04 août 2020

CCAM, réunion du 28 Juillet 2020

Le Petit Journal


55 commentaires:

  1. Compte tenu de son comportement M.Meunet n'est en rien indispensable au sein du bureau de la CCAM et ne garantira en rien le bon fonctionnement des instances communautaires.
    Comment croire à la bonne foi de ce personnage qui n'a eu de cesse de mettre la pagaille à la Communauté.
    Il s'est tiré une balle dans les pieds: qu'il assume, désormais, le prix de ses minables manœuvres. Les élus communautaires devraient lui signifier haut et fort. Il serait scandaleux de dévoyer les élections du 16 juillet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M. Ménet clame, aujourd'hui à qui veut l'entendre, que Vic "bourg centre du territoire" doit absolument faire partie du bureau de la CCAM ? Pourquoi l'avoir oublié le 16 juillet dernier ? Ce jour là, il a délibérément choisi de ne pas se présenter. Et pour cause, il venait de réaliser qu'il allait succomber à ses propres manigances en prenant une taule magistrale. Effet boomerang!
      Non, ce comique et sa troupe ne sont pas dignes de représenter leur commune: qu'ils restent à Vic raconter leurs salades aux vicquois.

      Supprimer
  2. Tiens! l'illustre Mr Paul a disparu du devant de scène ! Et sa place de vice-président ? Il s'est tellement donné de mal pour l'obtenir allant jusqu'à renier ses "valeurs" et sa "transparence".
    Et Mr Bonnargent qui au nom du "collectif" avait brigué la présidence de la CCAM: disparu ?
    J'espère que M. Ré et ses collègues ne céderont pas aux exigences de ses tontons flingueurs qui jouent, maintenant, leurs places sur le tapis vert, toute honte bue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M. Paul , lui, fait de l'huile et passe son temps à presser ses noyaux de rester fidèles à son incomparable génie politique.

      Supprimer
  3. Il faudrait qu'un maire d'une commune de l'ancienne ComCom Vic-Montanérès se présente chaque fois en vice-présidence contre Menet ou contre Roucau ou contre n'importe quel autre adjoint de Vic. Je suis persuadé que Menet et consors seront battu tant la haine contre eux est terrible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il appartient aux élus communautaires de manifester fermement leur désaccord sur ces nouvelles embrouilles et de clôturer ce feuilleton qui n'a pas raison d'être!

      Supprimer
  4. Effectivement, M. MENET avait la possibilité de se présenter au poste de vice-président le 16 juillet. Il a choisi de ne pas le faire. Maintenant, il exige une exclusivité et a fait signer un courrier aux élus de Vic de ne pas se présenter aux prochaines élections contre lui. De quel droit exige t-il une exclusivité ? Il fait peut-être la loi dans sa commune mais ça ne se passe pas comme ça dans une intercommunalité. Soit M. RE n'ouvre pas de poste de 9ème vice-présidence, il en a le droit, soit je suis d'accord qu'un maire d'une autre commune se présente contre M. MENET et soit affecté aux affaires vicquoises, chose possible également, le dernier mot revenant aux élus communautaires. Ce serait nier les élections du 16 juillet et le désengagement des élus vicquois ce jour là (aucun ne s'est présenté) que de laisser une place exclusive à M. MENET ! Je pense que les gens n'apprécieraient pas et ne comprendraient pas.

    RépondreSupprimer
  5. EXtrait d'un courrier envoyé le 23 Juillet par M. Menet au président de la CCAM avec prière de diffuser aux élus :
    " Les élus vicquois (majoritaires et minoritaires) pensent qu'il est indispensable que Vic soit représentée par son maire en tant que Vice-président au sein du Bureau de la CCAM... Aussi.. je vous prie de bien vouloir présenter cette question comme un élément pratique et non politique du fonctionnement de la CCAM et de ce fait, de désinciter toute autre éventuelle candidature pour cette Vice-présidence"
    La candidature unique ? une pratique qu'on n'avait pas vu en France depuis le 2ème Empire !
    Quel démocrate ce M. MENET avec le soutien de la minorité (ex opposition)
    Réponse au Conseil communautaire : ce point n'a pas été mis à l'ordre du jour !
    Autre extrait à venir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Menet dans toute sa splendeur. Il a joué il a perdu, et maintenant c'est du je veux un poste de VP d'office sans passer par des élections. En plus il fait signer, un document qui n'a peut être aucune valeur, aux ploucs qui l'entourent afin d'être le seul à pouvoir espérer une "place". Mesdames messieurs de la CCAM ne vous laissez pas avoir ne cédez pas à ce chantage. Il va bien falloir et rapidement que quelqu'un le remette à sa place une bonne fois pour toute. Menet n'est pas le centre du monde.

