31 août 2020

Les aides de l'État distillées pour les vins de Madiran

Les aides de l'État distillées pour les vins de Madiran

Pascal Savoret, président du syndicat des vins de Madiran et Pacherenc du Vic Bilh.

Ils tiennent encore le choc, les vignerons de Madiran ! Pourtant, l’annus horribilis, que traverse l’ensemble des professionnels du secteur viticole français, ne les a pas épargnés. À l’annonce d’une enveloppe supplémentaire de 76 millions d’euros d’aides, en sus des 170 millions du plan de soutien à la filière viticole acté par le gouvernement Macron au mois de mai, le scepticisme demeure.
"Ce sont surtout les grandes appellations, comme les vins de Bordeaux, qui vont en bénéficier ou les producteurs de gros volume de vins qui ne se gardent pas comme les rosés par exemple", explique Pascal Savoret, président du syndicat des vins de Madiran et Pacherenc du Vic-Bilh.
Car le plan de l État consiste en une distillerie de crise massive, comme celle que certains ont pu connaître dans les années 80. Le but : racheter aux producteurs leurs stocks d’invendus pour leur permettre de faire de la place dans leurs chais. Le vin en surplus, acheté 0.78 centimes le litre, sera transformé en gel hydroalcoolique, parfum, ou alcool pharmaceutique.
"Une aide privée de stockage serait plus adaptée à notre situation. Cela nous permettrait d’acheter des cuves, car les vins d’ici se conservent bien." Le coût de production des vins de Madiran et Pacherenc approchant 1 euro le litre, l’engagement des vignerons Hauts Pyrénéens dans cette opération de distillerie à grande échelle reste faible.
"Le prix de rachat est le même pour les AOP, IGP et vins de table. Ce n’est pas normal lorsque l’on sait la somme de travail fournie pour faire un AOP".
Selon Pascal Savoret, les vignerons de Madiran ont avant tout besoin d’une reprise de la consommation et des ventes, en berne depuis plusieurs mois.
Trinquez local
Si les vins AOP et IGP de Madiran n’exportent que 20 % de leur production, et ont été peu impactés par les taxes américaines imposées fin 2019, le confinement a eu lui, de grosses conséquences. "Les restaurants et cavistes fermés, l’accueil dans les domaines rendu impossible ont freiné très fortement les ventes", déplore Pascal. La reprise, entachée par l’annulation en série des événements festifs, reste pour l’instant décevante. "La plupart des mariages, communions et de festivals sont tombés à l’eau ou reportés. C’est un manque à gagner considérable." Face à l’annulation de la fête du vin à Madiran cette année, les producteurs et leurs restaurants partenaires ont décidé de réagir pour renouer le lien avec le consommateur. Ils ont créé "Les madiran’dez-vous de l’été!", du 14 au 16 août: Trois journées pour découvrir les domaines et soutenir les vins de notre département.

Domaines cherchent vendangeurs

Avec deux semaines d’avance, les vendanges débuteront début septembre. De nombreux domaines recherchent de la main-d’œuvre. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la Maison des vins de Madiran: 05-62-31-90-67
Sophie Loncan

Maubourguet. De la foire rurale à l’événement local

Maubourguet. De la foire rurale à l’événement local

Les chèvres des Pyrenées avec Julien seront sur la foire.

