30 juin 2017

Communiqué de Val d’Adour Environnement.

Résultat de recherche d'images pour "val d'adour environnement"

Depuis le du 3 juillet, les ordures ménagères  de Val d’’Adour Environnement sont traitées par incinération sur le site de Pau-Lescar géré par la société Béarn-Environnement . Elles étaient auparavant mises en décharge à Montech (Tarn et Garonne).
C’est l’issue d’un travail préparatoire de plus d’un an engagé entre VAE, le SMTD et VALOR-BEARN (SMTD Est-Béarn).
 
Financièrement il n’y a que peu de différence entre les deux solutions. Par contre :
- le kilométrage parcouru en année pleine diminue fortement : (40 000 km en moins par an),
- nos déchets ne sont plus mises en décharge mais font l’objet d’une valorisation énergétique
- l’organisation du transfert en est améliorée et mieux sécurisée pour nos agents,
- au final un mode de traitement bien plus en adéquation avec la loi de transition énergétique.

Gym volontaire vicquoise : d'une saison à l'autre.

Sourire en ADN partagé naturellement !

Compte tenu des conditions météorologiques exceptionnelles et de la série de pics de chaleur, les adhérentes de l'association de la Gym volontaire vicquoise ont délaissé le gymnase de l'enceinte sportive du stade Antoine-Ménoni pour un repli plus à la fraîche, devant les tribunes, pour la tenue de leur assemblée générale. Elles étaient 22 participantes à l'exercice de démocratie associative sur les 52 inscrites, qui ont donné quitus aux membres du bureau composé de 6 membres dont la présidente Sylvie Manauthon, la trésorière Françoise Pasquet, la secrétaire Annie Retout ; bureau qui s'est réuni à 5 reprises pour préparations d'activités, de manifestations. à ce rang, des festivités telles que la soirée beaujolais, l'apéritif de Noël la soirée crêpes et le repas partagé avec le Club de pala de Vic ; également, la participation à l'assemblée générale du Comité départemental (Codep) programmé à Adé, en novembre 2016.
Outre la progression des adhésions (52 au lieu de 48), à retenir de la présentation du rapport moral et d'activité que depuis la rentrée du 16 septembre 2016 jusqu'à ce mois de juin 2017 (clôture le 29), trois séances hebdomadaires de cours ont été dispensés par Sandrine, animatrice diplômée, les lundis et jeudis, sur ce site du gymnase Ménoni, à 18 h 45 ; les vendredis matin, salle de la Maison des jeunes et de la culture (MJC) de Vic, à la Maison des associations, à 9 heures. Des séances avec un programme d'échauffement cardio de quinze minutes, puis exercices avec lests, élastiques, gros ballons, cordes à sauter ou step, selon le programme ; des exercices rythmés, le tout en musique, avant la séquence de quinze minutes de streching (étirement) pour finir. À noter : un cadeau de bienvenue est offert à chaque nouvelle adhérente ainsi que deux cours d'essai gratuits, à la rentrée. La reprise est programmée le lundi 11 septembre prochain.
Intersaison
Si l'assemblée générale a été ponctuée par un apéritif dînatoire sans aucune vérification de valeurs diététiques ou caloriques, il n'est pas non plus question de trêve, pause, relâche, puisque l'invitation lancée dans la bonne humeur est tout autant officielle : «Les volontaires et les plus motivées se retrouveront tout le mois juillet, aux horaires habituels, pour une marche autour de Vic».

Le principe d'incertitude d’Heisenberg pour les nuls (physique quantique).

Description de cette image, également commentée ci-après

Ce principe est l'un des plus importants énoncés de la physique moderne, révélé par Heisenberg: "il est impossible de connaitre simultanément la position exacte et la vitesse exacte d'une particule". Dit d'une autre manière, plus on connait avec précision la position d'une particule, moins on connait sa vitesse, et vice versa.

Cet énoncé peut paraître tout à la fois incompréhensible et anodin, mais je vais tenter de vous montrer qu'il n'en est rien.

Attention, cette impossibilité n'est pas liée à la précision des instruments de mesure (mètre, chronomètre, etc), mais bien à la nature des phénomènes mesurés (vitesse et position).

Explications

Pour vous expliquer ce concept, je vais faire une analogie avec un exemple tiré du quotidien puis vous expliquer en quoi l'intuition est trompeuse.

Analogie de la voiture

Imaginez que vous vouliez mesurer à la fois la position et la vitesse d'une voiture parcourant une ligne droite d'un point A à un point B, séparés d'une distance X de 10 mètres.

Comment faire pour mesurer sa position ?
Vous la connaissez seulement approximativement: en effet, vous êtes seulement sûr qu'elle se trouve entre le point A et le point B. Vous connaissez sa position à 10 mètres près.

Comment faire pour mesurer sa vitesse ?
Intuitivement, vous vous dites qu'il suffit de mesurer le temps que la voiture a mis à parcourir la distance X en déclenchant un chronomètre lorsqu'elle passe le point A puis en l'arrêtant lorsqu'elle passe le point B. Dans notre exemple, on imagine que votre chronomètre vous a donné une durée de 10 secondes. Pour calculer la vitesse, vous n'avez plus qu'à faire un petit calcul, qui vous donnera une vitesse de 10 mètres en 10 secondes, soit 1 mètre par seconde ou 3,6 km/h.


Problème de la mesure-Nous avons vu juste au-dessus que nous ne connaissons pas vraiment la position de la voiture, nous pouvons juste dire avec certitude qu'elle se trouve entre les points A et B, nous avons donc une position approximative.

De la même façon, nous ne connaissons que le temps approximatif qu'elle a mis pour parcourir la distance X. En effet, un instrument de mesure quel qu'il soit est forcément imprécis. Dans notre exemple, notre chronomètre est exact à une seconde près: oui, il est pas top, mais c'est juste un exemple . Donc quoi que vous fassiez, chaque durée mesurée sera mesurée à plus ou moins une seconde. Dans notre exemple, la durée sera de 10 secondes +/- 1 seconde.