      Supprimer
    2. Oh la la !... une nouvelle aventure des pieds nickelés ! Après les pieds nickelés font de la politique avec le résultat que l'on connait, voici la séance de rattrapage avec ces exercices "pratiques". Et voilà M. Ré chargé de déminer le terrain et d'ouvrir une autoroute aux prétentions de Ménet et des élus vicquois (majoritaires et "minoritaires"): N'importe quoi ! Vraiment Ménet et Paul sont en passe de remporter le concours du meilleur couple de l'année !

      Supprimer
    3. C'est impensable cet extrait de courrier de M. MENET. Mais où se croit-il pour exiger une candidature unique alors qu'il avait tout loisir de se présenter le 16 juillet dernier. Que M. RE n'accepte pas ça, c'est anti-démocratique... sinon c'est la fin de la crédibilité de la CCAM. Je souhaite que les élus communautaires réagissent et présentent une candidature contre lui aux prochaines élections, si élections, car rien n'oblige la CCAM a ouvrir un poste de 9ème vice-présidence. Je n'ai jamais vu ça de ma vie... Incroyable !

      Supprimer
    4. Le couple de l'année ? Ben... c'est plus vraiment le cas, Le Paul a été répudié et se retrouve maintenant hors jeu. Il en est réduit à soutenir Ménet dans sa démarche personnelle.

      Supprimer
    5. Que de travail en perspective pour le Président Ré!

      Selon l'ordre intimé par Mr Menet, il doit bâillonner et ligoter près de 100 personnes afin de dégager la route. Mais ce type se prend pour qui?

      Supprimer
    6. "Le remettre en place une bonne fois pour toute" .... C'était rôle de l' opposition ... mais le sens aigu de la politique locale de leur gourou (Paul-le-félon) les a conduits dans le mur. Donc le groupe de l'opposition qui entre temps s'est mué en groupe minoritaire est muet, désespérément muet, pitoyablement muet, ridiculement muet.
      Et comme la tentative M. Ménet est vouée à l'échec, le gourou n'aura d'autre choix que de s'immoler pour le bien de Vic et de tout le monde!

      Supprimer
    7. Je partage votre opinion lorsque vous dites que sa tentative est vouée à l'échec. Son argumentaire, ses exigences ne sont pas recevables. Il est certain que le maire e Vic en a pleinement conscient. Alors pourquoi ce baroud aussi ridicule que désespéré. S'agit-il d'une ultime provocation ? A t-il été piqué dans sa vanité au point de faire n'importe quoi? Veut-il faire porter le chapeau de son échec au Président Ré ?
      Quoi qu'il en soit quelques commentaires ont insisté sur la lente et sure dégringolade politique de la commune de Vic depuis 2014. Ce nouvel épisode en est, hélas, l'illustration même.

      Supprimer
  6. Encore une preuve que Menet veut toujours avoir le dernier mot( même si cela n'a rien à voir avec la Ccam) il en a remis une couche sur LCI au sujet des masques. Le pauvre il avait été très vexé de se faire retoquer. Trois interventions pour raconter les mêmes choses, il tourne il vire jusqu'au jour où quelqu'un lui dira qu'il avait raison et là il pourra gonfler le torse il aura gagné. En résumé il faut le suivre les yeux fermés et surtout ne jamais lui dire qu'il a tort. C'est lui le dieu vivant, bientôt il va falloir se prosterner lorsqu'on va le croiser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez eu , il n'y a pas si longtemps , le roi soleil et, nonobstant certains errements , vous l'avez vénéré ! Allez , celui ci se prend pour Dieu tout puissant eh bien , il faut le laisser à ses certitudes et lui faire remarquer ses erreurs qui sont nombreuses . Là , il n'y a pas grand monde et c'est regrettable .

