11 août 2020

Orages, canicule, averses : quelles sont les prévisions météorologiques de cette semaine en Occitanie ?

Orages, canicule, averses : quelles sont les prévisions météorologiques de cette semaine en Occitanie ?

Il fera encore chaud en début de semaine sur l'ensemble de l'Hexagone.

L'épisode caniculaire qui a débuté en fin de semaine dernière se poursuit sur une très large partie de l'Hexagone. En ce début de semaine, Météo France qui parlait d'un phénomène de forte chaleur qui allait être amené à s'étaler sur la durée, a placé 15 départements en vigilance rouge canicule au moins jusqu'à mardi 6 heures, "du fait du risque de surmortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées." Il s'agit des départements du Nord, du Pas-de-Calais, des départements d'Ile-de-France, de l'Eure de la Seine-Maritime, ou encore de l'Aisne.
Météo France a également placé 54 départements en vigilance orange, en raison des fortes chaleurs. En Occitanie, l'Ariège, la Haute-Garonne, le Gers, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aveyron et le Tarn sont concernés. Le Lot-et-Garonne a aussi été placé en alerte. 

Des épisodes orageux 

Les services météorologiques ont indiqué que des cellules orageuses seront susceptibles d'apparaître, suite aux fortes chaleurs. Pas de quoi cependant faire baisser le mercure : "Les températures maximales fluctueront un peu en raison de la couverture nuageuse et du risque orageux, mais elles resteront globalement du même ordre que dimanche".
Et pour cause, ce sont ce que l'on appelle des "orages secs" qui vont s'abattre en majeure partie sur la France : "Les précipitations [...] s'évaporent avant d'atteindre le sol en raison de la sécheresse de l'air", décrit la chaîne météo, qui explique le phénomène. 
Il faudra attendre mercredi pour voir le mercure baisser un peu : "une large et franche dégradation orageuse marquée devrait y mettre fin, par l'ouest, prévoit Météo France. De quoi faire baisser les températures sous la barre des 30°C. Les services météorologiques estiment que "cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis, exprimez vos sentiments, développez vos arguments. N'oublions jamais qu'en démocratie nous n'avons pas d'ennemis, tout au plus des adversaires à respecter...