Résumons: la position et la vitesse sont mal connues. Peut-on améliorer ça ?

PoSsibilité d'amélioration des mesures
Comment préciser la position de la voiture ?
En prenant des points A et B plus rapprochés. Mettons que X n'est plus égal à 10 mètres mais à 5 mètres. On sait maintenant plus précisément où se trouve la voiture. Par contre, on va maintenant mesurer une durée qui sera de 5 secondes +/- 1 seconde. On a donc d'un côté diminué par deux l'incertitude sur la position mais doublé l'incertitude sur la durée du trajet, donc doublé l'incertitude sur la vitesse !

Comment préciser la vitesse de la voiture ?
En prenant des points A et B plus distants, par exemple 20 mètres au lieu de 10, on aura une durée mesurée de 20 secondes +/- 1 seconde: au lieu d'une seconde d'incertitude sur 10 secondes mesurées, on a toujours une seconde d'incertitude sur 20 secondes mesurées. On a donc d'un côté diminué par deux l'incertitude sur la durée mesurée mais doublée l'incertitude sur la position !

Conclusion

Lorsque l'on cherche à améliorer la précision de la position, on dégrade la mesure de la vitesse, et inversement. Ce principe est une réalité quotidienne, tant au niveau quantique, i.e. au niveau des particules, qu'au niveau macroscopique. Il y sera fait référence plusieurs fois dans les autres articles de cette série, car il explique certains phénomènes physiques.

***



29 juin 2017

Pelotari-Club vicquois : finales et clôture.

Roue libre et zénitude pour petits et grands.

Pour les plus jeunes (selon l'état civil et non pour les capacités au fronton !) de l'école de pelote du Pelotari-Club vicquois, la saison 2016-2017 a été clôturée par un rassemblement convivial. Au programme, des parties mixtes à plus d'un titre, mêlant les jeunes pelotaris de l'école et leurs «moins jeunes» parents. Et après des démonstrations de complémentarités sportives, un repas partagé autour de grillades qui, elles, ont témoigné de la «supériorité» des parents et même plutôt des papas ! Les résultats de la saison, l'ambiance, la météo, le menu, tout a contribué au succès de cette journée. La rentrée sportive pour l'école de pala se fera en septembre prochain ; rendez-vous est donné aux jeunes pelotaris et à tous ceux qui souhaitent découvrir ce sport, au Forum des associations, d'abord.
Finale sur la cancha et autour des tables. Le samedi 1er juillet, au fronton du stade Antoine-Ménoni, se dérouleront les finales du tournoi de pelote place libre de Vic clôturant trois mois de matchs de poule acharnés. à partir de 11 heures, se dérouleront les finales pour les séries féminines, 4e, 3A, 3B, 2e, 1re.
Après la remise des prix et le vin d'honneur, la journée se terminera par un repas ouvert à tous.

Coût du travail trop cher? Voyons voir...

28 juin 2017

Podiums nationaux pour Jean-Monnet.

Avant d'autres épreuves, celles des examens, réception de félicitations pour le parcours sportif.

L'établissement d'enseignement agricole, le Legtaf Jean-Monnet, propose une option hippologie-équitation choisie notamment par des élèves de 2de, 1re et terminale de la filière Sciences et technologies de l'agronomie et du vivant (STAV) ; option complétée dans le cadre des activités de l'Union nationale du sport scolaire (UNSS), celles d'équitation dont pony games. Patricia Fourré, professeur d'éducation physique et sportive, en assure la coordination, l'animation, les entraînements (aux écuries Saint-Ferréol à Chis). Activités proposées depuis une dizaine d'années et qui, depuis la participation de l'établissement à la compétition UNSS équitation, valent pour la première fois un tel palmarès, avec la première marche du podium national et le titre de championnes pony games. Historique !
Modalités. 
Pour une équipe de 4 cavaliers : sur place, tirage au sort d'un lot de poneys pour chaque épreuve, sachant que cravaches, éperons et toute aide artificielle sont interdits ; parcours varié type équifun comprenant 8 à 10 embûches (adresse, maniabilité, obstacles) chronométrées et dont les fautes sont sanctionnées de pénalités en temps rajoutés. Au menu : le tournicarré, le saut de puce, l'entonnoir casse-tête, le lasso, la marguerite, le trèfle, le mors… Puis, épreuve de 4 jeux de pony games : jeux de relais où comptent vitesse, adresse, maniabilité, réactivité, esprit d'équipe, sur des tasses, des bouteilles, des drapeaux, des balles, des sacs de lettres à déplacer et à transmettre, sachant que la «réparation» des erreurs est obligatoire si l'on ne veut pas éliminer son équipe.
Compétiteurs. 
Margaux A., Erine N., Emma D. et Victoria D. ; Marie-Sarah C., Clara D., Estelle D., Mélodie R. et Amélie S. ; plus les arbitres (formés dans l'année pour avoir le droit de présenter une équipe), Thibaut R. et Mathieu B., Adrian J. et Aurore C., du lycée P.-Mendès-France. L'histoire de la saison exceptionnelle avec photos, montage film et ambiance sur le blog patf.skyrock.com

L'incroyable geste de remerciement d'un chimpanzé remis en liberté.

27 juin 2017

Lutteurs vicquois : clôture de saison.

Pépinière de la lutte bigourdane.