      Supprimer
    2. Le contre feu allumé avec son numéro concernant les masques sera t-il suffisant pour masquer son fiasco politique ? Je pense qu'il commence sérieusement à radoter. A exploiter en permanence l'inquiétude des gens, le filon s'épuise et ça ne prend plus dans les chaumières. Je ne comprends pas pourquoi LCI s'attarde sur cet épiphénomène vicquois avec une telle complaisance...

      Supprimer
    3. Qui c'est le roi soleil ??

      Supprimer
  7. Depuis que M. Menet a vaincu M. Paul, il ne sent plus... Pourtant M. Paul n'était pas difficile à battre ni d'ailleurs à récupérer. L'ex Normalien Menet devra relire le Cid de Corneille "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire". Mais c'était sans doute trop risqué à la Comcom d'ou M. Menet ne présente pas sa candidature afin de ne pas affronter un adversaire et estime que dans un 2ème temps, il doit être étre candidat unique. on peut douter que les conseillers communautaires après çà aient envie de le porter en triomphe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'ex Normalien Menet". Sans lui enlever ses mérites qui sont fort grands comme nous le constatons, notons qu'il a fait Normale Sup .... à l'économie !! C'est à dire Cachan et non pas rue d'Ulm. Nuance ...

      Supprimer
  8. autre extrait d'un courrier de M. Menet à m. Ré (23 juil)
    "nous vous rmercions de comprendre l'mpérieuse nécessité que le maire de Vic en Bigorre fasse partie intégrante du bureau de la CCAM pour son bon fonctionnement... Les conseillers communautaires vicquois du groupe minoritaire partagent d'ailleurs aussi cette analyse. Aussi, nous tenons à vous rappeler que seul le maire de Vic en Bigorre, parce qu'il est le seul à assurer la cohérence de tous les projets de la commune peut occuper cette position. C'est pour cela qu'aucun autre d'entre nous ne pourront être candidat à un tel mandat"
    Suivent les noms et signataires du maire des 1& autres conseillers communautaires de la majorité vicquoise.
    On savait que c'étaient des béni-oui-oui mais là en plus, ils avouent leur incompétence et leur inutilité.
    On doute que les conseillers communautaires des autres communes aient la même docilité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant il se pense indispensable, nous y voilà. Si je comprends bien il est le seul capable d'occuper le poste de VP,et au niveau de la mairie ce doit être identique puisqu'il a supprimé le poste d'adjoint aux finances pour pouvoir le faire lui, il a jugé que c'était trop difficile alors que dans tous les conseils l'adjoint était présent. Je ne comprend pas pourquoi il a besoin de conseillers municipaux puisqu'il est apte à gérer seul. Le pire c'est de faire passer ses acolytes pour des idiots et des incapables, il faut qu'ils soient un peu c-- pour accepter cela

      Supprimer
    2. "Pour son bon fonctionnement" !!! M. Ménet n'a donc qu'une vision mécanique de la CCAM ! On aurait pu pensé qu'il exigeait une place de vice-président pour mettre en œuvre des projets économiques, l'installation d'entreprises, de nouveaux services que sais-je encore eh bien non! M.Ménet exige cette place pour le bon fonctionnement de la CCAM. Rien d'étonnant que le groupe minoritaire ait rallié ce programme ambitieux!

      Supprimer
  9. Désolé je ne suis ni pour le roi soleil ni pour le dieu vivant. Entièrement d'accord avec le fait qu'il faut lui faire remarquer ses erreurs et essayer de le remettre sur le droit chemin, l'exercice va être très difficile voir impossible, il n'en fait qu'à sa tête il n'écoute que son nombril, même tous ses acolytes sont à plat ventre, pourtant certains d'entres eux pas beaucoup, c'est vrai, me paraissaient fort en gueule mais sûrement par derrière, ils sont tous pieds et poings liés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces seconds couteaux qui accompagnent aussi bien M. Ménet que M. Paul ont été choisis pour leur docilité. Pour la plupart novices en matière de politique municipale, c'est leur inexpérience et leur incompétence qui les réduisent à un silence complice et complaisant. Reste qu'ils disposent de leur libre arbitre, de leur conscience et de leur morale pour apprécier l'opportunité de cautionner ou pas les pittoresques égarements de leur mentor respectif.

