31 décembre 2016

Bon réveillon à tous!

....


Pompiers volontaires : décorations et promotions.


La Sainte-Barbe et ses différents volets : depuis les allocutions des autorités sur l'évolution d'un service public et de proximité, rendu par des professionnels et des volontaires inscrits dans un dispositif de sécurité civile exemplaire, jusqu'au bilan des interventions de chaque unité, en passant par la présentation des nouvelles recrues, les remises de décorations, les remises de galons pour promotions et remises d'insignes. 

Il en a été ainsi, au centre de secours vicquois, autour du chef de centre et commandant la compagnie du Val d'Adour, le capitaine Thierry Dulac.

Vermeil et or.
 A l'adjudant Michel Bidaubayle, la Médaille d'honneur échelon vermeil pour 25 ans de service (de Vic à Mont-de-Marsan en passant par l'aéroport de Tarbes-Ossun-Lourdes et retour à Vic), formateur de conduite hors chemin ; à l'adjudant-chef Bernard Paupéré, celle d'or pour 30 ans de service depuis son entrée au centre de secours vicquois en 1983, aujourd'hui chef de garde et responsable de la section des JSP du Val d'Adour ; au médecin-capitaine Michel Struye, l'échelon or aussi pour 30 ans de service (depuis 1985), invention dans le suivi de l'aptitude spécialisée des plongeurs.
Galons. 
Issus de la pépinière des JSP, Jammes Alexis et Axel Lagodzky reçoivent les galons de 1re classe, tout comme Vanessa Termet. Thomas Bouzigues (ancien JSP), Nicolas Debat, Cyril Genelot, Kimberley Paupéré (ancienne JSP), sont promus au grade de caporal. Florian Ferion à celui de sergent, Fabien Kulinski (ancien JSP) est promu sergent-chef ; Michel Bidaubayle, Jérôme Garrel (entré au centre de secours de Vic en 2000), Stéphane Van den Bosch (24 ans de services actifs au CS de Vic), tous trois promus au grade d'adjudant-chef.

Attention aux voleurs! Quelques astuces pour soutenir votre vigilance.

....


Trois conseils pour débusquer les photos mensongères sur internet.

...

30 décembre 2016

Une ville sécurisée par les gendarmes.


Les quelques jours qui précèdent les fêtes de fin d'année sont l'occasion de manipulation d'argent, de retraits, d'achats de cadeaux et de nourriture. 
Comment se prémunir d'un éventuel cambriolage ou vol en cette période si tentante ? L'État a augmenté les moyens et les brigades se sont toutes déployées sur l'ensemble de la compagnie de Tarbes pour agir partout, en cette veille de fête chrétienne. Sur la place du Foirail, à Vic-en-Bigorre, une équipe est restée positionnée, renforcée du PSIG, du maître-chien et du chien pour sécuriser les abords des commerces et la ville, sous l'autorité du commandant Jean-Claude Santos et du major Jean-Pierre Quadri. 
«Nous resterons là, visibles, jusqu'à la fermeture des commerces, explique le commandant adjoint et nous recommencerons l'opération tous les soirs de la semaine, dans tous les secteurs des brigades : Tarbes-Ossun, Maubourguet-Vic-en-Bigorre, Castelnau-Rivière-Basse-Rabastens, Tournay-Pouyastruc, Trie-Castelnau-Magnoc en service mobile. À Vic, rien à reprocher aux automobilistes contrôler. Chacun souhaitant à l'autre de belles choses pour ces moments de fêtes imminents.

Le modèle néo-libéral selon Jacques Généreux.


***


****

29 décembre 2016

Vic Music fête Noël.


Une double intention partagée par les élèves et les professeurs de l'école de musique avec parents et amis : festive pour la traditionnelle animation de Noël, protocolaire avec la remise des diplômes de l'année musicale 2016. 

Flûtistes, guitaristes, clarinettistes, percussionnistes, pianistes, saxophonistes, trompettistes et chanteurs, en solos ou en petites formations, issus des différentes classes instrumentales, ont exprimé tour à tour «leur talent de jeunes interprètes dans la belle acoustique de la salle», la Maison des associations, passant de «L'Amant de Saint-Jean» au «Lac des cygnes». La présence des élus, Clément Menet, le maire, et Monique Bosom, l'adjointe à la culture, a été appréciée par l'équipe pédagogique.

Les diplômés.
Première mention : Latrille Timeo, Jimenez Alicia, Fourdrinier Chloé, Galbardi Margaux, Ricau Anne-Lise, Galbardi Léa, Dupouy Inès, Galbardi Flore, Poublan Théo, Garcia Tiffen, Commères Maylis, Curbelie Alice, Volff Pierre, Fourcade Émilie , Vignolo Kiara, Paul Alexandre, Messager Alice, Leiciaguecahar François, Lestrade Laura, Caplane Adrien, Canciani Emy -Lafforgue Paul , Campourcy Guilhem , Cade Madisson , Cade Maelle , Fourcade Palmié Mathilde, Barbe Mathilde, Turios Cecile, Cordoba Louna, Lafforgue Fanny, Mygun Arthur, Volff Natacha, Mulard Ethan, Raclot Renzo, Vongue Romain, Torrès Lou-Anna, Castaing Ludovic, Dubertrand Alice, Dubertrand Paul, Foulon Flore, Foulon Paul, Cénac Julie, Lagarde Charline, Dubosq Jade, Dubosq Joris, Curbelie Aurore.
2e mention : Curbelié Julie, Bayle Brice, Jimenez Raphaël, Sergent David, Mélendez Mathis, Ducuron Maxime, De Sauza Benjami, Blat Arthus, Beilvert Marguerite, Castaing Gaetan, Claverie Mael, Vasquez Célia, Torres Nina, Mounicou Maeva, Mounic Florian, Leiciaguecahart Léa, Lagahe Anatole, Caplane Adrien, Builles Léo, Barbé Marielle, Andrighetto Charlotte, Menet Thibault, Mounic Robin.
3e mention Villanueva Célia, Pellegrino Kilian, Lagahe Estelle.
Prochain rendez-vous, à la rentrée, le vendredi 6 janvier 2017 à 18h30 à la médiathèque de Montaner.