Au gymnase de La Herray, le programme de la clôture de la saison 2016-2017 tenait à la fois du programme sportif sur le tapis avec passage des maîtrises et des acquis de compétences ; de l'exercice de reconnaissance pour résultats et investissements de lutteurs, bénévoles et entraîneurs ; de messages de remerciements aux différentes institutions associatives, fédérales, de collectivités territoriales pour leur soutien et aide. Un programme de clôture, bien sûr, convivial.
Le président Michel Garatens saluera particulièrement l'équipe fidèle et efficace qui permet au club de fonctionner dans la proximité et lors des nombreux déplacements pour honorer le calendrier des compétitions, challenges, etc., en Midi-Pyrénées, en Aquitaine, en Auvergne, en Pays de Loire ; des confrontations qui témoignent à la fois de la motivation des lutteurs, de la qualité de l'enseignement dispensé au club et en même temps font progresser les lutteurs vicquois au cours de rencontres de haut niveau.
Le carnet de bord et de route du Club des lutteurs vicquois (photos, commentaires, comptes rendus) peut être consulté sur le blog dédié : http://clv65.skyrock.com

Par temps de canicule, faites du ski!

26 juin 2017

Regain rime avec châtelains.

Étape… royale.

De val en val, précisément du Val d'Adour au Val de Loire pour les voyageurs du club Regain. Étapes dans l'histoire de France, le patrimoine architectural, les pérégrinations des rois et de leur cour, et même dans la fiction bédéiste ! 
Du château de Chambord, où les tableaux de chasse de François Ier ont illustré les séjours aux châteaux de Chaumont, d'Amboise, «prestigieux témoins de l'architecture gothique et Renaissance», le château de Cheverny, auquel Hergé a donné une dimension moderne de demeure du capitaine Haddock ! Et puis, évocation de Catherine de Médicis, Diane de Poitiers à Chenonceau, chef-d'œuvre de la Renaissance et promenade dans ses jardins. 
Au cours du séjour d'une semaine, découvertes d'artisanat d'art avec visite d'une soufflerie de verre, d'un élevage de chèvres et sa fromagerie, participation à un safari-train dans une réserve animalière et originalité d'un repas dans un restaurant troglodyte ! À peine les bagages déposés que, déjà, l'esprit vagabonde vers la prochaine destination peaufinée par les délégués aux voyages : le Lubéron, de Vaison-la-Romaine en Avignon.

Henri Guillemin - Libéralisme.

25 juin 2017

Karaté : podium France Sud pour Marie Rebouillat.

Le coach et la lauréate.

Fin de saison au Karaté-Club vicquois, et dans les dernières étapes, des performances. Ainsi, après la réussite de François Assat à son passage de ceinture noire 1er dan, c'est au tour de Marie Rebouillat de clôturer d'une bien jolie façon. En effet, les 10 et 11 juin avait lieu, à Montpellier, la Coupe de France zone Sud, une compétition de niveau national avec des sportifs confirmés côtoyant des plus débutants. 
Marie Rebouillat, bien que surclassée en juniors, et après un premier tour perdu face à une superbe combattante (championne de France, médaillée de bronze au championnat d'Europe, excusez du peu!) a su se ressaisir pour aller décrocher la troisième place. Malgré une combattante plus grande et plus expérimentée (médaille de bronze au championnat de France), grâce à une belle et efficace complicité avec son coach Nicolas Baucells, qui a su lui prodiguer ses conseils avisés, Marie a gagné son combat et donc accédé à la troisième marche du podium de la Coupe de France zone Sud. 
Félicitations à François pour la noire, à Marie pour le bronze, et merci au coach Nicolas qui a su, tout au long de cette saison, faire briller les compétiteurs du club tout en restant, lui, dans l'ombre.

Festival Zikà Vic les 23, 24 et 25 juin.

Festival Zikà Vic les 23, 24 et 25 juin

Samedi 24 juin :à 21 heures, concert avec Superbus. Le groupe pop-rock français formé en 1999 par Jennifer Ayache fait une escale à l'Octav dans une tournée déjà bien boostée ! Venez découvrir ou redécouvrir l'essence pop-rock pétillante et les mélodies catchy !
Dimanche 25 : à 20 heures, concert avec Will Barber, 1re partie avec Fretswing. Artiste, découvert dans le cru «The Voice» 2017, Will Barber nous promet une soirée explosive pour clôturer le festival ! Une bonne odeur de rock'n blues avec un artiste au talent prometteur !
Concernant le vendredi 23, nous sommes au regret de vous informer que la venue de l'artiste Hoshi, initialement prévue ce jour-là à l'Octav, est reportée au samedi 2 décembre prochain. En effet, nous sommes dans l'obligation de reporter ce concert car l'artiste sera en studio pour finaliser l'enregistrement de son 1er album dont la sortie est prévue à l'automne 2017. Il est impossible pour la production de décaler ces séances de studio importantes pour la carrière de l'artiste. Ce n'est que l'affaire de quelques mois avant d'accueillir le phénomène Hoshi qui, d'ici décembre, fera encore plus parler d'elle ! Donc, l'interprète de «Comment je vais faire ?» sera présent et vous aurez ainsi l'occasion de la découvrir à travers les médias nationaux avant son concert de décembre !
Tarif des concerts : 15 €.
Infos, billetterie : Octav, tél. 05.62.33.74.00 ; office de tourisme, tél. 05.62.37.63.55. Sur ticketnet : https://www.ticketmaster.fr/fr/resultat?ipSearch=l%27octav

La 3e édition des Tablées de Vic.

Les élus ont communiqué sur l'organisation de ces trois jours de juillet.

Une première communication pour la 3e édition des Tablées de Vic, programmée les 13, 14 et 15 juillet prochain ; festival populaire de gastronomie placé cette année sous le parrainage de Christian Constant, avec une brigade de quelque 23 chefs. Les Tablées ont fait l'objet d'un point informatif développé par le maire, Clément Menet, entouré des élus délégués en charge du secteur de l'organisation, toujours en collaboration avec la régie municipale présidée par Éric Bertranne. Arlette Skrzynski est chargée de la scénographie et de la décoration du site (originalité et surprises annoncées). Monique Bosom s'occupera de la programmation musicale et des animations. Anne-Laure Larmitou-Latrille se consacrera aux Tablées des petits chefs organisées avec l'équipe des animatrices du centre de loisirs. Enfin, Jean-Pierre Billon aura pour mission la coordination de la logistique avec les services.