      Supprimer
  10. Je suis estomaqué par la teneur des propos de M. MENET dans son courrier à M.RE.... "L'impérieuse nécessité que le maire de Vic fasse partie intégrante du bureau de la CCAM pour son bon fonctionnement" ! Il était où le 16 juillet ???? Le voilà maintenant qu'il nous fait un caprice pour un poste de VP qui lui était quasiment acquis avant cette triste histoire. M. MENET a un problème. Il faut qu'il consulte. Il se comporte comme un enfant gâté. Comment les délégués communautaires pourraient accepter de tels propos et assurer une vice-présidence à M. MENET et lui faire confiance ? Cela me paraît inconcevable. La CCAM a toutes les compétences requises pour assurer son fonctionnement sans obligatoirement un élu vicquois au bureau.

    RépondreSupprimer
  11. S'il doit y avoir d'autres élections, je souhaite que plusieurs maires, ou délégués communautaires (autres que des vicquois, présentent leur candidature pour une 9ème vice-présidence dédiée aux affaires vicquoises afin que M. MENET voit ce que le mot démocratie veut dire ! Il n'est pas en position d'exiger une candidature unique, ça ne s'est jamais vu. J'ose espérer que les élus de la CCAM auront à coeur de s'affranchir des ordres donnés par M. MENET à M. RE et que certains présenteront leur candidature. Dans le cas contraire, ils seraient les mêmes moutons que ceux de son conseil municipal, à la botte de M. MENET, qui aurait une occasion de plus de pavaner.

    RépondreSupprimer
  12. Inutile de tergiverser pendant des mois et des mois... La CCAM n'a pas à obéir aux ordres de M. MENET et peut très bien se passer d'élus vicquois au bureau. Donc inutile d'ouvrir un 9ème poste de VP pour satisfaire les ambitions de M. MENET et l'affaire est close.

    RépondreSupprimer
  13. Non , l'affaire ne peut en aucun cas être close ! On peut ne pas aimer monsieur Menet , je ne l'apprécie pas outre mesure , mais Vic reste la commune la plus importante de la CCAM . A ce titre il faudra que monsieur Ré en tienne compte ne lui en déplaise . Au stade où nous en sommes les Maires n'ont plus de compétence . Il ne leur reste plus que l'état civil ou ce qu'il en reste et une partie de la voirie . Nonobstant les griefs que je puisse nourrir à l'encontre de monsieur Ménet , et il y en a , je reste convaincu qu'une décision concernant une commune est du ressort de ses élus et non de ceux des communes voisines . Ne perdez pas de vue qu'il y va de l'intérêt de la ville . Personnellement je ne fais pas confiance , dans ce domaine , à monsieur Ré ni aux aux autres maires de la CCam !
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me parait difficile de dissocier la commune de Vic de ses représentants légaux issus du suffrage universel. Certes, la commune de Vic à une place légitime au sein des instances décisionnelles de la CCAM. Avant le 16 juillet dernier, elle était représentée par deux vice-présidents (M. Menet et M. Roucau).
      Si M. Menet ne s'était pas lancé dans un coup tordu dont il a le secret, cette commune aurait retrouvé ces deux vice-présidences.
      Seulement, voilà, il a placé son ambition personnelle et sa vanité légendaire avant toute chose sans aucune considération des intérêts de Vic.
      Et il demande aujourd'hui à M. Ré de réparer les dégâts non pas parce qu'il est porteur de projets mais pour le "bon fonctionnement de la CCAM".

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord avec vous.En effet, Vic a une place légitime au sein de la CCAM. Mais comme indiqué, c'est M. MENET (et ses acolytes) qui a mis Vic dans cette situation. Aucun élu vicquois ne s'est présenté, ce qui montre quand même un désintérêt pour Vic. Ce qui me dérange, c'est maintenant la façon dont il s'y prend pour récupérer une place de VP. Il n'est pas dans une position pour exiger une candidature unique alors que rien ne l'empêchait de se présenter lors des élections du 16 juillet. Je ne crois pas du tout à son intérêt pour la commune de Vic, et une fois de plus, ne lui en déplaise, la CCAM n'a pas besoin de lui pour bien fonctionner. Comme indiqué, ce n'est pas en tant que porteur de projets que la place l'intéresse,c'est simplement par pure ambition politique.... Je ne pense pas que les élus communautaires aient apprécié ce coup monté contre M. RE et qu'ils soient maintenant disposés à voter pour M. MENET, si vote il y a.