28 décembre 2016

Lutteurs vicquois à Tarbes.


C'est à la Maison des arts martiaux de Tarbes qu'a eu lieu la première rencontre départementale de lutte pour les poussins et benjamins, ce samedi 17 décembre. Coupe de Noel organisée par le Tarbes-Pyrénées Lutte (TPL) qui a vu la forte participation de 92 lutteurs et lutteuses issues de 5 clubs : TPL, Club des lutteurs vicquois (CLV), SO Maubourguet, US Rabastens, Aventignan. 8 arbitres ont officié, 2 de Tarbes et 6 du CLV ; Jacqueline Gesta, secrétaire du TPL, assurant le secrétariat et à la gestion de la compétition. L'équipe du CLV comptait 21 lutteurs, un arbitre régional (Thommy Leloutre), 2 jeunes arbitres certifiés (Loïc Pineau et Maxime Caminade) et 3 jeunes arbitres en formation (Eva Ricquebourg, Baptiste Barthélemy et Erwan Pineau).
Résultats individuels. Médailled'or : Mathis Jean-Baptiste, Mailo Cazajous, Amélia Sancho, Shainy Royer, Corantin Escots, Romane Ribatet, Baptiste Barthélemy, Aurélien Lamy, Loïc Ferret. Médailled'argent : Lucas Ducos, Pierrick Poinsot, Jimmy Sancho, Mathilde Vigne, Martin Espinasse, Alex Ducos, Roman Magentis, Mathys Espinasse. Médailledebronze : Pablo Cazajous, Rémi Blampain, Lenny Artigarrède, Erwan Pineau.

Classement des clubs : 1. TPL Tarbes ; 2. SO Maubourguet ; 3. CL Vic ; 4. US Rabastens ; 5. Aventignan.
Agenda : Samedi 14 janvier 2017, gymnase de La Herray à Vic, 2e rencontre départementale, de 9 heures à 12 heures. Infos sur le blog du club : http://clv65.skyrock.com
************


27 décembre 2016

Cuisineries françaises : qualité et reconnaissance.


Cathy et Xavier Spadiliero ont accueilli, au Réverbère, l'assemblée générale de l'association des Cuisineries françaises que préside Claude Izard, chef de l'hôtellerie du Parc aux Cabannes, à Cordes-sur-Ciel, dans le Tarn. Les Cuisineries, c'est un mouvement associatif précurseur à l'initiative de la toute première démarche qualité contrôlée dans la restauration en 1995. Qualité alimentaire française mémorisée et transmise notamment par des maîtres restaurateurs (titre d'Etat) tel Xavier Spadiliero, à la tête du seul établissement Cuisineries des Hautes-Pyrénées. En fait, la tenue de l'assemblée a permis à plusieurs chefs non-adhérents à ce jour de s'informer au plus près de la démarche, tout comme des producteurs, artisans de métiers de bouche et viticulteurs ainsi des œnologues, Jean-Marc Sarran, du lycée viticole de Riscle ; Denis Degache, directeur de la cave coopérative de Crouseilles ; ainsi Fanny et David qui, avec Terre de sens, à Cuelas, dans le Gers, produisent du safran, des agrumes, des légumes anciens en permaculture et élaborent confitures, chutneys et sirops; ainsi Audrey Barranco, de Pouyastruc, jeune artisan chocolatier-confiseur (espoir du chocolat 2016 au Salon du chocolat de Paris). Les métiers de bouche, inscrits dans un patrimoine gastronomique et du goût qui, à l'instar d'œuvres d'art, de monuments historiques et sites naturels de prestige, participent à une image, une renommée, dont les retombées économiques vont du monde rural au secteur touristique.
Certification et coûts. 
Lors de l'échange entre chefs adhérents et non adhérents : les Bigourdans Laurent et Francis Saint-Martin, Le Cabaliros à Arcizans-Avant ; Serge Latour, du Relais du Castéra à Nestier ; Sandrine Carmelli, Le Lautrec à Albi (Tarn) ; Rémi Simon, de l'Oustal del Barry à Najac (Aveyron) ; Jean-Pierre Saysset, de l'hôtel-restaurant du Pont à Ambialet (Tarn) ; Pascal Titeux, de l'Ancre marine, à Canals (Tarn-et-Garonne), tous, sans exception, s'ils ont souligné les valeurs de la démarche Cuisineries, ont rappelé le nombre de labels qui étaient proposés aux professionnels et les coûts (multipliés par autant) de certification, ce qui peut être un frein à s'engager ; «Payer pour avoir la reconnaissance de son honnêteté professionnelle», «payer pour afficher sa compétence»…
Constructive. 
Aux hôtes accueillants du jour revient la conclusion : «Une journée constructive de par l'échange entre chefs sur l'avenir et la transmission de nos savoir-faire artisanaux et de par les rencontres avec des producteurs, des artisans des métiers de bouche et viticulteurs. Ce sont des métiers de passionnés du terroir avides d'en partager les richesses».
J. P.
............................................
****


Élection des conseillers communautaires.


Mardi 20 décembre, dernière séance de l'année pour les élus municipaux avec, parmi eux, un nouvel accueilli, Jean-Claude Dasque, en remplacement de Corinne Viéville, démissionnaire. Et à l'ordre du jour, parmi quelques points émergents des affaires courantes, l'élection des conseillers communautaires, sachant qu'avec la fusion des 3 communautés de communes (du Val d'Adour-Madiranais, CCVAM, de l'Adour-Rustan-Arros, CCARA, de Vic-Montaner, CCVM) au 1er janvier 2017, la répartition des sièges fixe à 15 ceux des Vicquois (en diminution au lieu de 18). 