Basiques et innovations

Les soirées commenceront à 19 heures pour une jauge d'accueil à 1.000 convives par soir. Les tarifs arrêtés sont de 25 € par soir pour les adultes (pack 3 soirs à 22 € chacun ; pack groupe minimum 10 personnes à 22 € chacune) ; ticket enfant à 10 €. L'ouverture sera le jeudi 13 juillet avec le chef Constant et, aux différents pupitres cuisine et desserts, des chefs tels que Christophe Marque (Montech), Pierre Augé (Béziers), Sébastien Grave (Bayonne et Paris), Xavier Spadiliero (Vic), Mathieu Mandard, et le food truck M. Vagabond de Lourdes. Le vendredi 14, des duos Meilleur Ouvrier de France et chef MOF seront présents avec le boucher Hervé Sancho, de Bagnères, et Damien Cazaux, de Tarbe ; le fromager Dominique Bouchait, de Montréjeau, et Vincent Casassus, d'Auch ; la poissonnière Sophie Fernandès, de Gaillac, et Philippe Piton, de Villecomtal ; le pâtissier Philippe Parc, de Marseille, et Thibault Lagoutte, de Preneron ; le pâtissier Patrick Berger et Jean-Pierre Cénac et le food truck du jour Mama & Papa, de Toulouse. Le samedi 15, seront à l'honneur une soirée bistronomique toulousaine, des chefs étoilés et candidats «Top Chef» et le food truck Bro'colis, de Bayonne. La billetterie en ligne sera lancée le 13 mai sur lespetitsbillets.fr/event/les-tablees-de-vic-2017, avec la carte des menus et un programme complet.

Sortie nature au rucher Jean-Monnet.

Observation et photos au rucher-école.

À l'initiative du Centre permanent d'initiatives pour l'environnement, le CPIE Bigorre-Pyrénées, partenaire de l'établissement d'enseignement agricole de Vic, le Legtaf Jean-Monnet, dans des actions telles que les «sentinelles de la biodiversité», une sortie nature a été organisée sur le site du rucher de l'établissement. 

Le thème ? «Au cœur de la ruche : le monde des abeilles», en co-animation de Xavier Dornier, animateur nature, et Philippe Bricault, enseignant (coordonnateur BTS gestion et protection de la nature) et responsable du Club apiculture de l'établissement. Un groupe de huit curieux, passionnés, candides ou plus avertis, ont d'abord satisfait à l'épreuve d'un quiz abeilles (comment font-elles le miel, que ramènent-elles à la ruche pour ce faire...) avant de s'équiper de combinaisons d'apiculteurs. Ouverture des ruches pour une observation «de tout près de la vie des colonies et même attraper une reine particulièrement coopérative !» ; au final, de la reine aux ouvrières en passant par les faux bourdons, du miel à la gelée royale, plus de secrets pour les participants !

Skate!

24 juin 2017

Manon et Corentin, lauréats de la Ligue des Droits de l'Homme.

Les lauréats entourés de l'équipe pédagogique, parents et délégués de la Ligue.

Françoise Dumont, présidente nationale de la Ligue des Droits de l'Homme, dans l'éditorial de présentation de l'édition 2016-2017 du concours «Écrits pour la fraternité», soulignait : «Dans un moment où les conflits qui se déroulent hors de nos frontières ont aussi des répercussions dramatiques sur le territoire français, il revient à la LDH de contribuer à l'éducation à la paix qui stipule que celle-ci n'est jamais acquise. Défense des droits de l'Homme, lutte pour le respect de la diversité culturelle et contre l'impunité des criminels de guerre, dénonciation des ventes d'armes, promotion de la démocratie… les entrées dans cette thématique sont multiples».
Si Agnès Franceschi, enseignante coordonnatrice du dispositif Ulis à la cité scolaire Pierre-Mendès-France, relayait pour la 2e année scolaire, la proposition de participation au concours né dans la décennie 1990, cette année sur le thème «Du pain en temps de paix est meilleur que du gâteau en temps de guerre», c'est bien une première de voir accéder deux élèves (classes de 4e et 3e d'Ulis) de l'établissement vicquois au palmarès, précisément à la 2e place «ex æquo». Manon Deruelle et Corentin Guyot ont imaginé des lettres de poilu, la première sous le titre «Des nouvelles de ma chère femme et de mon cher fils», le second sous le titre «Une histoire de la guerre 1914-1918» ; des textes qui seront publiés dans le recueil édité par la Ligue des Droits de l'Homme.

Jusqu'à Paris

Pascal Touzanne, proviseur, et Régis Boulay, principal adjoint, avec Agnès Franceschi, ont accueilli les délégués de la section de la LDH Tarbes-Bagnères, dont le président Denis Boutin, pour des félicitations et une remise de cadeaux, en présence des parents. Agnès Franceschi le dira : «Le sujet de l'année était très difficile, Manon et Corentin peuvent être fiers du travail qu'ils ont réalisé» ; le proviseur ajoutant : «Je suis particulièrement fier pour les élèves et leur enseignante de ce prix prestigieux qui récompense leur travail, sérieux et authentique». Du côté des militants de la LDH, un souhait, celui que beaucoup de jeunes des établissements des Hautes-Pyrénées participent à ce concours. La délégation des lauréats avec leur enseignante a fait le déplacement à Paris, le 17 juin, pour la cérémonie de remise des prix.

El Chaltén, provincia de Santa Cruz, Patagonia Argentina.

23 juin 2017

Un A340 survole Tarbes à faible altitude et émeut la population.