      Supprimer
    3. Personnellement, je ne pense pas non plus que les élus communautaires aient apprécié bien que 27% d'entre eux ont pensé le contraire. Ce pourcentage reste néanmoins à tempérer par les 15% représentés par Vic.
      Nous avons affaire pour l'immense majorité à des maires ruraux de petites communes qui sont bien éloignés des méthodes du maire de Vic et qui aspirent à une gestion apaisée de l'intercommunalité. Traditionnellement, les clivages s'effacent pour travailler dans le consensus. C'est très différent d'un conseil municipal.
      Nul doute que la diffusion des courriers, exigée par le maire de Vic, produira le contraire de l'effet escompté.
      A de rares exceptions près, ils n'emporteront pas l'adhésion mais bien au contraire attisera le ressentiment déjà très perceptible après l'affaire du 16 juillet personnalisée à l'excès.
      S'ils pouvaient encore être sensibles à une place légitime de Vic au sein du bureau, ces deux courriers vont avoir un effet dévastateur: preuve que M. Ménet ne connait ni le territoire, ni les femmes et les hommes qui le servent.
      Une nouvelle bourde !!
      Et la remarque "si vote il y a" prend ici toute sa pertinence car je ne serai pas étonné que les élus communautaires, les maires, ces femmes et ces hommes qui œuvrent quotidiennement pour le bien de leurs communes, signifient leur désaccord total sur ce qui leur apparait aujourd'hui comme un ultimatum sulfureux.

      Supprimer
    4. Vous exagérez ! Il connait au moins M. Franck Bocher et Mme la duchesse de Castelnau, reconnus pour leurs dons de voyance en matière d'élections communautaires.

      Supprimer
  14. Que de temps consacré à ce personnage et ses colistiers ... et donc que de temps perdu!
    Pas un(e) pour racheter l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute avez-vous raison! mais il n'est pas inintéressant de débattre! En filigrane, se pose la question de savoir si la légitimité de la présence de Vic au bureau de la Ccam transcende la médiocrité politique de ses représentants ou bien la médiocrité politique de ses représentants doit-elle fermer l'accès à toute responsabilité communautaire et donc mettre Vic hors jeu.


      Supprimer
    2. Pour moi, la présence de Vic au bureau de la CCAM n'est pas indispensable. La CCAM a les compétences requises pour quasiment tout à Vic. Que M. MENET s'occupe des affaires de sa commune pour lesquelles il est élu et la CCAM fera le reste. Durant son précédent mandat, il n'a rien apporté de plus à la CCAM, à part vouloir imposer SES décisions. C'est plus une question politique qu'autre chose et de vanité personnelle. S'il avait tant tenu à un rôle à la CCAM, il aurait présenté sa candidature le 16 juillet.

      Supprimer
    3. C'est votre opinion et , elle n'engage que vous ! La participation financière de Vic , à la CCAM , est proportionnelle à son importance . Avec de tels raisonnements vous ne me ferez jamais dire que les communautés de communes , ou autres , ont leurs raisons d'être . La gestion des communes appartient à leurs élus . Cela dit monsieur Ménet et ses colistiers ne m'agréent pas du tout mais ils sont élus et , je fais avec . C'est la démocratie !

      Supprimer
    4. Bien sûr que la participation financière de Vic est proportionnelle à son importance et que légitimement Vic a sa place dans la CCAM. Ce que je ne conçois pas, c'est que lors des élections du 16 juillet, aucun élu vicquois n'a proposé sa candidature alors qu'une place leur était quasiment acquise et que maintenant M. MENET "exige", "ordonne" une exclusivité... Pour moi, la démocratie ce n'est pas ça....

      Supprimer
    5. Le comportement de monsieur Menet est détestable mais pas seulement lui dans son groupe . Cela dit , peut on vérifier tous les reproches qui lui sont adressés sur ce forum . Je crains que non et c'est bien ce qui me désole . Je préfèrerai des critiques constructives !