Au point 11, élection à scrutin secret pour 2 listes proposées parmi les sortants, celle conduite par Clément Menet avec 15 noms, et celle par Françoise Sentilles avec 3 noms. Explication détaillée par le maire des modalités de ce scrutin selon le dispositif des dernières élections municipales (à la proportionnelle, calcul du quotient électoral…), contestation de Jean-Louis Curret concernant le mode de calcul en s'appuyant sur l'information émanant de l'Association des communautés de France (ADCF). Interruption de séance pour «mesurer» les 2 systèmes de calcul (proportionnelle sur l'ensemble des 15 sièges ou proportionnelle sur les sièges restant à pourvoir après des premiers résultats) ; des interprétations divergentes qui ont abouti à l'acceptation consensuelle des résultats de ce scrutin (13 sièges liste Menet, 23 voix ; 2 sièges liste Sentilles, 6 voix), avec demande de validation/confirmation des modes de calcul auprès de la préfecture pour l'attribution des sièges à chaque liste. Concernant la nouvelle intercommunalité, le maire «réitérera son soutien à Frédéric Ré», appelant les élus du groupe majoritaire «à aller dans ce sens».


Enregistrement. 
Pour suivre l'intégralité de la séance du 20 décembre, enregistrement sur le site (http://www.mairie-vic-bigorre.fr/fr/information/79296/enregistrement-audio-conseil-municipal).


..........
****



Il y des commentaires, semble-t-il.

Hommage au courage des républicains espagnols!

....

26 décembre 2016

Jean-Bernard Candau n'est plus.



De Jean Bocher, maire : «Les Ponsonais et au-delà, en deuil. Jean-Bernard Candau, ancien maire, adjoint, ami, a lâché prise à 54 ans, suite à un accident vasculaire cérébral qui l'avait plongé dans un coma irréversible. Nos pensées et tout notre soutien vont à sa famille. Ponsonais d'adoption, Jean-Bernard ne sera plus aux côtés des habitants de Ponson-Debat-Pouts dont il a été le maire (2008-2014) et premier adjoint pendant près de neuf ans.
Dans ses fonctions d'élu communal et intercommunal, il s'était tout particulièrement dévoué pour l'école, le tourisme. Partenaire multicasquettes - cycliste expérimenté lors des randonnées scolaires à vélo, professionnel qualifié pour la mise en place de l'équipement électrique du réseau informatique, créateur imaginatif de soirées gastronomiques pour des carnavals thématiques, intervenant pédagogue pour des ateliers du goût, élu impliqué aux côtés des familles, il avait fait sortir les élèves au-delà des panneaux des villages pour créer du lien social autour des écoles ; au sein de la communauté de communes, il avait contribué à créer l'office de tourisme Vic-Montaner et participait à la définition des sentiers de randonnées, aussi coorganisateur investi dans l'animation des banquets médiévaux estivaux au château de Montaner. 
Élu municipal actif, il contribuait avec intérêt et force de propositions aux projets communaux (réhabilitation de l'ancienne mairie, restauration de la zone humide de Carbouère, fêtes des deux Ponson et portage des clés ; banquet médiéval des anciens d'Aast, Ponson-Dessus, Ponson-Debat-Pouts ; commémorations historiques). D'ailleurs, il avait participé aux commémorations du 11-Novembre dernier (article dans ces colonnes du 22 novembre). Son engagement, sa générosité, ont été relayés par les siens : plutôt que des fleurs, un don à la Fédération nationale France AVC».
Lors de la séance du conseil communautaire qui s'est déroulé au centre multimédia le 9 décembre, les délégués ont observé une minute de silence dédiée à leur collègue disparu.
JP

Nîmes romaine.

25 décembre 2016

Noël gourmand, soleil et chansons.


À l'approche de Noël, le marché hebdomadaire du samedi à Vic a été le cadre d'animations pour petits et grands ; et cette mi-décembre sous le soleil a donné au Val d'Adour une ambiance festive de villégiature !
Certes, la calèche avec un équipage de circonstance - un Père Noël invitant au voyage - dans l'espace public du centre-ville décoré en plusieurs sites de saynètes, décors caractéristiques, a eu son succès ; et puis, ici ou là, des initiatives comme celle de Jérôme Colbac, le chef de C-pasdelatarte, qui a invité le groupe Coin2rue, combo-jazz ensoleillé, en terrasse rue des Promenades. Dernière semaine de l'Avent, «J-8», pleine de promesses.

Joyeux Noël à tous !

++++



24 décembre 2016

Vic-En-Bigorre. Conseil municipal du 20 Décembre 2016


Jean-Monnet : sortie informative et festive.


L'établissement d'enseignement agricole, le Legtaf Jean-Monnet, a clôturé le premier trimestre scolaire par une journée riche sous un double volet : la rencontre parents-enseignants informative sur l'enseignement supérieur et un marché de Noël ouvert à tous, placé sous le signe du local à l'international, avec des stands d'accueil animés par l'association socioculturelle (Alesa) de l'établissement, produits gastronomiques, d'art créatif… 
Stands de «bouche et palais», avec le miel du rucher de l'établissement bien sûr, aussi les biscuits Les Délices de Marie, des cannelés de Bordeaux ou les produits de l'exploitation du lycée agricole de Riscle ; stands de bijoux, poterie émaillée, livres, jeux, avec des artisans, artistes anglo-saxons ou d'Asie, résidant dans le Grand Sud-Ouest ; stand du bédéiste Xavier Saüt. Des couleurs, des saveurs, des arômes, et des rencontres, prémices chaleureuses de fêtes.

Regain : convivialité festive.


Le compte à rebours annonçant la nouvelle année est jalonné de deux étapes conviviales reconduites par le club Regain : le repas de l'amitié et le goûter de Noël. Des étapes associatives avant la trêve qui voient les familles se réunir, toutes générations confondues, les adhérents du club Regain «émargeant» aux registres de grands-parents et même arrière-grands-parents ! 
Les deux étapes étaient organisées à la salle de l'Octav équipée pour un programme où la dégustation autour de jolies tables et les rythmes sur la piste sont associés. Le plus du goûter de Noël ? 
Aux dégustations et animations rythmées s'ajoutent la distribution d'une attention chocolatée aux adhérents, et le tirage au sort d'une tombola avec une dotation de plus de trente cadeaux parmi lesquels fleurs, corbeilles gourmandes et même un week-end à la montagne. Autour du président Pierre Battaglin, de Jean-Réginald Bloy et Bernadette Brouillot, chevilles ouvrières de l'organisation et de la distribution des premiers cadeaux de Noël.