La Foire Saint-Michel fêtera son 10e anniversaire le 6 septembre. C’est un formidable lieu de rencontres, de mise en valeur des produits, de dialogue et de découverte culturelle. Guy Pendanx, maître ferronnier artisan d’art et du patrimoine parraine l’édition (deux titres de Meilleur Ouvrier de France). Une foire qui a su évoluer, datée du XIXe siècle et a su garder son âme.
Un programme chargé est proposé aux visiteurs : le marché terroir, la gastronomie, les stands "exotiques", les animations, le spectacle de danses tahitiennes avec Ori Tahiti Vahiné, banda Samba et autres animations. L’entrée et les animations sont gratuites.
Un nouvel espace est dédié aux artisans créateurs. Les exposants vous proposent de découvrir ce qu’ils conçoivent et fabriquent eux-mêmes, créations originales comme les poufs recyclés, accessoires de mode, objet déco, bougies, savons… Muriel et son tour de potière, Philippe et le tour à bâton, un ensemble complété par des collections originales ou insolites : casques de pompiers, fers à repasser, orchidées. Chevaux, moutons, chèvres et boucs des Pyrénées, volailles, oiseaux feront la joie des plus jeunes.
Une Foire animée
Le succès de la Foire tient à la qualité des exposants choisis et la mise en place du programme contribue à l’esprit festif et dynamique de la Foire. Si le thème cette année est "D’ici et d’ailleurs" vous pourrez approcher les régions et pays voisins, goûter des spécialités… et déguster un menu aux accents d’ailleurs.
La foire est ponctuée par des temps forts avec démonstrations de forge, danse, musique. Cette année, c’est aussi l’arrivée de nouveaux partenaires notamment Alain Brumont et la famille Bortolucci.
"À travers ce type de manifestation, on démontre que la ruralité vit et qu’elle amène du monde. On voit le dynamisme de la ruralité et cela permet d’ouvrir les yeux aux citoyens sur l’agriculture qui représente un rôle majeur dans notre territoire, c’est bien ce que vous faites et c’est une manifestation de qualité" souligne Jean Guilhas, conseiller départemental.
Un tas de bonnes raisons pour ne pas manquer l’évènement.
Se renseigner : 05.62 96.34.26 – Janine 05 62 96 46 46.
Janine Noguez

Pyrénées : Les températures s’effondrent, la neige blanchit les sommets

Bordeaux: La start-up Back Market grandit plus vite que prévu et déménage  aux bassins à Flot - Le Blog de Back Market
Coup de froid et de blanc sur le Pic du Midi.

Ce ne sont que quelques centimètres, tombés samedi après-midi puis dans la nuit, au-dessus de 2.200 mètres sur l’ensemble de la chaîne des Pyrénées. Mais cette neige représente la première chute depuis le 16 juin, comme l’indiquent les responsables de l'association Météo Pyrénées, suivie par des dizaines de milliers de personnes sur les réseaux sociaux : « Ce n’est rien d’exceptionnel mais la chute des températures est impressionnante puisqu’on a perdu quasiment 20 degrés depuis vendredi. »
Résultat : de belles images de sommets blanchis dans les Pyrénées-Orientales ou en Andorre notamment, alors que les clichés de l’ouest de la chaîne sont « gâchés » par la brume.

Vers un rapide réchauffement

Si vous êtes dans le coin, pensez aussi à faire des photos : les températures vont bien remonter dans la semaine et la neige s’absenter pour quelque temps. En espérant qu’elle pense à revenir avant décembre, après s’être faite très rare sur une grande partie des Pyrénées l’hiver dernier.

Praxitèle. L'appollon sauroctone, musée du Louvre



.....

