Vic où l'organisation reste un élément clé du succès de cette édition 2015.

08 octobre 2015

ELECTIONS SCOLAIRES VENDREDI


 
 
Institutionnalisés en décembre 1976, les conseils d'école avaient été précédés depuis 1946 par des conseils de parents d'élèves auprès des écoles primaires.

Puis la Fédération des conseils de parents d'élèves, la FCPE, a obtenu la reconnaissance d'utilité publique, et à partir de 1961, sa compétence jusqu'alors limitée aux écoles élémentaires et maternelles, grâce à l'engagement et au militantisme de parents, s'étendait au second degré (à Vic, cette rentrée 2015 a été marquée par l'accueil des parents dont les enfants étaient inscrits dans l'enseignement agricole, en particulier au lycée Jean-Monnet). Depuis, le rôle des parents dans les instances scolaires locales et nationales (et même européennes depuis 1988) n'a cessé de s'affirmer, relayant des valeurs et principes de laïcité, de réussite pour tous, de services tels que la bourse des livres pour les lycéens, l'organisation de réflexions et débats thématiques (récemment autour de l'outil Internet).

Élections ce vendredi.à l'heure des élections des délégués des parents qui siégeront ensuite dans les différentes instances éducatives (conseil d'école, conseil d'administration d'établissement du second degré, conseil de discipline, commission éducative, fonds social, commission hygiène et sécurité, vie lycéenne…), le Vicquois Paul Didelot, président de la FCPE départementale, rappelle l'importance du vote.

Les élections pour l'année 2015-2016 auront lieu le vendredi 9 octobre dans les établissements publics vicquois (les parents ont reçu les informations, modalités horaires et documents).

Vic débloque son compteur.

 
 
Que retenir de ce derby bigourdan ? Certainement pas une première mi-temps brouillonne où les «bleu et blanc» ont éprouvé les pires difficultés à se défaire d'une défense «montagnarde» agressive et plutôt dominatrice dans les rucks. En revanche, côté touche, cela a plutôt bien fonctionné, mais les mauls en suivant, trop systématiques, n'ont pas permis de donner de la vitesse au jeu. Heureusement Vergez, dans un bon jour, a réussi à maintenir son équipe à flot.
 
Il faut dire que l'arbitrage, pas toujours lisible, n'a pas facilité les choses pour deux équipes qui n'étaient déjà pas sereines, compte tenu de leurs résultats antérieurs.
Les deux premiers cartons rouges, extrêmement sévères, ont été certainement plus préjudiciables aux locaux privés de leur capitaine et meneur qu'aux visiteurs ; et ça s'est ressenti dans les lancements de jeu.
En deuxième mi-temps, l'essai de Cabanne et surtout celui, magnifique, de Garlat vont donner un peu d'air aux Vicquois, même si Argelès n'abdique pas et se montre menaçant par deux fois, sans oublier la pénalité «facile» ratée par l'arrière visiteur. Sur la fin, Belin, auteur d'une bonne entrée avec une pénalité et un essai, et le jeune pilier Mauriès, très tonique, ont permis à l'USV d'obtenir un bonus offensif quasi miraculeux.
La trêve arrive à point pour panser les plaies physiques et morales. Malgré toutes les imperfections, Vic, avec ce résultat et ses 5 points en poche, peut repartir de l'avant. La tâche ne sera pas aisée dans cette poule qui voit Saint-Lary et l'Usep l'emporter sur les cadors que sont Pamiers et Gimont, ce que l'USV n'a pas su faire. Mais le championnat est encore long et les Vicquois auront assurément à cœur de retrouver leur jeu de la saison passée. Espérons-le !

07 octobre 2015

Des Toulonnais en visite.


Illustration confirmée de «Vic, ville sportive» avec l'étape de l'équipe de Toulon Le Las qui évolue en CFA dans le même groupe que le Tarbes-Pyrénées Football ; le club varois, avant la rencontre avec le club de la capitale bigourdane, à l'instar d'équipes de ballon rond ou balle ovale (récemment OGC Nice et bientôt Béziers), s'est mis au vert à Vic, accueillie à l'hôtel du Tivoli avec la complicité, pour les installations sportives, du Football-Club du Val d'Adour aux Arcalès. Les dirigeants des clubs visiteurs trouvent à Vic de bonnes conditions de «veille de match», de l'hébergement à la séquence entraînement en passant par les services dont un parcours à pied dans la cité avec le «guide» Pierre Cénac.
 
Un hôte et guide qui sait aussi commenter une composition d'équipe ! Ainsi, nous a-t-il rappelé que dans le staff accompagnant, les connaisseurs pouvaient reconnaître Richard Martini, coach adjoint, ayant joué à l'OM, en Ligue des champions saison 1999-2000, champion de la Coupe de France 2002 avec Lorient ; encore Roger Martucci qui en 1982, était de l'équipe qui, en 16es de finale de la Coupe de France, avait rencontré la grande équipe de l'AS Saint-Étienne de Platini ; encore Kévin Malaga, défenseur, ayant joué en Ligue 1 à Auxerre, et Nice ; encore John Behe, passé par la Ligue 1 en Russie et Ligue 2 au Mans ; ou bien Étienne Cousyn (Nationale) ; Rémi Cilia dans l'équipe d'Ajaccio lors de la montée en L1 en 2012. Des joueurs et un staff qui ont fait le bonheur des «manchots» de l'école de foot du FCVA, en sacrifiant avec sympathie à la pause photo-souvenir !
 

Saint-Lézer

L'association L'Enveja de dançar, de Saint-Lézer, propose, cette année encore, une initiation aux danses traditionnelles venues du Gers, qui insufflent, depuis de nombreux mois dans les bals gascons, un renouveau, attirant de plus en plus d'amateurs désireux d'apprendre de nouvelles chorégraphies (sauveterrada, tindélou, farandole des martisses, austro-hongroise, viroulet d'anis, pas de l'estiu…). Cette activité aura lieu à la Maison des associations du village, tous les mardis soir, de 21 heures à 22 h 30, et ce, à partir du 6 octobre.
Contact : Anne-Marie Lahille, tél. 05.62.31.67.96 ou06.71.76.59.05.