Réflexions sur les sondages comme ingénierie sociétale (manipulatrice...) .


23 décembre 2016

Conseil intercommunal : la «der» de Vic-Montaner.


Oui, réellement historique, le dernier conseil de la communauté de communes Vic-Montaner, avant l'application, au 1er janvier 2017, de la Nouvelle Organisation territoriale de la République (loi NOTRe) promulguée en août 2015 ; un conseil réuni sur un site symbolique à bien des égards, le centre multimédia, premier siège de la communauté de communes lors de sa création en 1993 (en application de la loi du 6 février 1992) sous le nom de échez-Montanérès. 
Elles étaient 7 communes «canal historique» autour du président Claude Miqueu, jusqu'à devenir 29 qui clôtureront l'année 2016 sous la présidence de Jean-Louis Curret, avant d'être 72 issues de 3 collectivités intercommunales pour ne faire qu'une en 2017.
Le siège de la future intercommunalité 
L'information communiquée au cours de ce conseil : le pôle des services publics, à l'angle de la rue Jacques-Fourcade et la place Corps-Franc-Pommiès. Bâtiment qui va recevoir des travaux d'aménagement (proposition soumise et validée de 40.000 €) pour la répartition des services, car même si «rien ne change en 2017 au niveau des compétences», il s'agit d'entrer de plain-pied dans le quotidien des tâches et missions pour les agents.
Nous reviendrons sur les points de l'ordre du jour.

Incroyable!



************

22 décembre 2016

Service civique et geocaching.


à l'été 2016, l'équipe de l'Office de tourisme Vic-Montaner (OT-VM) se voyait renforcée avec l'arrivée de Claire Goullieux, 21 ans, originaire de Labatut, en service civique. Avec une licence pro et un diplôme universitaire de technologie, la jeune femme allait donc exercer dans le secteur touristique et plus particulièrement sur le volet accueil et développement des réseaux sociaux. 
Alors que Sandra et Valentin avaient eu l'occasion de mettre en place un audioguide pour Vic à l'été 2015 et d'ouvrir une page d'informations Facebook, Claire a mis au point le menu d'un geocaching (ceci étant une activité de plein air consistant à retrouver dans la nature, à l'aide d'un GPS ou d'un smartphone, des boîtes cachées ; en un mot, le principe traditionnel de la chasse au trésor revisité par les outils de la téléphonie, des réseaux…), un geocaching aujourd'hui sur le site national http://france-geocaching.fr
Sandra et Valentin ont apprécié la participation de Claire, tant au quotidien qu'au vu de son travail de recherche sur les moyens de communication appliqués au tourisme. Quant à Claire, elle a avancé dans ses objectifs professionnels et aujourd'hui, elle sait qu'elle ira vers des métiers «où la communication et le relationnel sont importants». Oui, le service civique a été une étape utile, enrichissante.
Contact OT-VM, tél. 05.62.37.63.55. Informations sur Facebook Tourisme-Vic-Montaner ; site internet http://www.tourisme-vic-montaner.com

Patagonie, le cerro Fitz Roy & le cerro Torre depuis El Chalten. Argentine.




21 décembre 2016

Oiseaux, podiums et continuité.


Le club ornithologique de Bigorre, le COB, a tenu son assemblée générale à la Maison des associations, dans des locaux qui ont à peine pu accueillir les participants : sur 52 adhérents, 39 étaient présents !
Tant au plan comptable avec Gérard Domec, «qui excelle dans ce domaine», qu'au bilan de l'activité de Sébastien Pécarrère, avec les commandes de bagues, qu'aux comptes rendus des réunions établis avec fidélité et efficacité par Ingrid Rexach, la satisfaction est de mise autour du président Werlé. Même «le service graines, qui après avoir vacillé, tient bon la route aujourd'hui, changement de fournisseur oblige !».
À l'ordre du jour, aussi, un point sur les épisodes de grippe aviaire dont le COB a dû tenir compte pour ses transports et des félicitations renouvelées aux compétiteurs qui ont porté très haut les couleurs du COB aux échelons des championnats du monde, de France et régionaux. Quant au Salon de Seissan : «Que du bonheur, tous les exposants ont pu faire plaisir aux nombreux visiteurs ; des exposants venus de très loin, Ariège, Lot-et-Garonne, Landes, Pyrénées-Atlantiques, même des Deux-Sèvres, les plus nombreux étant des Hautes-Pyrénées et du Gers».
Lors de sa visite à l'assemblée, Clément Menet, le maire, félicitera les adhérents pour leur engagement et les assurait de son soutien. Pour ce qui est du volet de démocratie associative, le bureau démissionnaire a été reconduit à l'unanimité moins 2 voix. Il communiquera les objectifs 2017 en temps et heure.
Recueilli par J. P.

Pink Floyd - Another Brick In The Wall.




19 décembre 2016

Rencontres arts et passions.