Praxitèle (en grec ancien Πραξιτέλης / Praxitélês), né vers , mort avant , est dès l'Antiquité l'un des plus célèbres sculpteurs grecsVarron écrit ainsi : « Grâce à l'excellence de son talent, Praxitèle n'est inconnu d'aucun homme un tant soit peu cultivé1 ». On place l'œuvre de Praxitèle dans la période du « second classicisme » (vers 370-), auprès d'autres grands sculpteurs grecs comme LéocharèsScopas, et Lysippe, qui reprennent les modèles de la période classique tout en renouvelant la représentation en apportant une réponse aux canons classiques établis par les œuvres de Polyclète, visible notamment dans de nouvelles recherches stylistiques, l'émergence de nouveaux types, et une nouvelle pondération.
Sa vie est très mal connue : si sa période d'activité va de 375 à , on ne sait même pas avec certitude ses dates de naissance et de mort. La tradition en fait le fils du sculpteur Céphisodote et le père de deux autres sculpteurs, Céphisodote le Jeune et Timarque. Les sources antiques évoquent également sa relation avec son modèle, la courtisane Phryné. Celle-ci est censée avoir inspiré l'une des statues les plus connues de l'Antiquité, Aphrodite de Cnide. Ainsi Praxitèle est-il le premier artiste à avoir représenté le nu féminin intégral dans la grande sculpture grecque.
Aucun original ne peut être attribué à sa main de manière certaine, mais de nombreux types statuaires lui sont rattachés et sont parvenus à l'époque moderne par le biais de copies romaines, de figurines en terre cuite ou de monnaies. Parmi les plus célèbres figurent l'Apollon sauroctone, la Diane de Gabies, l'Éros de Centocelle, l'Hermès portant Dionysos enfant, le Satyre au repos, le Satyre verseur ou la Vénus d'Arles. Des découvertes ou redécouvertes récentes, comme le satyre de Mazara del Vallo ou la Tête Despinis, viennent également relancer le débat sur ce que nous croyons connaître de l'art de Praxitèle.

30 août 2020

Vic-en-Bigorre – Assemblée générale extraordinaire lundi pour relancer le club de lutte



Une Assemblée Générale Extraordinaire se tiendra le lundi 31 août au Bar « Le petit Bigourdan » à 18h30 à Vic-en-Bigorre pour la relance du club de lutte après sa mise en sommeil.
Il sera procédé aux élections du nouveau Président et des membres du bureau. Il sera aussi question de la préparation de la saison 2020/2021.
A l’issue de la réunion, un pot de l’amitié clôturera cette Assemblée.

Vic-Bigorre. Agenda.

Agenda | BioExpresión Corporal Consciente

Pour bien débuter la rentrée, la Municipalité en partenariat avec les commerçants, les restaurateurs, et les associations vicquois,organise un week-end festif le 4 et 5 septembre 2020. 

AU PROGRAMME :

BRADERIE DES COMMERCANTS : le 4 et 5 septembre (en nocturne jusqu'à 23h le 5 septembre) 

DES ANIMATIONS DANSANTES ET CHANTANTES AU MARCHÉ DU SAMEDI MATIN : danse country, moderne, chorales, batucada, etc.

ANIMATIONS POUR ENFANTS le 4 et 5 septembre devant la Mairie (jeux gonflables) 

MARCHÉ DE NUIT le 5 septembre à partir de 18h sur le boulevard d'Alsace 

REPAS ET CONCERTS en centre-ville, à partir de 19h30 :
Place Verdun au Bigourdan avec un concert de Couleur Café,
Place Gambetta avec le traiteur Christophe LARGUEZE et un concert de Mocker's Rock Cover,
Repas chez les restaurateurs vicquois : L'Epicurien, le Réverbère, le Tivoli.

VTT free ride : le grand frisson au pic sans nom

VTT free ride : le grand frisson au pic sans nom



La vidéo d’Alexis Righetti de la descente free ride, à VTT, d’un pic sans nom sur les cartes IGN situé sur l’arête nord du Garlitz a déjà fait 26.800 vues sur sa chaîne youtube. Comme pour le Montaigu, les prises de vues sont à couper le souffle. Alexis Righetti est accompagné de Dimitri Garnier, champion de vélo de route amateur, dans le top 10 Ufolep, mais qui fait également beaucoup de VTT. On les suit d’abord dans l’ascension de ce sommet inconnu qui culmine à 2 737 m. Il n’y a pratiquement pas de chemin. La montée, sur un itinéraire cassant, n’est pas évidente, ce qui augure d’une descente un rien galère.
« Cette zone est très sauvage et assez méconnue des randonneurs. Nous avons en plus joué avec la météo en passant juste entre deux orages. Mais les nuages bas qui filaient avec le vent et qui projettent leurs ombres sur les montagnes magnifient les images », explique Alexis.
Parvenus au joli lac Catchet, les deux pilotes font une pause. « C’est ultra déversant » analyse Alexis en regardant le terrain. La montée en dévers n’épargne pas les pieds des riders. Ils évoluent ensuite sur de la bonne caillasse en dalles cassées avant le sommet. L’orage menace. Au sommet, nouvelle pause avant la descente.