      Supprimer
    6. Encore conviendrait-il de dire la "participation fiscale des vicquois" et non pas la "participation de Vic". Rappelons que la CCAM est une communauté à fiscalité propre. Comme la commune, comme le département, elle "lève" l'impôt à travers nos impôts locaux parfois appelés "la foncière".
      Si l'on suit votre raisonnement, le siège de conseiller départemental (ex conseiller général) devrait revenir au maire de Vic au motif que cette commune est la contributrice la plus importante du canton.
      Ce n'est pas le cas puisque le maire de Vic a été battu sans qu'il ne revendique par la suite une place de vice-président au Conseil Départemental.
      Donc le Conseil Départemental ,selon vous, n'a pas de raison d'être car le maire de Vic est absent de l'assemblée départementale et, forcément, du bureau du Conseil.
      Ce que l'on peut discuter c'est le mode d'élection des conseillers communautaires. Aujourd'hui nous les "élisons" avec notre bulletin de vote municipal. On oublie trop souvent que les élections municipales sont aussi celles des conseillers communautaires qui apparaissent en tête de notre bulletin. (15 pour Vic répartis ensuite proportionnellement aux résultats de chaque liste)
      Et puisque vous parlez de "démocratie", il serait en effet souhaitable que nos conseillers communautaires soient élus au suffrage universel direct et non pas au suffrage indirect. Un jour...peut-être ...
      Quoi qu'il en soit et quel que soit le mode de scrutin, le maire de Vic n'est pas ipso facto Président ou Vice-président de la Communauté comme la présidence ou la vice présidence du Conseil Général ne revient pas ipso facto au maire de Tarbes.
      En conclusion, il serait souhaitable de dire "la présence de Vic au bureau de la CCAM n'est pas obligatoire" . Ce qui est parfaitement vrai.
      Mais je lis à travers vos lignes que vous êtes un nostalgique du Roi Soleil qui fut pendant plus de trente ans maire de Vic et Conseiller Général du canton de Vic ce qui déforme votre analyse !
      Allez ! Sans rancune ! Et n'allez pas penser que je suis le Roi Soleil, je vis à l'ombre des forêts vicquoises !!

      Supprimer
    7. "Cela dit , peut on vérifier tous les reproches qui lui sont adressés sur ce forum ."

      Absolument! et c'est pour cette raison qu'ils ne sont pas attaqués: je parle des faits.
      Pour le reste, ses fidèles soutiens sont en droit de le défendre mais admettez qu'ils ne sont pas bavards ... en ce moment ( ni ceux de M. Paul au demeurant): C'est bien dommage car ce forum finit par tourner en rond. Entendre leurs versions serait pour le moins intéressant.

      Supprimer
    8. "participation fiscale des vicquois" et non pas la "participation de Vic". Il y a une nuance en effet mais je ne vois pas quelle différence cela fait au final . Disons , pour faire court , la participation vicquoise . Je ne suis pas un nostalgique du " roi soleil " mais force est de constater que lui et son successeur prenaient la peine de se déplacer quand un " contribuable " formulait des doléances . Aujourd'hui ce n'est pas le cas ! Je vous ferai observer que lors de la première élection de monsieur Menet j'ai été un des rares intervenants , sur ce forum , qui ait dit qu'il fallait , puisqu'il était élu , lui donner le temps de faire ses preuves . Aujourd'hui c'est chose faite et ..........

      Supprimer
    9. Ah diable! moi aussi j'aimerais bien que les colistiers de ce duo d'enfer (M. Ménet et M. Paul) viennent défendre et argumenter les options prises par ces deux lascars et combattre les reproches qui ne cessent de s'accumuler!

      On va finir par croire qu'ils ne savent ni lire, ni écrire !

      Supprimer
  15. "Diffusion de courriers exigée par le maire de Vic" !!! De quel droit exige t-il ? Il se prend pour qui ce monsieur ? Au stade où l'on en est maintenant, c'est aux élus communautaires de prendre une décision collective. Soit, ils sont pour ouvrir un 9ème poste de VP mais dans ce cas là, ils ont la possibilité de se présenter aussi contre M. MENET (ou un autre vicquois...), soit ils sont contre et le problème est réglé. M. MENET et ses acolytes se sont mis tout seul dans ce pétrin et ils demandent maintenant à M. RE de trouver la solution. Honnêtement, je trouve M. RE bien gentil après ce qu'ils lui ont fait. Après tout, ils ont voulu jouer, ils ont perdu. Pour moi, pas de 2ème chance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "un autre vicquois" impossible puisqu'il a fait signer ses béni oui oui, pour qu'aucun ne se présente au neuvième poste de VP. Il faudrait que mr RE tranche, pas de poste, afin de lui donner une bonne leçon et de lui faire comprendre qu'il n'est que le maire de VIC et rien d'autre.