à Toulouse, Paris, New york… des lieux insolites comme des entrepôts, des abattoirs ... vidés de leurs activités, désaffectés, retrouvent une nouvelle vie avec des artistes, créateurs, qui les investissent temporairement ou de manière pérenne, proposant des expositions d'expressions diverses, des manifestations culturelles. à Vic, l'originalité de l'événement qui s'est déroulé dans le cadre du garage-carrosserie Nicoletta a allié arts et passions, le temps d'un week-end, avec ses deux journées d'interruption de l'activité habituelle ! 
Un événement éphémère inédit.
à l'origine, la rencontre de passionnés qui, autour de trois expositions différentes - de voitures d'exception comme Ferrari Testarossa, Jaguar et Lotus Élise et de voitures de compétition telles la Renault Mégane Kit Car de Rallye de la collection Nicoletta présentées par Benjamin ; de voitures miniatures maquettes et diorama présentés par Jean-Charles Saura pour autant de scènes historiques de compétition automobile, formule 1 et rallyes… - ont intégré l'art culinaire avec un restaurant éphémère implanté au sein du garage par Jérôme Colbac qui a proposé des plats tout en recherche et en goût dignes des meilleurs restaurants de la région ; et l'art contemporain avec des œuvres d'Andrei Molodkin et de Petr Davydchencko en installations et mises en scène parmi les machines et équipements de l'atelier ! Le tout lié par la musique du groupe Le Coin d'anges heureux, dont l'hôte Benjamin est un des éléments à différents pupitres (instrument, animation). L'œil, le palais, l'oreille, un programme délectable partagé.

VTT plutôt acrobatique...




18 décembre 2016

Marché et goûter de Noël aux Acacias.


Au rang des rendez-vous qui jalonnent le calendrier festif pour la communauté des résidents des maisons de retraite des Acacias et de la Clairière du centre hospitalier de Bigorre, des personnels d'animation et autres services confondus, et des bénévoles de l'association des Amis d'hier et d'aujourd'hui, le marché de Noël organisé sur le site des Acacias. 
Un marché dont les stands ouverts à tous les visiteurs proposent des ouvrages d'aiguilles et couture, des pâtisseries et confitures… autant de produits vendus au seul bénéfice des résidents lors d'actions proposées tout au long de l'année, des petits plus appréciés dans le partage. 
Au programme aussi, un goûter en musique avec Serge, l'accordéoniste, et la petite meute d'Angélique : pas de rennes ni de traîneau, mais un charmant attelage aux couleurs de Noël rendant visite aux uns et aux autres !

17 décembre 2016

Karaté : Lionel Froidure à La Herray.


Ceinture noire 5e dan karaté shotokan, CN 3e degré Arnis-Kali, professeur diplômé d'État de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport (Dejeps), instructeur Arnis-Kali (culture et arts martiaux traditionnels des Philippines) 2e niveau, enseignant au Blagnac Arts martiaux, membre de l'International Documentary Association... Les pratiquants et les connaisseurs des arts martiaux auront deviné le nom de la personnalité sportive qui a été accueillie par le Karaté-Club vicquois ; en ajoutant qu'il a créé Imaginarts, «En terre martiale», chacun aura compris qu'il s'agit de Lionel Froidure.

Une intervention exceptionnelle pour un stage dont on mesure la valeur aux commentaires des participants : «Lionel a partagé avec nous une partie infime de son savoir, mais avec quelle générosité et quelle envie de partage! 
Lors de ses explications simultanées avec les gestes, nous avions l'impression de voir des vagues tant ses gestes étaient rapides et fluides». «Rien ne peut être partagé avec des mots, je vous encourage donc à aller à un de ses stages afin de mieux comprendre ce que nous avons ressenti.» «Encore mille mercis à toi, Lionel, pour ce moment partagé et comme tu le dis si bien, pour être un pratiquant, il faut pratiquer. Alors pratiquons.»

Les Lutteurs vicquois au niveau régional.


Quatre ambassadeurs du club des Lutteurs vicquois, en ce premier week-end de décembre, ont participé au championnat régional à Montauban, en lutte gréco-romaine, lutte libre et féminines, pour la qualification au championnat de France. 

Quatre jeunes lutteurs qui ont également arbitré, Thommy en arbitre régional, Loïc, Maxime, Nicolas en formation d'arbitres régionaux. Même si aucun n'a décroché la qualification - il fallait la première marche du podium - les médailles étaient au rendez-vous : 3 médailles d'argent, 1 médaille de bronze en lutte libre et même chose en lutte gréco, ainsi que la 7e place au classement général de la quinzaine de clubs en compétition.

Agenda. 
Dimanche 11 décembre, à Villenave-d'Ornon, pour le challenge Clément-Mansencal en Aquitaine ; le samedi 17, à Tarbes, pour la 1re rencontre départementale de la saison. Toutes les informations et les photos sur le blog du club (http://clv65.skyrock.com).

16 décembre 2016

Diane et Sandra, pour elles.


Un métier alliant technique, création, esthétique, celui de styliste ongulaire ! Diane et Sandra, les deux jeunes femmes qui viennent d'ouvrir la boutique L'Onglerie pour elles, au 10, avenue Joseph-Fitte, sont donc des stylistes ongulaires .
Dans un décor raffiné, des vitrines présentent des bijoux fantaisies et des tables équipées où se crée la complicité entre femmes. Les prestations proposées ? De la création personnalisée à la reproduction en passant par une application basique pour «habiller» des mains ! Ces mains tellement parlantes, révélatrices souvent d'émotions.
Qu'il s'agisse d'un événement ou d'être impeccable au jour le jour, rendez-vous à la boutique pour un entretien, des choix de couleurs, de motifs. Accueil du lundi au vendredi, de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures, avec possibilité de rendez-vous à d'autres créneaux. Tél.06.49.04.16.30.

Promotion 2016 de la Sainte-Cécile.



De l'inédit et de la tradition pour les festivités que l'Harmonie de L'Indépendante a consacrées à la sainte patronne des musiciens ; l'inédit avec la décentralisation du concert de la Sainte-Cécile à Laloubère où les musiciens de l'Harmonie ont rejoint ceux de l'Harmonie du Grand Tarbes ; inédit aussi le cadre du salon aux boiseries classées de l'hôtel de Journet pour la traditionnelle remise de récompenses (diplômes et bustes de compositeurs) aux fidèles musiciens. 

Dans la promotion 2016, Laurent Marie, au pupitre trombone depuis 2011 ainsi que Laure Vignaux au pupitre des flûtes. Un quinquennat pour celui qui navigue entre la Philharmonique de Trie-sur-Baïse et l'Harmonie vicquoise où il mit fin à «la pénurie de trombone» ; un quinquennat pour Laure qui joue aussi sur le tableau communication (compte Facebook, réalisation des affiches de concert, et présentation du répertoire !). 