Il chute à 2 m de la falaise

« Tout est bien raidasse. Le départ sur l’arête est chaud, à droite, c’est la falaise », avertit Alexis. Ils se lancent sur ses dalles de pierres au bord de la falaise. à un moment, Dimitri chute à 2 m de la falaise. « Là, on arrive aux limites du VTT, avec notamment une longue pente proche de 45° qui slalome entre les barres rocheuses. En cotation VTT on arrive sur du T5-E4 ce qui est à peu près le maximum à vélo de montagne », souligne Alexis. Les deux pilotes ont réussi à trouver une ligne sur cet itinéraire complexe qui leur a permis de rider l’ensemble de haut en bas sans jamais devoir descendre du vélo, ce qui est exceptionnel sur un sommet de cette ampleur et aussi raide. Ils ne sont pas descendus par là où ils sont montés, ce qui, en principe, est contraire à la règle du free ride. Leur ligne n’emprunte aucun sentier balisé du pic jusqu’au lac Catchet. à un moment, coincés par des falaises, ils ont dû remonter et redescendre par un autre endroit afin de revenir sur le lac de Catchet. Ensuite, la partie inférieure, sur sentier, se révèle sinueuse et très difficile techniquement. Bref, une descente free ride plutôt costaude superbement filmée.
 

Lysippe, l’Hercule Farnèse , musée archéologique de Naples


Hercule Farnèse - Musée Archéologique national de Naples | Naples,  Archéologie, Voyage italie

29 août 2020

Caixon. Armée des ombres, mémoire perpétuée

Caixon. Armée des ombres, mémoire perpétuée

Relais mémoriel intergénérations.

Des stèles, témoignages de pierre pour hommes d’honneur, comme autant de lieux tragiques sur des itinéraires que patriotes, résistants, maquisards, combattants, avaient choisis, à la reconquête de la liberté pour leurs compatriotes. À Caixon, la mémoire de Daniel Seguin, André Magne, Marcel Danzas, Paul Danzas, a été honorée sur les sites mêmes où ces combattants (engagés en 1942) pour la liberté au sein du 49e RI du Corps-Franc Pommiès (CFP), trahis et dénoncés, sont tombés le 13 juillet 1944 aux mains de l’ennemi nazi. En ce 76e anniversaire de la Libération des Hautes-Pyrénées ordonnancé à Saint-Lézer et Caixon par le lieutenant-colonel Louis Maslies délégué du Corps-Franc Pommiès et du Souvenir Français, rassemblement et cérémonie devant chacune des stèles encadrée par les représentants des associations patriotiques et leurs drapeaux ; commémoration avec des fidèles du devoir de mémoire, et autour d’Aurélien Simonet, nouveau maire accompagné d’élus municipaux, l’exercice du relais mémoriel illustré par la participation de deux enfants, Samuel et Enzo, ainsi que deux anciens combattants, MM Ferrero et Bourrust, qui ont procédé aux dépôts de gerbes.
À la diffusion de La Marseillaise, s’est ajoutée pour la première fois, l’interprétation à la cornemuse du Chant des Partisans par un trio (Fabien, Ludovic et Jean Paul du groupe PikCelt), rappelant l’engagement et la synergie de combattants internationaux.
JP

Hautes-Pyrénées : deux radars tourelles installés

Hautes-Pyrénées : deux radars tourelles installés

Les deux radars sont installés sur la RD 935 à Nouilhan, entre Vic et Maubourguet, et sur la RD 817 à Ibos, en bas de la côte de Ger.

