26 août 2020

Vic-en-Bigorre. "La vache de Marie" des Editions du val d’Adour

Vic-en-Bigorre. "La vache de Marie" des Editions du val d’Adour

L’écrivain et le graphiste.

Ce samedi 29 août, à 16 heures, au Moulin de Sarlabous, l’équipe des Editions du val d’Adour (EVAD) autour du président Robert-Alain Mouchet présentera le dernier-né entré au catalogue de la structure associative créée il y a quasiment deux décennies. Un nouvel ouvrage "La vache de Marie" signé Jack François de Witte ; présentation littéraire aux dimensions plurielles que l’envahisseur viral, le Covid-19, a soumise à annulation en avril, retard, et reprogrammation. L’ouvrage ? Le troisième de Jack François de Witte, après "Lettres d’un mécréant" (Ed. OlympiO. com) et "Lampeão VP, sans toit, sans roi, sans loi" (Ed. Lusophone), a retenu toute l’attention du comité de lecture d’EVAD. L’histoire ? Un parcours de vie sinon un témoignage : dans les années 70, une famille venue de Paris pour des raisons professionnelles découvre les montagnes pyrénéennes et c’est le coup de foudre ; elle décide d’acheter une vieille ferme dans un village oublié de la vallée des Baronnies qui deviendra avec le temps, la maison familiale, le point de rencontre obligé de la tribu et des nombreux amis (entendez-vous les paroles de la chanson La Maison bleue de Maxime Le Forestier "? On ne frappe pas, ceux qui vivent là ont jeté la clé" ?). En fait, la famille est voisine de Marie, qui n’a jamais quitté l’endroit et qui devient leur amie ; elle leur raconte sa vie, celle de ses proches et des villageois. Au bout, un roman "rythmé par les saisons, le temps et l’impression d’éternité qui se dégage des paysages". L’auteur ? Jack François de Witte venu de la région parisienne pour son travail, à Tarbes (informaticien au centre IBM de l’Arsenal) aujourd’hui retraité depuis les décennies 20 a rénové une vieille ferme à Marsas, petit village dans la vallée des Baronnies.
Associatifs et synergie de compétences. Au rang des intervenants dans l’équipe d’EVAD, Liliane, Nicole, Magali, Ginette, Annick… qui de lectures de manuscrits en avis éclairés, jalonnent les exercices de l’association aux fins de parution ; et puis Gilbert Noguès, graphiste (au demeurant directeur d’une collection de romans policiers chez Cairn, collection dans laquelle il a publié plusieurs ouvrages dont il est l’auteur) qui de la mise en page des ouvrages confiés depuis le choix du format, la préparation des images et leur insertion dans le texte, du choix des polices aux couleurs… fait bénéficier EVAD de ses années d’expériences au sein des Editions Milan. On le voit, derrière la présentation du livre "La vache de Marie", l’histoire de vie en Baronnies pyrénéennes, histoire associative, rencontres et lectures.
JP

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis, exprimez vos sentiments, développez vos arguments. N'oublions jamais qu'en démocratie nous n'avons pas d'ennemis, tout au plus des adversaires à respecter...