      Supprimer
    2. En somme, ils ne savent ni lire ni écrire mais ils savent signer ! Et signer sans relire car le courrier du 24 juillet commence par "Les Conseillers communautaires" et se termine par "Je vous prie de recevoir etc..."
      A Vic-en-Bigorre on ne lit pas: on signe et de préférence les yeux fermés et sans discuter! Désespérant !!

      C'est précisément ce courrier qui condamne le dernier coup de dé de M. Menet à l'échec.

      Supprimer
  16. Cette requête apparait d'autant plus irréaliste que M. Ménet n'est porteur d'aucune idée, d'aucun projet susceptible de donner une plus-value au territoire. Pour lui, il s'agit d'un substrat pour satisfaire son ambition personnelle.
    On pourrait lui pardonner et faire même l'éloge de son ambition si au cours des trois dernières années (2017-2020), il avait porté et défendu des projets économiques, industriels, de service, que sais-je encore ... On pourrait encore accepter ses frasques rocambolesques si pour la période 2020-2026, il portait et défendait des projets d'intérêt communautaire comme ce fut le cas autrefois avec par exemple le cinéma, la médiathèque, le pôle des services publiques, la crèche ou la maison de santé etc...
    Mais ce n'est malheureusement pas le cas.
    Aucune réflexion, aucune idée, aucun projet.
    Si ses prétentions s'appuyaient sur un réel programme, une réelle volonté, nul doute que la perception du personnage serait différente.
    Or ses prétentions se fondent sur une stérilité inquiétante et déroutante pour un maire qui prétend représenter le bourg centre le plus important de la communauté.
    Que veut M. Ménet ? Une place de vice-président. Pourquoi faire? Rien ! En relisant son appel au "rassemblement" et l'argumentaire développé par le "collectif" pour faire chuter Frédéric Ré, on ne trouvera nulle trace dune ambition concrète de développement territorial.
    C'est pourquoi, je finis, moi aussi, par souscrire à ce "pas de deuxième chance" vengeur parce qu'effectivement, il ne la mérite pas d'où l'angoisse que son arrivée ne se traduise que par des coups tordus à répétition.
    Le Roi Soleil ? le Dieu Vivant ? ni l'un ni l'autre mais plutôt le roi nu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu sous cet angle, il ne peut, définitivement, pas prétendre à être repêché ! l'élection du 16 juillet, ce n'est pas une épreuve du baccalauréat !

      Supprimer
    2. Bien vu ! Pas de repêchage pour M. Ménet, il a rendu copie blanche à l'épreuve du 16 juillet: la note obtenue (0/20) est éliminatoire! Et son programme est une coquille vide !

      Supprimer
  17. Ne reste plus maintenant qu'à attendre la réaction des élus communautaires et la rentrée....

    RépondreSupprimer
  18. Pour répondre à ceux qui s'étonnent que les acolytes de mr Menet ne s'expriment pas, d'une part ils ont dû avoir des ordres, et deuxièmement je suis sûr que la moitié, voir plus des habitants de VIC, ne savent même pas ce qui se passe, tout le monde n'est pas branché sur les réseaux sociaux et en particulier sur NIOUZES vic. Et finalement cela arrange bien Mr Menet et sa bande de transparents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre les principaux intéressés doivent suivre de près... la preuve: M. Paul dans "Le Vicquois" se plaint de l'anonymat des commentaires et évoque "les sombres années de notre histoire" ....sans pour autant apporter le moindre démenti aux propos tenus dans ce forum....

      Supprimer
  19. M. PAUL ne risque pas d'apporter un démenti puisque c'est la triste vérité ! M. MENET et ses acolytes ont monté un coup pour évincer M. RE et ont échoué. Maintenant, ils oeuvrent en coulisses et veulent imposer à M. RE l'ouverture d'un poste de 9ème VP pour M. MENET sans élection.... Que dire de plus ? Aux élus communautaires de refuser de telles manigances.

    RépondreSupprimer

Donnez votre avis, exprimez vos sentiments, développez vos arguments. N'oublions jamais qu'en démocratie nous n'avons pas d'ennemis, tout au plus des adversaires à respecter...