Depuis la fin du dernier confinement (et en attendant le prochain ?), les forces de l’ordre ont constaté un net relâchement non seulement sur les gestes barrières, mais aussi sur le respect des limitations de vitesse… Un besoin de liberté sûrement, une envie de transgresser après avoir été privés de tout ? Peut-être, mais le résultat fait que l’accidentologie a également progressé. Certes, la vitesse n’est pas le seul facteur des accidents, mais elle en rend, a minima, les conséquences plus sévères.
Bref, une augmentation des infractions, alors que beaucoup de radars ont été endommagés (voire carrément détruits) lors du mouvement des Gilets jaunes, et sont inopérants… Mais justement, afin d’éviter les destructions, l’administration a pondu les fameux radars tourelles, perchés à plus de 2 mètres de haut, au sommet d’un mât renforcé. Plus difficiles à neutraliser… D’un autre côté, ils sont plus visibles…

Des radars multifonctions

Mais surtout plus "intelligents", d’abord, ils flashent dans les deux sens, sont capables de différencier les voies de circulation et de discriminer voitures et camions, de voir soi l’on passe au feu rouge. L’arme absolue, qui pourra aussi à terme, une fois que ce sera homologué, traquer les utilisateurs de téléphone au volant, les défauts de ceinture ou les dépassements illégaux…
Les deux (premiers) radars tourelles installés dans le département se situent donc à l’emplacement d’anciens radars "classiques", sur la RD 935 entre Vic et Maubourguet, au niveau de Nouilhan, et sur la RD 817 à Ibos, en bas de la côte de Ger. Depuis plusieurs mois, les anciens radars, cassés, avaient été démontés, on a donc sans doute pris quelques mauvaises habitudes… Il va falloir se remettre rapidement dans le droit chemin, ces radars tourelles sont prêts à fonctionner. A bon entendeur…

Ce qu’il faut savoir…

- Les radars tourelles sont capables de flasher dans les deux sens, et donc d’identifier une moto, même si elle vient de face…
- Leurs mâts sont renforcés pour éviter les dégradations.
- Ils "suivent" les véhicules sur 100 mètres, mais ne flashent que dans une zone située entre 20 et 30 mètres de l’appareil. Si vous freinez suffisamment fort, vous pouvez éviter le flash.
- À propos de flash, ce dernier n’est plus visible, vous pouvez être "pris par la patrouille" et ne pas vous en rendre compte…
- Une rumeur veut que certains radars tourelles ne soient que des leurres. Les boîtiers sont en effet facilement démontables et peuvent être remplacés par des "faux". A vous de voir si vous tentez ou non le coup…
Christian Vignes

Le Doryphore de Polyclète

Polyclète (en grec ancien Πολύκλειτος / Polýkleitos) est un sculpteur grec du premier classicisme (ve siècle av. J.-C.), l'un des plus connus du monde antique. Il inspirera après la redécouverte de son oeuvre tout l'art occidental, posant les bases de l'art classique1.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bien que Polyclète soit l'un des artistes antiques les plus souvent mentionnés par les textes anciens2, sa vie est très mal connue. Sur la base des œuvres qui sont attribuées, sa période d'activité s'étendrait de 460 à 420 av. J.-C.3 Pline l'Ancien mentionne son floruit (apogée) lors de la 90e olympiade, c'est-à-dire en 420-417 av. J.-C., date qui correspond vraisemblablement à la statue de culte chryséléphantine d'Héra à Argos4.
Pline l'Ancien indique qu'il est originaire de Sicyone5, dans le Péloponnèse, mais toutes les autres sources6, notamment des inscriptions7, le mentionnent comme argien. Selon la tradition, il est l'élève d'Agéladas5, tout comme ses contemporains Myron8 et Phidias9. Il fonde ensuite à Argos un atelier. Parmi ses disciples, Pline cite Asopodoros d'Argos, Alexis, Aristéidès, Phrynon, Athénodoros et Déméas de Cleitor10. Des membres de sa famille auraient également été sculpteurs : son frère (?) Naukydès11 et le frère de ce dernier, Daidalos. Pausanias cite également un second Polyclète, précisant que ce n'est « pas l'homme qui a fait la statue d'Héra, mais un élève de Naukydès12. » Auteur de statues d'athlètes, ce dernier a surtout connu une carrière d'architecte, achevant ainsi le théâtre d'Épidaure.
Polyclète a peut-être travaillé à Athènes. Parmi les indices figurent la réalisation d'un portrait de l'ingénieur Artémon13, l'influence du Doryphore sur une figure de la frise du Parthénon et le fait que Socrate le cite à plusieurs reprises dans ses propos