Un duo ensuite, pas au sens d'ensemble musical, mais au sens parcours similaires d'une décennie : Mélanie Fourdrinier et Marie Guillard, les deux au saxophone après la flûte traversière pour la première et le piano pour la seconde ; et ce n'est point l'éloignement géographique, Mont-de-Marsan et Montpellier, qui les ont empêché de rejoindre l'Harmonie autant de fois que possible. Dix ans de fidélité qui leur valent la remise d'un buste de Johan Strauss. 

Le cinquième de la promotion 2016 a mérité l'ovation orchestrée par le chef Régis Fourcade, pour 20 années de fidélité à l'Harmonie de L'Indépendante : multi-instruments, Christophe Latu (clarinette, trompette, saxophone ténor et saxophone alto), pilier de la société musicale, fidèle aux pupitres et impliqué au bureau de l'association. Fidélité et complicités partagées. Et déjà, un rendez-vous 2017, pour un anniversaire exceptionnel, les 150 ans de L'Indépendante.

J.P.

15 décembre 2016

Une Sainte-Barbe exceptionnelle dans la caserne.


L'unité de lieu, pour la cérémonie de la Sainte-Barbe, voilà déjà de l'inédit. En effet, de la revue des hommes, du casernement et des matériels à l'hommage devant la stèle dédiée aux pompiers morts en service commandé, en passant par la présentation des nouvelles recrues, la remise de galons et de décorations, les discours des autorités et personnalités, tout s'est déroulé au centre de secours de la zone des platanes. 
Du jamais vu à Vic, mais une organisation classique dans la plupart des communes. Le protocole de la cérémonie officielle clôturé par le vin d'honneur offert par la mairie de Vic a laissé la place au traditionnel banquet cette fois-ci «décentralisé» à la salle des fêtes de Saint-Lézer conformément à la tradition de «l'itinérance» dans une des communes d'accueil des pompiers pour les photos officielles. Une autre originalité de cette édition a été celle de la présence de 3 conseillers départementaux ! 
Ce jour même s'était déroulée l'élection du conseil départemental des jeunes et le représentant de proximité élu a été Baptiste Ménadier, en classe de 5e à la cité scolaire Pierre-Mendès-France, originaire de Tarasteix, venu, aux côtés de Bernard Poublan, président de la Commission administrative du service départemental d'incendie et de secours des Hautes-Pyrénées (Casdis 65), et Isabelle Lafourcade. 
Au rang de l'inédit encore, la remise d'un trophée municipal à 4 pompiers méritants : Jean-Jacques Azam, Jean-Marc Barréjot, Bernard Paupéré, Thierry Dulac. Enfin, et ce n'est pas le moindre événement, le colonel Patrick Heyraud célèbre en ce mois de décembre les dernières cérémonies de Sainte-Barbe en ses qualités de directeur du SDIS 65 et chef de corps, puisqu'il accédera au statut de retraité dans quelques mois.
Les allocutions successives du capitaine Thierry Dulac, chef du centre de secours vicquois ; du commandant Michel Brousse, président de l'Union départementale des sapeurs pompiers des Hautes-Pyrénées (UDSP 65) ; du maire Clément Menet; de Bernard Poublan et de Patrick Hayraud témoigneront de l'action de ces hommes et femmes, qui servent leurs concitoyens, engagés volontaires dans un service public de sécurité civile exemplaire.
JP

Un journal de la MJC ?


Bien sûr, il y a déjà la publication d'une plaquette-programme pour l'année, et puis les programmes pour chaque session de vacances de l'accueil de loisirs que gère la MJC ; oui mais cela n'est pas un journal ! C'est au cours d'échanges entre Émilie Espuig, en service civique volontaire, et quatre collégiens, qu'elle accompagne dans leur scolarité, que l'idée a fait son chemin, jusqu'au projet intitulé «Réalise ton journal». 
Pour ce faire, un ensemble de démarches, de la rencontre avec des personnes travaillant pour un journal à la visite d'une rédaction ou un siège... Aussi, définir l'objectif : quelle «ligne», quel ton, quelles informations, quelles rubriques ? 
Qui fait quoi, de l'écriture aux photos ? Quelle fréquence ? Déjà, une ébauche des contenus possibles, et une certaine distribution des tâches pour Joao, Charly, Julien, Maxime, avec Émilie dans… le rôle de Maître Capello ! à bientôt donc.

14 décembre 2016

Algérie, Maroc, Tunisie guerre et combats.


La journée nationale d'Hommage aux morts pour la France de la guerre d'Algérie, combats du Maroc et de la Tunisie, du 5 décembre est une «des dix journées nationales commémoratives (JNC) instituées sur décision de l'État en souvenir d'un événement et en hommage à des victimes ou des acteurs de cet événement» ; en l'occurrence par décret du 26 septembre 2003. 
La cérémonie inscrite au calendrier des cérémonies vicquoises, une des seules du val d'Adour à cette date, voit la participation notamment de représentants d'associations d'anciens combattants de Maubourguet, René Lacayrousse en particulier. 
Cérémonie ordonnancée par Lucien Charignon,délégué communal aux cérémonies patriotiques, pour une de ses dernières missions, avec lecture du message officiel par le maire et dépôt de trois gerbes : celle de la municipalité par Clément Menet entouré des adjointes, Denise Chartrain et Sylvie Boirie; des anciens combattants par le président Jean Moïse entouré de René Lacayrousse et le lieutenant-colonel Louis Maslies ; des anciens d'Algérie par Emile Foulon et Jacques Stulz autour d'Isabelle Lafourcade, conseillère départementale.

13 décembre 2016

Téléthon : une mobilisation intacte.