C'est un A340 qui a semé la panique en cette soirée de Fête de la musique à Tarbes. / Photo archives DDM

Grand émoi sur la ville de Tarbes, mercredi, entre 21 heures et 21h 15, en pleine Fête de la musique.
De nombreuses personnes se sont inquiétées de voir un avion si près d’elles au point de penser qu’une catastrophe pourrait bien se produire.
Sophie et Christiane en tremblent encore : « Je l’ai vu arriver sur nous ». Patricia, installée à la terrasse d’un restaurant avec ses amis, a sursauté : « Je pensais qu’il allait s’écraser sur les immeubles ».

Une hauteur de sécurité de 5000 pieds

Selon Sébastien Barjou, chef d’organisme navigation aérienne de Tarbes et Pau, le pilote a commis une infraction et une enquête est ouverte par la gendarmerie du transport aérien.
Car les règles de l’air, lors du survol d’une agglomération, impose une distance de 5000 pieds. « Tout pilote d’Aéro-Club et de commerce connaît ces contraintes de sécurité », explique le responsable.
De plus, cet Airbus vide de tout voyageur, qui sortait de l’usine Tarmac pour révision, devait faire des essais avant de prendre les voies vers Madrid, selon un code lui aussi très précis, et se diriger soit vers l’est soit vers le nord, mais en aucun cas au-dessus de la ville.

La situation prise au sérieux

Le pilote a failli quelque part. Et la situation est prise au sérieux car « dans les trente ans de l’histoire de l’aviation tarbaise, rien de tel n’est enregistré, c’est un événement anormal qui mérite enquête ». 
Elle est suffisamment préoccupante pour que la direction générale de l’aviation civile reprenne le dossier.

Fête et festival de solstice.

Image associée

FEU DE LA SAINT-JEAN >
Saint-Aunis. Tradition ravivée depuis quelques solstices d'été par l'association de quartier Saint-Aunis, d'une soirée festive autour du feu de la Saint-Jean. L'édition 2017 démarre à 16 heures par un programme ludique, pétanque et autres jeux de plein air gratuits, et balade en calèche. À 18 h 30, apéro-musical avec l'Harmonie de l'Indépendante ; une touche de Brésil à 20 heures avec démonstration spectaculaire de l'art de la capoeira, avant les agapes prévues autour de 21 heures, en attendant que la nuit tombe et l'embrasement du feu à partir de 22 h 30. Prolongations dansantes avec le bal animé par Serge et Sandrine. Renseignements, réservations au 05.62.96.72.46.
ZIK A VIc >
5e édition. Ces 24 et 25 juin, salle de l'Octav au Centre multimédia, deux affiches pour deux soirées inédites du festival Zik à Vic. Samedi 24 à 21 heures, concert avec Superbus , le groupe pop rock français formé en 1999 par Jennifer Ayache, «l'essence pop rock pétillante et les mélodies catchy». Dimanche 25 à 20 heures, concert avec Will Barber, artiste, découvert à «The Voice» 2017 ; ambiance rock'n'blues avec 1re partie assurée par Fretswing. Tarif des concerts : 15 €. Infos/Billetterie : Octav 05.62.33.74.00 / Office de tourisme, 05.62.37.63.55. Sur ticketnet : https ://www.ticketmaster.fr/fr/resultat?ipSearch=l%27octav

Confidences en paroles, mots, notes

Partages.

Martine Coutière est écrivain public, «L'écrivOeuse». Sa première démarche ou volet de son activité professionnelle : «J'écris selon vos vœux» pour des écrits sur mesure (courriers privés, officiels ; rapports de stages, comptes rendus, discours, invitations…). Et puis est venue en 2016 une aventure inédite accompagnée par la commission culturelle de la communauté de communes de Vic-Montaner (avant la fusion des 3 collectivités du val d'Adour en com com Adour-Madiran) par le biais de la médiathèque de Vic. Une aventure de rencontres, d'écoute, de confidences, d'écritures de gens d'ici de naissance ou venus d'ailleurs par choix ou par hasard… 
Textes et poèmes itinérants entre ceux qui se sont approchés de la «Table de confidences» de l'écrivOeuse. Et l'écrivOeuse, «ils ont écouté à leur tour et reçu en plein cœur le texte qui venait d'être créé devant eux, révélant l'ampleur des indices drôles ou tendres de leur témoignage». Aventure jusqu'à la publication aux éditions Vox Scriba avec des illustrations dont les photos de Damien Michard.
Les «Confidences en val d'Adour» continuent leur itinérance par la voix de «L'EcrivOeuse», accompagnée de musiciens et des morceaux en intermède ou qui soulignent les lectures ; lectures d'extraits du recueil qui, au coffee-shop de Vic Thé Ô café où Cindy a accueilli Martine Coutière, ont été rythmées par Nino Ferrer à la guitare et Pierre Hossein à la balalaïka, créant une atmosphère particulière de cercle de lecteurs-auditeurs.

Lever de soleil sur le Fitz Roy, El Chaltén, Patagonie Argentine.

22 juin 2017

Artpiculture, abeilles biodiversité et plus encore .

Participants à un atelier au rucher communal  du Cèdre.

Depuis le conseil municipal de mars 2011 à l'ordre du jour duquel était inscrit le partenariat entre l'association Artpiculture et la commune pour la maintenance des ruches installées à l'espace du Cèdre et l'animation pédagogique auprès de divers publics, la «feuille de route» et le champ des activités de l'association se sont étoffés.
Municipalité pionnière, précurseur même, qui anticipait, par choix volontariste, une politique de développement durable, de maintien ou retour à la biodiversité, de pratiques raisonnées pour l'entretien des espaces publics urbains et périurbains, anticipait sur les préconisations et prescriptions quant à l'utilisation des produits chimiques. L'association Artpiculture dans une dynamique similaire, dans la continuité de son partenariat avec la municipalité, a confirmé et développé son action : elle exerçait avec deux personnes et aujourd'hui avec cinq dans des registres complémentaires. Olivier Trouille qui, avec Aude Bérard, en ont été les chevilles ouvrières, animateurs et gestionnaires, indique : «Le rucher de Vic a été un moteur, le succès des activités en ateliers au rucher et autour, leur qualité et les effets développés en ont fait sa renommée dans la proximité et plus largement, et a valeur d'exemple».