28 août 2020

Actualités Vic-en-Bigorre - Le Challenge "Daniel Marty"

Actualités Vic-en-Bigorre

Un champion dans une équipe championne (Photo Archives Studio PYER, op. André Lauginie)

C’est à une journée de mémoire sportive, d’hommage et de convivialité partagée que l’USV XV autour du président Frédéric Dayman invite ce samedi 29 août sur le site du stade Antoine Ménoni. 
Le Challenge "Daniel Marty" du sportif vicquois disparu trop tôt en 1985, qui porta des couleurs d’Ovalie bigourdane dont le bleu et blanc, donnera l’occasion des rencontres à 15 h Magnoac 2/Vic 2 ; à 16 h 30 Vic/Magnoac ; à 17 h 30 Magnoac/Juillan ; à 18 h 30 Vic/Juillan. Modalités pour le public : entrée gratuite dans le respect des règles sanitaires en vigueur avec port du masque obligatoire, restauration sur place (au menu 10 €, melon jambon, entrecôte, dessert).
JP

Vic-en-Bigorre. SPF, adaptation solidaire en continu


Vic-en-Bigorre. SPF, adaptation solidaire en continu

Braderie en extérieur samedi.

Si dans le contexte sanitaire de la pandémie du Covid-19 la préservation du tissu économique fait l’objet de dispositions réfléchies en haut-lieu, instances gouvernementales et acteurs des entreprises, les activités associatives de solidarités locales relèvent majoritairement d’initiatives de proximité ; ainsi le comité du val d’Adour du Secours Populaire Français dont l’engagement sur le terrain n’a jamais cessé. Certes, l’activité a été adaptée avec l’application des contraintes décrétées successivement selon la situation.
De la période estivale, ce compte rendu : "L’été se termine et malgré le Covid, en plus des séjours vacances d’une semaine bien moins nombreux cette année, il a fallu chercher à "sauvegarder" le temps des vacances" pour un peu d’insouciance avec des "Journées bonheur "pour ceux qui ne sont pas partis".
Au programme, 3 journées, en collaboration : à la mer à Saint-Jean-de-Luz le 12 août, à Walibi le 20 août, et une sortie Accrobranches au parc de l’Aya vallée de Lesponne.
Après le confinement où seul l’essentiel vital des distributions alimentaires a été assuré à Rabastens et Vic (à ce sujet, Eliane Deba exprime des inquiétudes : "nous n’avons pas pour le moment de nouvelles du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) et nos réserves alimentaires sont épuisées"), l’équipe a rouvert les portes du local avenue Jacques Fourcade à tout public, avec cependant quelques "consignes" pour les dons (à déposer uniquement les jours d’ouverture et pour les vêtements en privilégiant les vestiaires d’été) et indique que le confinement a valu un afflux de vêtements à sa clôture, et, malgré les affiches faisant appel au civisme pour respecter les horaires de présence, des dépôts sauvages ont donné "un travail considérable et parfois peu fructueux aux bénévoles.
Aussi ce samedi 29 août de 9 h 30 à 12 h, une nouvelle braderie solidaire est organisée dans la cour du local au 200 avenue Jacques Fourcade. Tél. 05 62 96 72 75. Mail (spf.comite.val.dadour@orange.fr).
JP