La 30e édition du Téléthon, avec ses animations renouvelées et ses innovations. à Vic, sous l'égide de la municipalité, synergie associative forte illustrée sur deux sites principaux, la halle et le gymnase Ménoni, ainsi que sur des stands accueillis dans les halls d'entrée des Ets Carrefour et Intermarché. Animations conviviales et spectaculaires au gymnase Ménoni avec le repas proposé par le Lions-Club de Maubourguet, le vendredi, ludique avec le loto du samedi. 
Téléthon pour d'abord un appel à la générosité et toujours occasion de défis et de challenges reconduits ! à ce rang, le défi des crêpes relevé par 4 associations (Accueil des villes française Vic, Les Amis d'hier et d'aujourd'hui, Mira Europe et la Croix-Rouge) pour atteindre ou dépasser le record de crêpes confectionnées pour l'édition 2015. 
Logistique en place et compte à rebours lancé dans les locaux de la résidence La Clairière avec des décalitres de pâte préparée (il a été vu quelques outils de bricolage judicieusement adaptés au «touillage» de grandes quantités fournis par des bricoleurs solidaires) et démarrage de cuisson. Au final, ce sont 3.100 crêpes qui ont été vendues sous la halle, pendant le marché du samedi, et dans le hall d'Intermarché. 
Avec la vente des petits objets fabriqués par les adhérentes de l'AVF, sous la halle et dans le hall de Carrefour, le don au Téléthon (hors repas et loto au gymnase) a été de 2.040€.

A la russe! Ce sont pas des timides....





Привет нашим Русским посетителям!

12 décembre 2016

Ils font leur stage d'immersion à la gendarmerie.


Les stages d'immersion en milieu professionnel pour les élèves des collèges, lycées (d'enseignement général, professionnel, technique, agricole) sont inscrits dans leurs cursus scolaires pour des durées variables selon le cycle et la spécificité de leur formation. 
C'est ainsi que deux élèves de terminale bac pro sécurité-prévention, formation proposée au lycée professionnel Saint-Pierre de Tarbes (seul établissement de l'académie des Hautes-Pyrénées d'une filière créée en 2006), éliza, 18 ans, et Nicolas, 19 ans, ont été accueillis à la communauté de brigades de Vic commandée par le lieutenant Cyril Gauthier, pour un stage de cinq jours ; une première, rue Osmin-Ricau, pour une filière, un cadre professionnel moins habituel que ceux d'entreprises, commerces, services, etc., mais qui, compte tenu de la filière proposée dans l'établissement bigourdan, a valu un partenariat avec la gendarmerie pour «immersion au sein d'unité opérationnelle du groupement de gendarmerie ; avec vocation de faire découvrir aux élèves le fonctionnement d'une unité de sécurité publique générale et de mettre à profit, en milieu professionnel, les valeurs théoriques dispensées au cours de la scolarité».
C'est aussi l'occasion d'une mise en situation sur le terrain afin de «prendre conscience de la polyvalence requise pour exercer ce métier». Les deux lycéens ont été encadrés par l'adjudant-chef Philippe Collongues, leur tuteur de stage. Demain, pour éliza et Nicolas, un des métiers de sécurité et prévention, services public ou secteur privé.
Recueilli par J. P.

11 décembre 2016

Le projet aménagement du cœur de ville est engagé.


Nathalie Torrejon et Paul Canet, architectes diplômés par le gouvernement (DPLG) du cabinet Thal-Archi ; Laura Dedieu et Adrien Vertallier, architectes diplômés d'État (DE) ; Alexandre Pinson et Camille Texier, paysagistes-concepteurs (DPLG), une équipe missionnée pour le projet aménagement du cœur de ville traité lors des conseils municipaux des 28 septembre et 14 novembre derniers. 
Une restructuration du centre-ville dont l'équipe a la maîtrise d'œuvre avec étude et suivi des travaux sur une durée de trois ans et dont la première phase est un travail de collecte auprès des habitants de Vic, particuliers, socioprofessionnels, lors de rencontres et ateliers thématiques ; des échanges autour de la perception des administrés et visiteurs sur leur ville (les déplacements, les accès, les aménagements existants, le marché hebdomadaire, le patrimoine bâti et paysager…). Des constats, des suggestions.. 
une matière indispensable pour que l'équipe puisse faire émerger le plus pertinent, le plus «partagé» et ensuite formuler (perspective mars-avril) des projets en adéquation avec les vœux, les besoins et moyens. Des axes de travail dont ceux de «recueillir les pratiques dans l'espace public et identifier les espaces urbains ressources». 
En pratique, ce samedi 10 décembre, en matinée, invitation à tous les intéressés par le thème «Au fil de l'eau», le temps d'une rencontre, promenade, échanges de deux heures maximum à partir du site de la halle. Précisions de l'horaire et du lieu de rendez-vous en mairie.

Jacques Généreux: «Halte à la Déconnomie!».

Jacques Généreux se demande comment, et pourquoi, des responsables aussi intelligents, des prix Nobel, des journalistes en vue, des hommes politiques formés aux « meilleures écoles » se fourvoient avec une telle application. Il a cette phrase : « Les dirigeants, les intellectuels, se trompent en toute sincérité et mènent au désastre avec l’authentique fierté du service rendu à la nation. »
Il dénonce dans cet entretien un système « insensé, imbécile, catastrophique et incroyable ». Un système « déconnant » qu’il propose de ramener à la raison.
Jacques Généreux, La Déconnomie, Éditions du Seuil, 416 pages, 19,5 €.



10 décembre 2016

De la bibliothèque à la médiathèque Vic-Montaner.