Équipe et interventions

Antony et Yannick développent des activités de sensibilisation à l'agroécologie sur le Val d'Adour. Animateurs de jardin naturel, leur travail peut être découvert à la Maison de l'eau à Jû-Bellocq, par exemple, avec le jardin de 2.000 m2 (la réalisation d'un sentier d'interprétation sera ouverte en 2018). Maëlle intervient sur l'alimentation et la santé (par exemple auprès des collectivités dans le cadre des restaurations scolaires). Aude, aujourd'hui, développe des formations d'animateurs et professionnels de l'alimentation, missions sur la diversité alimentaire (produits locaux, frais, maison…). Augustin, en service civique, assure des animations. Olivier Trouille souligne la dynamique intéressante sur le territoire intercommunal Adour-Madiran, dont le travail entrepris avec la Maison de l'eau, l'association Pierre et Terre, le Centre permanent d'initiatives pour l'environnement du Gers, cite aussi Puydarrieux et souhaite que la dynamique se renforce : «Travailler ensemble pour proposer des projets aux acteurs publics, dans une logique de territoire, dans une culture de la coopération, de communication, constructives, d'intérêt général et territorial». Pas des incantations, mais bien une volonté partagée.

RECORD : Le coeur des Colibris bat à une vitesse incroyable.

21 juin 2017

La voix de l'honneur depuis 77 ans.

À l'écoute de l'hymne national.

Depuis le décret n° 2006-313 du 10 mars 2006, le 18 juin de chaque année est journée nationale commémorative de l'appel historique du général de Gaulle à ses compatriotes, le 18 juin 1940, depuis Londres. Refuser la défaite et poursuivre le combat contre l'ennemi, exhortation «à la résistance dont la flamme ne doit pas s'éteindre», un texte, une voix et un homme aux engagements liés à l'histoire de France, à plus d'un titre. 
Une date du calendrier commémoratif et qui, pour ce 77e anniversaire à Vic, en même temps que le dernier épisode d'une série de consultations démocratiques d'une Constitution portant plus que l'empreinte du général de Gaulle, a été célébrée au cours d'un rassemblement quasi confidentiel, en présence d'officiels élus de la République (municipalité et conseiller départemental), représentants des associations patriotiques, corps constitués, notamment gendarmerie, service départemental d'incendie et de secours. 
Lecture de message et dépôt de gerbes par le maire Clément Menet et le major Jean-Pierre Quadri, ainsi que par les anciens combattants dont Jean Moïse, entouré du lieutenant-colonel Maslies et du colonel Lasjuillieras.

Enquête sur les moteurs cachés des vélos du Tour de France.

20 juin 2017

Balade de printemps, nouvelle édition.

Des siècles contemplent les amis de l'Histoire.

Les Amis de l'Histoire, d'Andrest, passionnés d'histoire locale, ont élargi leur territoire de prédilection jusqu'à Salies-de-Béarn, Orthez et Morlanne pour la traditionnelle Balade de printemps, guidés par Stéphane Abadie.
Première étape à Salies-de-Béarn, où ils ont découvert l'histoire de l'exploitation et le rôle du sel dans le développement économique et sociétal de la cité depuis le Moyen Âge (corporation des parts-prenants) jusqu'à la création des thermes au XIXe siècle.
Puis Orthez où le guide, le long des ruelles de l'ancienne capitale du Béarn, rappelait les personnages célèbres tels Gaston de Moncade, Gaston Fébus, Jeanne d'Albret, et conduisait vers l'église Saint-Pierre, la tour Moncade, vestige de la forteresse édifiée par Gaston VII Moncade au XIIIe siècle, le Pont vieux (XIIIe et XIVe) avec sa tour à moitié-pont au rôle défensif important pendant les guerres de religion, et plus tard, face aux troupes de Wellington ; sur le chemin de Compostelle, la ville a aussi un temple. Ivan Mikolasek évoquera l'histoire du protestantisme dont un musée dédié est à découvrir dans la maison de Jeanne d'Albret.
Le groupe a fait une petite entorse à l'itinéraire annoncé pour admirer une curiosité architecturale : le château de Bellocq édifié par Gaston VII Moncade au XIIIe, place forte conçue pour abriter une garnison importante, sa vaste cour intérieure permettait de mettre à l'abri la population en cas d'attaque du village. Morlanne, dernière étape, pour deux joyaux architecturaux : l'église Saint Laurent du début du Xe, remaniée fin XIVe et dotée d'une tour-clocher carrée, crénelée, tout à fait particulière ; le Château de Morlanne érigé par Gaston Fébus en 1373, construction «fébusienne» rappelant à plus petite échelle, le château de Montaner. Au retour, plus qu'un satisfecit exprimé à destination de l'association et du guide : l'invitation à bien vouloir préparer d'autres balades printanières.

Matinale musicale inédite !

Tous ensemble pour la fête 2017.

La Fête de la musique et le solstice d'été du 21 juin sont indissociables en France depuis la première édition en 1982, sous l'impulsion du ministre de la Culture d'alors, Jack Lang. Si la date et l'événement donnent l'occasion de programmations festives dans les grandes villes, dans beaucoup d'autres, les organisateurs l'anticipent ou la reportent sur le week-end le plus rapproché. 
Cela a été le cas à Vic, où la municipalité, avec le concours des cafetiers, restaurateurs et associations, a programmé la fête le samedi 17 juin ; ceci n'étant pas le seul fait marquant. En effet, Vic a confirmé sa dimension de ville à la convivialité gourmande, avec, pour cette édition 2017, une nouvelle proposition : à la traditionnelle sardinade musicale de la place de Verdun avec l'équipe du Bigourdan, s'est ajoutée un moules-frites place Gambetta en synergie des équipes du Tivoli-Moderne-Réverbère-Central en cuisine sous chapiteau, avec deux scènes pour les différents groupes aux styles et rythmes variés. 
Enfin, et ce n'est pas la moindre des innovations, l'Harmonie de l'Indépendante et Vic Music ont fait cause commune, en matinale, sous la halle, pour lancer la journée festive à l'heure du marché hebdomadaire. Les élèves de différentes classes d'instruments de l'école de musique, parfois musiciens aux pupitres de l'Harmonie, choristes de l'Espace Chant, se sont réunis pour une matinale musicale inédite.

Paysages aquatiques.

19 juin 2017

Atelier jardin aux Acacias.

Chantal et Antony avec l'équipe des résidents jardiniers.

L'équipe d'animation, personnels hospitaliers de l'ensemble du site vicquois du centre hospitalier de Bigorre, autour de Christelle, animatrice coordinatrice, Chantal, Carlos, Lætitia, avec les renforts de Régine et Sandrine, propose des activités aux résidents tout au long de l'année, en collaboration et partenariats divers.
Il en est ainsi avec Artpiculture, association d'éducation créative à l'environnement, dont l'intervenant Antony Guyochet, animateur jardin naturel, fait équipe avec Chantal à l'atelier jardin lors des deux ateliers mensuels.

Des légumes cultivés et dégustés

Au fil des saisons, ils développent des activités adaptées, y compris l'hiver, avec par exemple des réalisations d'étiquettes ou de pancartes. Si Jean-Louis et Michel apparaissent comme les délégués à l'arrosage, il faut dire qu'ils exécutent leur délégation sous le regard bienveillant sinon la surveillance des résidents intéressés – Yves, Xavier, Abel, René, Odette, Jeanne… qui mettent la main à la pâte s'il faut ! 
À quelques jours de l'été, sur le site des Acacias, dans un coffre-jardinière géant en bois (avec un hôtel à insectes compris) disposé dans l'espace naturel, ainsi que dans les jardinières en dur qui agrémentent les accès et terrasse d'un bâtiment, c'était à la fois jour de cueillette et récolte, jour de plantations, jour d'échanges de recettes (les légumes issus du jardin, nettoyés et conditionnés par les résidents sont intégrés aux menus).
Exercices physiques, exercices de mémoire, réminiscence… des échanges autour de ce qui aujourd'hui tient du militantisme écologique (le compostage) et qui était du quotidien banal autrefois, tout comme les plantations associées fleurs-légumes (en l'occurrence œillets d'Inde au pied des tomates, association favorable) ; savoir-faires d'anciens, d'un temps où l'on ne qualifiait pas la production de «bio», redécouverts par des défenseurs d'une planète malmenée et en danger aujourd'hui.
La récolte du jour ? Choux, oignons, haricots verts, pommes de terre et framboises. Les plantations du jour ? Dans les espaces laissés libres par la récolte et le nettoyage, des salades, choux-fleurs, potimarrons, persil, basilic. Jardin potager et fruitier qui fait aussi le plaisir des visiteurs, familles et amis : ah la petite framboise tentatrice qu'on n'a pas résisté à prélever !

18 juin 2017

Aïkido : stage international.

Art martial non compétitif.

Quatrième rendez-vous annuel organisé par le club d'aïkido vicquois autour de Thierry Sabathier, au gymnase de La Herray. Les samedi 17 et dimanche 18 juin, un stage international d'aïkido traditionnel, animé par Alain Peyrache Shihan, fondateur de l'école EPA/Ista (www.dojoista.com).
«C'est l'occasion pour les aïkidokas venus de la France entière de pratiquer cette discipline martiale par essence non compétitive, ayant pour but le développement personnel de chacun de ses pratiquants, au travers d'une meilleure connaissance de soi-même, de ses craintes, de ses limites. Approche de l'art martial fondamentalement orientale ; en aïkido comme dans toutes les disciplines traditionnelles japonaises, on apprend à pratiquer sans désir de se positionner par rapport aux autres pour asseoir son ego sur un empilement d'honneurs, de titres honorifiques et de gloire ! 
Et comme le disait maître Morihei Ueshiba, fondateur de la discipline : «L'aïkido ne s'explique pas au travers des mots, il se vit tous les jours et se révèle par la pratique». Rien de mieux pour les personnes intéressées que d'aller assister à ce stage exceptionnel pour entrer en contact avec cet art si moderne, le samedi 17, de 16 heures à 19 heures, et le dimanche 18, de 9 heures à 12 heures, au gymnase de la Herray à Vic-en-Bigorre.
Le club. Le dojo d'aïkido de Vic-en-Bigorre assure des cours les lundis et les jeudis, de 19 h 30 à 21 heures. Renseignements et inscriptions au 06.34.65.19.66.

17 juin 2017

Pierre-Mendès-France : engagement festif et caritatif.

Disparates, sans doute, et généreux à l'unisson !

La Maison des lycéens (MDL) de la cité scolaire Pierre-Mendès-France (pour mémoire, une MDL existe dans chaque lycée, c'est une association gérée directement par les élèves de 16 ans ou plus) a pour rôle la participation au développement de la vie sociale, culturelle et sportive dans l'établissement.
L'association développe et soutient des projets sportifs, culturels, humanitaires ou liés à la citoyenneté, projets pour le financement desquels la MDL organise des activités. Les lycéens sont accompagnés par un référent adulte dans un rôle de conseil et plus de manière à pouvoir fonctionner dans la durée, ainsi le référent facilite la transition d'une année sur l'autre. Valérie Morenne, conseillère principale d'éducation, étant la référente de l'équipe pédagogique de l'établissement vicquois.