Une étape que ce 10e anniversaire de la médiathèque intercommunale Vic-Montaner. Une étape de dix ans entre les trente années de la bibliothèque municipale vicquoise avant son intégration dans le giron de la communauté de communes Vic-Montaner et son avenir dans le cadre de la politique culturelle qui naîtra de la fusion des trois collectivités intercommunales dans le cadre de la loi sur la Nouvelle Organisation territoriale de la République (NOTRe). 
Culture, laïcité, des sujets qui, lors de moments clés électifs, quels qu'en soient les échelons, reviennent en force dans les argumentaires des élus. En l'occurrence de sa place en milieu rural, de sa diffusion, de ses moyens… 
Rappeler le fonctionnement en réseau intercommunal de médiathèques à Andrest, Artagnan, Caixon, Montaner, Pontiacq-Viellepinte, Saint-Lézer, Siarrouy, Sedze Maubecq, Tarasteix, des sites où personnel détaché de Vic comme à Andrest, ou des bénévoles sur tous les sites, assurent accueil et accompagnement à l'animation coordonnés par la directrice du service Emmanuelle Chiousse. 
Rappeler le partenariat avec la médiathèque départementale des Hautes-Pyrénées et la bibliothèque départementale des Pyrénées-Atlantiques, c'est donner la mesure de l'activité : en 2015, le réseau a compté 2.950 inscrits dont 1.816 actifs (26 % habitent les Communautés de communes avoisinantes) et enregistré 63.605 prêts. Francis Plénacoste le soulignera en rappelant une programmation théâtrale dans six communes : «La culture peut se diffuser, il faut qu'elle se déplace». 
Et il soulignera, face à la résurgence d'intolérances et radicalisations diverses, «les prédicateurs idéologues, religieux, occupent l'espace laissé libre par la culture».
Enfin, parole d'élu de terrain : «Un politique doit être accompagné par des professionnels, la réussite est liée à ces équipes». Ce jour-là, aux côtés de l'équipe, Laura, Annie, Céline, Véronique, Muriel, autour d'Emmanuelle Chiousse, Dominique Desclaux, directrice de la médiathèque départementale, sa collègue Céline Bourie-Saurel, responsable du réseau départemental, et Annick Theis qui, de 1977 avec la municipalité de Claude Miqueu, jusqu'à l'ouverture de la médiathèque intercommunale sous la présidence de Jean-Louis Curret, en 2006 (et son départ à la retraite en 2012), a accompagné élus et lecteurs.
J. P.

Le coût citoyen de l'évasion fiscale.

09 décembre 2016

75 cambriolages élucidés !


Depuis des mois, les gendarmes de la brigade de Vic menaient une enquête discrète, suite à une série de cambriolages perpétrés, depuis cet été, dans les salles de fêtes, locaux associatifs, club-houses ou ateliers municipaux, dans plusieurs villages du bord et de l'est du département, mais aussi dans le Gers. 
Le mode opératoire était souvent le même : après avoir pénétré par effraction, les malfaiteurs dérobaient tout ce qui leur tombait sous la main, essentiellement des bouteilles d'alcool et de la nourriture, du matériel informatique, de l'outillage. Au bout de quelques semaines, les gendarmes identifient deux individus de 44 ans et 39 ans, habitant à Lafitole, et les ont interpellés. Mais l'enquête ne s'est pas arrêtée là, les gendarmes ont poursuivi leurs investigations, ils ont interpellé un troisième larron, âgé de 42 ans, également domicilié à Lafitole, qui participait à ces razzias nocturnes, ont retrouvé une partie du butin (voir photo), et surtout, grâce à des recoupements, ils ont pu imputer au trio de malfaiteurs la bagatelle de 75 cambriolages ! 
Ils partaient nuitamment et écumaient un secteur, avant d'aller sévir ailleurs les nuits suivantes. Les trois individus ont été présentés au parquet, deux d'entre eux ont été incarcérés, le troisième a été laissé libre sous contrôle judiciaire en attendant le procès. Ils ont expliqué, au cours de leurs auditions, qu'ils revendaient le produit de leurs vols, notamment les bouteilles d'alcool, pour se faire «un peu d'argent». Un euphémisme quand on sait que le préjudice, qui n'a pas encore été estimé, se monte à plusieurs dizaines de milliers d'euros…

08 décembre 2016

Accueil de bienvenue.


Le rendez-vous de novembre est national pour l'association de l'Accueil des villes françaises, et l'AVF Vic s'inscrit dans cette tradition depuis des décennies, les équipes renouvelées des conseils d'administration perpétuant la réception de bienvenue aux nouveaux arrivants, en l'hôtel de ville. Michèle Aué, la nouvelle présidente, entourée du bureau, de Clément Menet, maire, et de Françoise Sandrolini, nouvelle secrétaire de l'union régionale, venue de Toulouse, a pour commencer retracé un historique de l'association née au plan national, en 1963, et dont deux relais seulement existent en Hautes-Pyrénées, Tarbes et Vic. à ce jour, AVF Vic compte 193 adhérents, dont 23 nouveaux depuis septembre ! 
Parmi les nouveaux, 8 avaient répondu à l'invitation pour le cocktail de bienvenue, hors trois benjamins de la soirée (Erwan, Kelly, Henzo, venus avec maman). à chacun, un mot, une fleur, un sac offerts par la médiathèque intercommunale et contenant de la documentation offerte par l'office de tourisme Vic-Montaner, avant le rassemblement, anciens et nouveaux, devant le buffet toujours aussi spectaculaire et… délicieux.
Permanence le lundi après-midi, hors vacances scolaires, de 14 h 15 à 16 h 30, au local AVF, 4 bis, rue des Écoles à Vic, tél. 09.83.32.66 .51. Email : avf.vicenbigorre@gmail.com
J.P.

07 décembre 2016

Industrie et innovation : la meilleure entrepreneure mondiale est une Haut-pyrénéenne.


Nathalie Candalot, chef d’entreprise à Louey (Hautes-Pyrénées), a reçu le trophée «Industrie et innovation» lors du congrès mondial des femmes chefs d’entreprise (FCE), à Cancun (Mexique).
FCE réunit dans 120 pays plus de 5 millions d’entreprises dirigées par des femmes, dans le but avoué de développer leurs réseaux et de faire entendre la voix des femmes dans le monde de l’entreprise.
Seule française distinguée par l’un des cinq trophées, Nathalie Candalot a fondé en début d’année, avec son mari Didier, la holding AGILITEAM, après le rachat de LUBAT et de PRECITECH, pour développer et structurer leur métier (entreprises expertes en usinage de haute précision pour l’aéronautique, le spatial, la défense, ou encore le médical).