Une journée pour Ela

Parmi les actions engagées, la journée caritative à laquelle l'ensemble des élèves de la cité scolaire est invité à participer. L'an dernier, cette journée avait été l'occasion d'organiser des courses -relais. Les fonds recueillis étaient destinés à l'association Mira Europe, fondation Frédéric-Gaillanne, en soutien au 1er centre européen d'éducation de chiens guides remis gratuitement à des enfants mal ou non-voyants.
En ce mois de juin, avant le départ des élèves et la libération des classes (l'établissement étant centre d'examens), la MDL avait choisi de soutenir l'Association européenne contre les leucodystrophies (Ela), une association que des sportifs de haut rang tels Zinédine Zidane, Luc Alphand ou Stéphane Diagana accompagnent. Dans un esprit ludique et festif, des équipes aux couleurs, tenues et équipements hétéroclites ont concouru à des épreuves tout aussi farfelues. L'essentiel étant bien que sous la bannière «Mets tes baskets et bats la maladie», des élèves se sont engagés concrètement.

16 juin 2017

À la MJC, la démocratie associative autrement.


 Certes le cadre, et surtout l'esprit !

L'équipe de la Maison des jeunes et de la culture, la MJC de Vic, autour de la présidente Marie-Christine Berjonval et l'animatrice Sira Pétchot, est ambassadrice de pratiques de démocratie associative qui en font une association originale. 
Au-delà de la présentation détaillée des différents bilans — somme toute, un minimum requis pour des structures se réclamant de la loi 1901 — le document récapitulatif diffusé pour les participants à l'assemblée générale comptait un historique de la MJC à Vic depuis la création de l'Association de gestion du centre de loisirs, en juin 1992.

Des étapes successives

La MJC a connu plusieurs évolutions dont le conventionnement avec la ville par le biais du Centre communal d'action sociale (CCAS) et la convention avec la fédération régionale des MJC ; l'assemblée constitutive d'une MJC en 1998 ; l'agrément association Jeunesse et Éducation populaire en 1999 et jusqu'à la signature, en janvier 2016, d'une convention triennale d'animation et d'accompagnement de projet avec la ville de Vic pour 2016, 2017 et 2018. Voilà pour l'ossature. Ensuite, viennent des paramètres, facilités certes par le site de la MJC, comme l'organisation de la réunion côté cour, autour de tables conviviales, avec cette invitation : «La MJC offre l'apéritif et nous vous proposons de nous amener votre spécialité à partager pour faire table commune». Il n'était qu'à découvrir le buffet dressé, les couleurs, d'abord, et les saveurs, ensuite, pour une invitation plébiscitée.
Enfin, en dernière page du document de l'assemblée générale, en exergue, une phrase : «Nous osons faire humanité ensemble en luttant contre les discriminations, en valorisant la mixité, l'égalité et l'ouverture culturelle». Cette phrase a été écrite et choisie par 500 jeunes de toutes les régions de France. Réunis à Strasbourg, en octobre 2015, lors d'une convention, ils avaient débattu sur les enjeux de société entre jeunes et moins jeunes pour «développer la prise de conscience citoyenne et le désir d'agir pour une démocratie plus vivante».

15 juin 2017

Étapes de fin de saison pour les lutteurs vicquois.

Délégation vicquoise.

La 4e et dernière rencontre départementale de la saison pour les poussins A, B, C et benjamins , organisée par le club de l' Union sportive Rabastens (USR) et le comité départemental de lutte desHautes-Pyrénées , s'est déroulée à la salle polyvalente du complexe sportif de la commune. Une bonne participation avec 82 lutteurs et lutteuses des 4 clubs du département dont le SO Maubourguet avec 22 lutteurs (10 poussins A, 7 poussins B, 5 poussins C) et 1 arbitre ; l'US Rabastens avec 20 lutteurs (7 poussins A, 8 poussins B, 5 poussins C) ; le Tarbes PL avec 21 lutteurs (5 poussins A, 6 poussins B, 6 poussins C, 4 benjamins) et 3 arbitres ; le Club des lutteurs vicquois (CLV) avec 19 lutteurs (4 poussins A, 2 poussins B, 8 poussins C, 5 benjamins) et 6 arbitres.
La délégation vicquoise :
Poussins A : 
Mathis Jean-Baptiste , Noé Ribatet, Lucas Ducos, Pierrick Poinsot. Poussins B : Amélia Sancho , Kenzo Palacio. 
Poussins C : 
Lucie Poinsot, Shainy Royer, Rémi Blampain,Jimmy Sancho, Mathilde Vigne , Alex Ducos, Roman Magenties, Romane Ribatet. 
Benjamins : 
Erwan PineauBaptiste Barthélémy , Eva Ricquebourg- EmiAurélien Lamy, Loïc Ferret. 
Arbitres : Thommy Leloutre, arbitre régional , Nicolas Larroudé, Maxime Caminade, Erwan Pineau, Baptiste Barthélémy, et Eva Ricquebourg-Emi, jeunes arbitres certifiés.
Un retour avec 11 médailles d'or, 6 médailles d' argent, 1 médaille de bronze et les félicitations du président Michel Garatens pour la participation des lutteurs et arbitres.
AgendaDernière étape de la saison au gymnase de La Herray à Vic, pour tous les jeunes du CLV avec le passage des maîtrises et des acquis de compétences , le vendredi 16 juin à partir de 17 h 30. Rendez-vous estival pour les cadets et juniors dans le cadre du «Beach wrestling» programmé à La Teste-de-Buch les 14, 15 et 22 juillet . Infosphotos et vidéos sur le blog du club (http://clv65.skyrock .com).